Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : France Kbek. Saison 2. BILAN (France).

27 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #France Kbek

Critiques Séries : France Kbek. Saison 2. BILAN (France).

France Kbek // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


La première saison de France Kbek était originale et sympathique. C’est donc avec une certaine forme d’impatience que j’ai attendu cette saison 2. OCS a démontré au fil des années qu’elle savait créer des fictions françaises originales et réussies, qui sortent du lot. Ce n’était pas facile de miser sur France Kbek au premier abord mais je suis surtout forcé de reconnaitre que parfois la folie fonctionne. Avec cette saison 2, la série continue d’être aussi déjantée que surprenante, utilisant son comique de situation complètement barré pour en faire quelque chose de complètement différent. La série créée par Jérémie Galan et Jonathan Cohen était cartoonesque, laissant énormément de place au comique de situation, à des répliques qui n’ont pas toujours de sens mais qui restent brillantes. Plus d’un an après la première saison (il a fallu l’attendre cette saison 2 !), France Kbek revient pour de nouvelles aventures. Si l’on a attendu, la série ne déçoit pas. Au contraire, elle parvient à délivrer toujours autant de conneries cartoonesques (notamment l’épisode 6 et son film d’horreur). On retrouve alors Audrey au Québec alors qu’elle arrive dans son village natal dans le but d’aider sa mère qui est supposée être malade. Tout cela avant de se retrouver propulsée malgré elle aux élections municipales.

Contrainte de retourner dans son village natal québécois menacé de disparition, Audrey brigue le poste de Maire pour tenter de le sauver. Face à elle, le lobby immobilier fait appel à la personne la plus à même de la déstabiliser, Christophe, son ancien patron. Une guerre électorale sans merci se prépare. Mais Audrey, accompagnée de ses anciens collègues de bureau venus formés son équipe de campagne et Ben, son petit ami inspecteur de police, lui seront d’une aide sans faille…

Puisque cela ne peut être drôle sans ça, Christophe, son ex patron a soif de revanche et c’est face à lui qu’elle va devoir se retrouver pour sauver son village de Saint Louis. La saison 1 était bourrée de vives tentatives comiques qui fonctionnaient de façon brillante. Cette saison 2 est complètement différente, plus aboutie, peut-être même beaucoup plus barrée. Le fait qu’elle soit aussi folle n’est pas toujours à s’imprégner de l’ensemble des choses mais j’apprécie tout de même le résultat car les scénaristes savent s’amuser et je pense que c’est ce qui est le plus important là dedans. France Kbek s’amuse encore et encore, bourrant ses épisodes de références toutes plus folles les unes que les autres dont une parodie de True Détective bien sentie qui sort du lot. C’est aussi une saison qui saura jouer de l’Histoire à sa façon autour d’un malentendu, sans parler de traditions québécoises électorales sorties d’on ne sait trop où mais l’ensemble sait rester séduisant, barré et drôle. Pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. Le casting est quant à lui toujours aussi important. Que cela soit Simon Astier, parfait dans le rôle de cet ancien patron toujours aussi sadique avec les gens, surtout quand il n’a qu’une seule envie : se venger. Et puis Antoine Gouy (A Love You), lui aussi très bon, ou même notre héroïne.

Je crois que mon épisode préféré est sûrement celui de la prise d’otages (2.07). Cet épisode associe à merveille les personnages, l’univers déjantés et des séquences qui sortent du lot. Dans sa célébration de l’absurde, France Kbek est donc une comédie barrée, franche et originale qui a su casser les codes de la comédie classique afin d’en faire quelque chose de complètement différent. France Kbek c’est la preuve que la France peut faire des trucs proche des univers parodiques américains (Saturday Night Live, Portlandia, etc.) qui s’inscrirait à la perfection dans la stratégie de comédie de Adult Swim ou encore Comedy Central. C’est la preuve que les français ont aussi largement d’imagination afin de créer des comédies politiquement incorrect avec pas mal de petites pépites tout au long de la saison. Quand on parle de comédie déjantée, France Kbek c’est donc des conneries, beaucoup de conneries, des gags farfelus et des personnages qui ne cherchent pas vraiment à être terre à terre, mais une comédie à prendre au second (voire troisième) degré. Avec des personnages aussi loufoque, voire complètement malades, il fallait bien que l’on ait aussi des épisodes qui sachent se renouveler.

« Je te connais comme si je t’avais tricoté »

L’avantage de cette saison 2 c’est aussi qu’elle délivre des références différentes et nouvelles (celle à X-Men sert un bon petit gag de quelques secondes, et c’est comme ça avec pas mal de références délivrées tout au long de la saison), qu’elle développe des intrigues et des personnages vraiment intéressants au delà des conneries qu’ils nous délivrent.

Note : 7/10. En bref, toujours barrée, cette comédie assume ses conneries jusqu’au bout. Dotée d’un humour particulier, il est sûr qu’elle ne séduira pas tout le monde mais ses aventures me fascinent.

Commenter cet article