Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 5. Episode 10.

8 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Homeland

Critiques Séries : Homeland. Saison 5. Episode 10.

Homeland // Saison 5. Episode 10. New Normal.


La semaine dernière j’ai cru que Quinn était en Syrie. Son implication avec des terroristes et son voyage m’ont laissé penser. Finalement, il est bien encore à Berlin et après le passage de la semaine dernière où Quinn se fait gazer, je pensais que le personnage pouvait très bien mourir. Un peu spoilé depuis, je sais qu’il n’est pas mort même s’il est retrouvé au bord de la mort par Astrid et Carrie. Accessoirement, je continue de trouver cette saison 5 particulièrement intéressante et passionnante. On sent que le travail fourni est vraiment celui de scénaristes qui veulent raconter d’autres choses que ce qui avait été fait jusque là. Ce n’est pas facile de créer de la dynamique dans une série comme Homeland et pourtant, c’est fait de façon assez intelligente. Après la révélation autour d’Alison, cet épisode est une façon de laisser la pression redescendre. Je pense aussi que c’est une façon comme une autre de dire que la série ce n’est pas que Alison. La scène avec Astrid, Carrie et Quinn à la fin de l’épisode était particulièrement riche en émotions. C’était une très jolie scène qui rappelle aussi à quel point Homeland peut trouver des moments bien à elle afin de créer de l’émotion à sa façon.

Cette scène fonctionne parfaitement car on sent qu’elle est sincère et qu’elle utilise à merveille l’attachement que l’on peut avoir pour les personnages de la série. C’est aussi une scène qui permet à Astrid et Carrie d’associer leurs forces. Homeland en a fait vivre des choses à Quinn cette année mine de rien. Je me demande comment Quinn va être une fois qu’il va se réveiller. Car il est impossible de survivre et de redevenir comme auparavant, surtout car c’est la deuxième convalescence qu’il est en train de vivre cette année. Claire Danes continue de briller elle aussi, tout au long de cet épisode mais pas seulement. Si l’attachement que j’ai pour elle sous les traits de Carrie joue beaucoup, l’actrice respire la sincérité et c’est vraiment ce que j’ai envie de retenir. Elle mériterait encore un Emmy Awards pour sa prestation sans faille cette année. Carrie et Saul sont aussi des personnages que Homeland a réussi à ré-associer une nouvelle fois. Ce n’était pas gagné d’avance mais je suis heureux de voir que la série est capable d’en faire quelque chose à nouveau. L’autre scène importante de cet épisode c’est celle de la vidéo alors que Carrie demande à voir l’intégralité de la vidéo de Quinn. C’est un moment horrible, à la fois pour le téléspectateur qui voit en plein tout ce qui s’est passé avec le gaz et même au delà.

Du côté de Dar, je trouve que Homeland continue de développer l’histoire d’un personnage véritablement intéressant de façon assez intelligente. L’opportunisme reste la seule motivation, mais la défection de Saul au Mossad pourrait bien être quelque chose de bien plus embarrassant pour l’agence que l’implication d’Allison avec le SVR. Car à la fin de la journée, elle n’a pas l’intérêt qu’elle pourrait avoir ailleurs. Elle n’est que la responsable des opérations à Berlin, rien de plus. C’est pour cela qu’elle avait si peur de perdre son poste après la brèche de sécurité et comme Saul lui a sauvé ses fesses… Ce qui est intéressant c’est que contrairement à Saul, Allison est responsable. Elle n’est pas aussi indispensable dans toute cette histoire alors c’est pourquoi Allison se construit elle aussi son côté indispensable. Finalement, ce nouvel épisode permet à la série de continuer son aventure et de nous plonger toujours dans certains retranchements. Le fait est que cet épisode n’est pas centré sur l’action, ce qui peut être déroutant compte tenu de l’épisode précédent (qui était déjà un moyen de ralentir un peu les affaires) mais ce dont je suis persuadé c’est que les deux derniers épisodes seront complètement différents et directement engagés dans toute cette histoire.

Note : 7.5/10. En bref, la série continue sa plongée dans les rares émotions qu’elle laisse échapper. Réussi.

Commenter cet article