Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 5 et 6.

20 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 5 et 6.

Grimm // Saison 5. Episodes 5 et 6. The Rat King / Wesen Nacht.


Récemment j’ai lu le commentaire d’un lecteur qui disait que Grimm avait perdu ce qui faisait son intérêt au départ : la relecture des contes. Bien entendu, c’était un intérêt qui départ mais Grimm a su développer aussi son propre univers découlant des Wesen. J’ai toujours apprécié la façon qu’a Grimm de développer son propre univers, plus inspiré de ce que les créatures avaient pu faire avec Angel que des contes écrits par les frères Grimm. Ces deux épisodes sont cependant très banaux. On ne peut pas dire que la série profite de ses choix narratifs, notamment dans « The Rat King ». Ce ne sont pas de mauvais épisodes au fond, juste des épisodes décevants qui n’ont pas grand chose de neuf à nous offrir. C’est le genre d’épisode de Grimm où l’on retrouve pas mal de choses classiques, qui ne fonctionnent pas forcément comme cela devrait (mais qui ne sont pas non plus totalement ratés). Pourtant, le point de départ de cet épisode était très intéressant alors que la façon dont nous a été présenté l’antagoniste. Les Wesen sont des personnalités passionnantes, surtout parce que Grimm a su faire quelque chose de cet univers. Ce que je trouve dommage avec cet épisode c’est qu’il n’y a pas suffisamment d’éléments intéressants chez le « rat king » pour en faire quelque chose de vraiment satisfaisant. Je ne suis pas sûr que cela soit vraiment que cela soit un problème de moyens.

De toute façon, la série a déjà démontré qu’elle n’avait pas besoin d’avoir énormément de moyens pour délivrer des trucs suffisamment solides. Mais cet épisode n’a pas suffisamment d’impact et ne semble pas arriver à comprendre ce que l’on recherche. Comme avec Trubel par exemple. J’adore ce personnage et après « Maiden Quest », la série ne fait que très peu de choses de la survie de Trubel dans cet épisode. On a donc l’impression qu’elle est là uniquement pour faire plaisir aux fans du personnage qui comme moi sont déçu de son départ. En ne cherchant pas forcément à faire évoluer grand chose dans la dynamique, cet épisode se heurte donc à des tas de trucs pas toujours très intéressants. C’est vraiment compliqué de cerner où est-ce que cette saison 5 de Grimm veut en venir. Il y avait des idées au début de la saison qui semblent avoir été abandonnée au profit d’intrigues différentes avec d’autres personnages. Le retour de Trubel est un choix judicieux au fond, mais c’est juste mal utilisé. Je ne suis pas sûr et certain que son retour aurait dû se faire dans cet épisode. Il fallait attendre que l’histoire d’Adalind par exemple commence enfin à prendre forme et ne nous donne pas l’impression qu’elle est déjà en train de partir en sucette.

Si l’erreur de cet épisode est en grande partie dû à la gestion des intrigues secondaires qui auraient dû faire évoluer la saison, le résultat est sacrément décevante à cause d’une mécanique mal huilée alors que l’intrigue de la semaine souffre d’un rythme pas toujours entrainant. « Wesen Natch » était un poil plus sympathique. Mais Grimm n’est pas une série dramatiquement forte. Disons qu’elle a su parfois créer des trucs différents avec des twists narratifs mais le plus important n’est pas vraiment là. Je pense que le plus important est ailleurs. Ce que cet épisode tente de développer c’est non seulement l’histoire de Trubel, mais aussi d’Adalind et accessoirement du cas de la semaine. Car là aussi, la série a énormément de choses à raconter. Le retour de la sorcellerie dans Grimm n’est pas forcément un mauvais choix mais pas le choix le plus judicieux pour autant non plus. Le souci ici c’est que cet épisode créé des éléments dramatiques et n’en fait que très peu de choses par la suite. Le résultat est donc forcément décevant. Ce n’est pas qu’un personnage revienne d’entre les morts me déplaise, mais disons que la façon dont le tout est géré dans cet épisode manque parfois d’un peu de surprises et de fluidité. L’émotion se veut très pesante, très présente, quitte même à prendre le téléspectateur en otage sans pour autant l’émouvoir.

J’aurais aimé être touché. Du coup, le retour de Juliette, aussi inespéré qu’abrupte est une occasion de démontrer que Grimm n’est pas capable de se tenir à ce qu’elle a voulu faire au départ. Cet épisode nous permet tout de même d’avoir des informations supplémentaires, grâce à Trubel (heureusement qu’elle est là mine de rien). Mais je reste déçu car Juliette n’avait pas besoin de revenir, loin de là et c’est la seule chose que j’ai presque envie de retenir d’un épisode qui fait des choix assez douteux in fine. D’autant plus que l’organisation du Occultatum Libera, dont le messager est incarné par Bob Clenendin de Cougar Town, avait probablement plus à démontrer que ce que l’on a pu voir dans cet épisode. Je demande donc à voir la suite de la saison en espérant qu’elle soit beaucoup plus rythmée et surtout intéressante.

Note : 4.5/10 et 5.5/10. En bref, à vouloir aller trop vite, Grimm fait parfois des choix étranges.

Commenter cet article