Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Manhattan. Saison 2. BILAN.

18 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Manhattan

Critiques Séries : Manhattan. Saison 2. BILAN.

Manhattan // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


La première saison de Manhattan était plut^pot bonne dans son ensemble, alors que la série trouvait petit à petit son ton au travers d’une histoire plutôt bien gérée. L’enjeu avec cette saison 2 était soit de rester stable soit de faire beaucoup mieux. Par chance, la saison 2 est tout aussi réussie que la première, avec quelques épisodes brillants ici et là, qui viennent s’insérer au milieu de tout un tas d’autres choses. Ce dont j’avais peur c’est que la série ne soit pas aussi efficace, qu’elle perde de son attrait, comme cela peut souvent être le cas dans les saisons 2 de beaucoup de séries. Mais « Damnatio Memoriae », le premier épisode de la saison, sans être le meilleur de la saison, permettait de se remettre rapidement dans le bain. C’est d’ailleurs un épisode étonnant par rapport à sa façon d’utiliser les personnages alors que la star de la série est complètement absente. C’est quelque chose de très caractéristique que l’épisode va utiliser de façon intelligente afin de développer rapidement les intrigues de la saison et de mettre en condition les personnages de la série. C’est un premier épisode explosif (sans mauvais jeu de mot pour une série qui parle de la création de la bombe H) mais c’est aussi pour ça que j’aime cette série.

C’est une série qui sait installer la paranoïa d’une équipe, qui a su même l’utiliser à son avantage. Par moment, Manhattan ressemble à un film d’espionnage, parfois à quelque chose de beaucoup plus intimiste, et à d’autres moments à une vraie série historique. Le mélange des genres est l’un des meilleurs atouts ici, constituant forcément l’intérêt premier que l’on peut porter à la série. L’arrivée de nouveaux personnages apporte là aussi son lot de bonnes surprises, dans le but de nous dire que finalement Manhattan a beaucoup plus à raconter qu’elle ne semblait le démontrer dans sa première saison. Les épisodes les plus faibles sont ceux que l’on oublie le plus rapidement (notamment le second épisode de la saison dont je ne garde que très peu de souvenirs). Mais les meilleurs sont justement sur la fin de la saison. Quoi qu’il en soit, cette série parvient aussi à mettre en avant l’importance de l’Histoire et ce que tout cela a pu impliquer pour la société que l’on connaît aujourd’hui. On aurait très bien pu avoir le contraire dans un sens, comme avec Man in the High Castle. Mais l’importance de l’Histoire est démontrée de façon assez magique. Notamment dans « Jupiter », le dernier épisode de la saison. C’est au fond un épisode assez classique dans son ensemble. Et pourtant, c’est un épisode qui semble préparer quelque chose de beaucoup plus grand.

Et notamment la saison 3 que WGN America doit encore commander (à l’heure où j’écris ces lignes, Manhattan n’a pas encore été renouvelée pour une saison 3 ou annulée). C’est un épisode assez simple et pourtant, derrière ce côté assez simpliste se cache quelque chose de vraiment intéressant (et original). Bien évidemment, petit à petit la série nous a préparé à un tel épisode et le résultat est même assez étonnant dans son ensemble. Cela sort un peu du lot, et je ne m’y attendais pas du tout. Bien entendu, il y a l’explosion qui est préparée dans une scène brillante. Notamment quand Charlie est en train de la regarder dans le dernier épisode. C’est des scientifiques qui ont les frissons de la réussite de leur oeuvre. Ils sont content car ils ont enfin réussi ce qu’ils ont préparé depuis tellement de temps et ce pourquoi ils ont tous été réuni ici depuis le début. Cette frénésie est vraiment ce que je trouve de plus intéressant. Mais c’est la preuve que Manhattan fonctionne très bien. Par rapport au premier season finale, je trouve que celui-ci est très différent. pas seulement par rapport à ce qu’il implique, mais aussi par rapport à ce qu’il incarne. C’est un épisode qui parvient à démontrer à quel point l’Histoire et l’histoire de Manhattan vont très bien ensemble.

D’ailleurs, les dernières images de « Jupiter » ne sont pas juste celles de l’histoire de la saison, mais aussi car c’est un épisode qui est visuellement et thématiquement parlant brillant. Les dialogues sont encore une fois très soigné et c’est vraiment mon épisode préféré de la saison. Manhattan est une petite série qui est tout de même sacrément réussie. Elle ne paye pas de mine mais elle est excellente et cache encore tout un tas de choses que j’ai hâte de découvrir si jamais Manhattan est renouvelée pour une saison 3.

Note : 7.5/10. En bref, une très belle saison 2.

Commenter cet article