Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Profilage. Saison 6. Episodes 9 et 10.

4 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Profilage

Critiques Séries : Profilage. Saison 6. Episodes 9 et 10.

Profilage // Saison 6. Episodes 9 et 10. Les poupées / Alice.


Ces deux épisodes préparent le départ d’Odile Vuillemin de la série. L’actrice n’a pas voulu rempiler pour une saison 7 et elle quittera donc la série à l’issue des deux prochains épisodes. Ce que je trouve d’assez intéressant ici c’est le fait que l’on ait l’impression de voir quelque chose de différent se mettre en place, comme si le départ de l’actrice devait se faire bien en amont et surtout nous donner l’impression que le but est justement de nous préparer à son départ le plus rapidement possible. « Les poupées » est un assez bon épisode dans son ensemble même s’il reprend pas mal des vices de cette saison. J’aurais presque préféré que Profilage annonce que cette saison 6 est la dernière afin de partir dans un feu d’artifice plutôt que de préparer le terrain pour d’autres choses alors que le résultat risque sincèrement d’être très décevant. Alors que le cadavre d’une jeune femme est retrouvé dans le carrosse d’un manège, notre équipe de la PJ doit enquêter. C’est un point de départ tout ce qu’il y a de plus classique pour une série comme Profilage et cela ne délivre rien de bien neuf de ce point de vue là. Bien au contraire, on a l’impression d’avoir déjà vu ça des dizaines de fois précédemment dans une série policière. Du coup, j’aurais préféré que la série puisse nous raconter des choses différentes.

En guise d’avant dernier épisode pour notre héroïne, c’est donc un peu moyen. Le suspense est pourtant assez bien géré alors qu’il monte petit à petit. Ce qui vaut surtout le coup dans cet épisode ce sont les dix dernières minutes de l’épisode qui, en plus de donner une réponse à l’enquête, réservent aussi quelques rebondissements successifs qui viennent lancer efficacement « Alice ». Ce dernier épisode de la saison est étrange dans le sens où l’on sait qu’il n’y aura plus d’Odile Vuillemin après cet épisode. C’est comme si l’on nous disait qu’au fond tout pourrait changer. Cet épisode doit gérer plusieurs histoires en même temps alors que Rocher et l’équipe à Paris doivent enquêter sur la mort d’un jeune pompier carbonisé dans son camion. C’est un point de départ qui fonctionne plutôt bien, jusqu’à ce que l’on nous plonge dans un univers complètement différent. Car les pistes pour la suite de la série sont nombreuses : à la fois du point de vue de Rocher (alors que ce dernier vient nous rappeler l’histoire de sa femme, de son passé pas toujours rose), d’Hippolyte qui pourrait plonger dans la drogue et bien d’autres choses encore. Ce n’est pas facile de donner une bonne conclusion à une saison et encore plus à la disparition d’un personnage.

Chloé (ou plutôt Alice), nous raconte donc une histoire différente de ce jeune pompier carbonisé. Chloé a complètement perdu la tête et elle pense maintenant qu’elle s’appelle Alice. Elle est amnésique et face à Garrel, qui prétend être son mari depuis plusieurs années, elle ne peut pas vraiment comprendre ce qui se passe. Au fil de l’épisode, Profilage tente de redonner à Chloé toute sa tête même si ce n’est pas facile. Garrel va même lui faire croire qu’ils fuient son ex, un flic violent appelé Thomas Rocher. C’est assez drôle car si cet épisode a un ton dramatique intéressant, l’un des éléments les plus intéressants de Profilage a toujours été la psychologie fragile de son héroïne. Tout au long de l’épisode c’est ce sur quoi Profilage cherche à s’appuyer, ce qui est un choix forcément judicieux. Du coup, même si l’héroïne est en train de perdre complètement la boule, elle retrouve ses instincts (notamment son intelligence et sa capacité à profiler les gens, son empathie pour les victimes et même ses réflexions d’enquêtrice). C’est aussi ce qui donne le ton de l’épisode et ne nous donne pas l’impression de perdre notre temps. Finalement, si Profilage aurait très bien pu s’arrêter cette année au terme d’une saison sinueuse et très étrange. Et puis il y a cette scène où Alice tombe sur Rocher et que tout change. Les dix dernières minutes sont particulièrement fortes, émotionnellement parlant mais aussi par rapport à ce que cela implique d’un point de vue du suspense.

Odile Vuillemin part la tête haute après une saison relativement décevante. Profilage était pleine de promesses et je crois qu’elle n’a pas toujours tenu ses promesses mais elle sait malgré tout ce que c’est que d’avoir un personnage en or. Avec des émotions bien gérées (notamment grâce à des flashbacks), on se retrouve face à un départ assez logique.

Note : 5/10 et 7/10. En bref, le départ de l’héroïne se profile dans le second épisode.

Commenter cet article

lola 25/12/2015 19:53

Odile Vuillemin apparaitra encore dans 2 épisodes de profilages, tf1 gardant l'épisode 11 e t12 pour les diffuser l'année prochaine

delromainzika 26/12/2015 00:24

Oui, j'ai lu ça récemment. Cool :)