Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gotham. Saison 2. Episode 10.

12 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gotham

Critiques Séries : Gotham. Saison 2. Episode 10.

Gotham // Saison 2. Episode 10. Son of Gotham.


Ce que Gotham parvient à faire dans cet épisode, c’est ce que j’attendais depuis pas mal de temps. Alors que la série est en train de préparer le dernier épisode de l’année avant de retrouver Gotham pour sa seconde partie de saison à la mi-saison, la série parvient avant tout à faire évoluer l’histoire drastiquement afin de nous embarquer dans ce qui doit être un épisode épique. Cela doit être un épisode épique mais l’on sait probablement qu’il sera raté, en grande partie car le problème de Gotham est toujours de ne jamais savoir enchaîner deux bons épisodes. Ce n’est pas Jessica Lucas avec un fouet qui va changer grand chose. J’aime bien le personnage de Tabitha Galavan, la soeur de Theo mais ce n’est pas encore suffisant. Cet épisode a au moins le mérite de faire des efforts afin de nous donner l’impression qu’il y a plus que ce qu’il n’y paraît. Notamment du point de vue de Theo alors que le but de cet épisode est avant tout de jouer son procès. Un procès durant lequel Gordon va perdre son sang froid et sauter sur Theo. Ce dernier sait très bien comment s’y prendre avec lui et a même réussi à le pousser à bout de nerfs. Quitte à le ridiculiser devant tout le monde et donc permettre encore une fois un peu plus de préparer son arrivée dans le siège de Maire de Gotham. Gordon s’en voulait depuis le début de l’épisode de la mort de Parks et ce moment est celui où Gordon a dépassé les bornes.

Ce n’est pas la première fois qu’il dépasse les bornes mais Gordon les dépasse toujours pour le bien des autres. C’est quelqu’un de bon qui le fait afin d’éliminer toute la charognes de Gotham (et notamment Theo ici). Le face à face entre Gordon et Theo à la fin de l’épisode est l’un des faces à faces les plus intéressants que la série ait pu jouer depuis ses débuts. James Frain et Ben McKenzie ont une vraie alchimie ici qui transforme le moment en un moment important et suggère la suite avec une certaine hâte. Tout cela s’enchaîne avec une scène de combat assez efficace elle aussi, rappelant que finalement Gotham peut faire d’autres choses afin de plonger toujours un peu plus dans les recoins les plus sombres de son histoire. L’un des cliffanghers de cet épisode se joue autour de Penguin et Gordon, mais aussi entre Galavan et Bruce. Le face à face entre Bruce et Galavan est lui aussi assez intéressant. On se doute bien qu’il ne va pas lui signer les parts de sa société (sinon ce serait un peu trop facile) mais je me demande vraiment comment l’histoire va évoluer malgré tout car Galavan est plus machiavélique que jamais. Auparavant il tentait de jouer le gentil ou en tout cas de ne jouer que le clairon des menaces. Maintenant, il montre encore un peu plus qu’il est vilain et sadique.

Il est toujours un peu difficile de cerner où est-ce que Gotham veut nous emmener cette année. Il y a la montée en puissance des vilains qui prennent le pas sur les gentils (la défaite de Gordon - et de Gotham en général avec le procès de Galavan -, Bruce face à Theo, etc.). Il y a énormément d’informations importantes dans cet épisode qui nous préparent le terrain pour le prochain épisode mais justement, je me demande s’il n’y en a déjà pas trop et du coup, le prochain épisode va nous apparaître beaucoup plus fade. J’espère qu’ils vont faire des efforts intelligents. Il se passe tellement de choses dans cet épisode que du coup, la série donne l’impression de retenir son souffle pendant plusieurs épisodes et de tout lâcher d’un coup d’un seul par la suite. Mais la série ne gère jamais les conséquences de chaque choses et donne donc l’impression de nous offrir des intrigues décevantes, voire même particulièrement vide une fois le bon épisode passé. C’est quelque chose qui ne peut pas tenir sur le long terme car rapidement, on va se retrouver face à des épisodes qui n’ont rien à raconter et l’on va donc avoir envie d’abandonner la série en cours de route. Gotham a déjà perdu une bonne partie de son audimat en même pas six mois de temps alors ce n’est pas le moment de nous laisser tomber nous téléspectateurs…

Note : 8/10. En bref, en espérant que le prochain épisode soit du même acabit.

Commenter cet article