Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Affair. Saison 2. Episode 10.

15 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Affair

Critiques Séries : The Affair. Saison 2. Episode 10.

The Affair // Saison 2. Episode 10. 210.


Ce n’est pas toujours facile de se poser les bonnes questions sur le fait d’être un gentil ou un méchant. Qu’est-ce qui nous définit en tant que bonne personne ? C’est une question à laquelle The Affair a énormément de mal à répondre. Notamment quand elle pose cette question à Noah et que ce dernier n’a peut-être pas la réponse parfaite. Mais j’ai bien aimé la réflexion assez philosophique qu’il y a derrière le personnage, cela change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir. Cet épisode est le premier épisode de la saison qui donne un peu plus d’informations sur le procès de Noah alors que ce dernier remet toujours un peu plus en question l’engagement d’Allison dans leur relation. Cela fait presque un an maintenant et les choses n’ont pas nécessairement changé même si The Affair veut nous montrer le contraire. Le truc dans cet épisode c’est Allison. Cette dernière est au centre de l’épisode, de l’attention émotionnelle car c’est elle qui donne justement le ton de l’épisode. J’ai beaucoup aimé sa discussion avec Noah, mais aussi son moment d’égarement au milieu de l’épisode sans parler de ses retrouvailles avec Cole à la fin de l’épisode. La scène entre Allison et Cole est clairement celle d’un couple qui se retrouve après avoir pansé les plaies de leur relation. Allison a beau avoir tenté d’aller de l’avant, les plaies sont encore présentes car sa relation avec Noah n’est pas aussi heureuse qu’elle ne voulait le laisser transparaître au départ.

Cole de son côté a lui aussi changé et est passé à autre chose. C’est forcément tout aussi intéressant, d’autant plus que rapidement l’on se rend compte de la névrose dans laquelle Allison est en train de vivre. Quand elle revient à la fin de l’épisode chez elle et Noah et qu’elle arbore un sourire, on sent que ce sourire n’est là qu’en surface. Elle n’est pas heureuse mais elle tente de montrer le contraire. Ce n’est pas facile car Allison a toujours un conflit intérieur à régler. C’est un personnage parfait pour les recherches émotionnelles de The Affair. Ce qui ne va faire que conforter Allison dans sa névrose ce sont les premiers mots de son enfant : « Papa ». En somme, ce n’est pas elle, qui en apparence est une femme gentille et attentionnée qui a droit aux premiers mots de son enfants, c’est Noah alors que ce dernier lui a fait vivre des moments particulièrement horrible tout au long de cette saison, depuis cette histoire de livre. Allison est donc en train de devenir ce qu’elle ne voulait pas devenir l’an dernier. De voir tout le monde sembler être heureux en face d’elle et elle non est forcément terrible. Je me demande ce que cela aura comme conséquences d’ici la fin de la saison. Il ne reste que deux épisodes et la névrose dans laquelle Allison est en train de plonger est vraiment intéressante.

Même Cole est bien plus heureux qu’Allison alors qu’il a maintenant déménagé à Gréenpoint afin d’être avec Luisa. Cole se moque complètement des autres et ne veut maintenant que son propre bonheur. Il a raison de penser qu’il a trop souffert à cause des autres pour continuer à prendre soin d’eux. Tout le monde est tellement heureux en apparence que c’est terrible pour elle. Maos Noah a lui aussi ses névroses comme on a pu le voir au début de l’épisode. C’est d’ailleurs l’un des trucs les plus intéressants de l’épisode. Quand l’avocat de Noah appelle Noah un homme bon (alors que justement, tout l’épisode pose plus ou moins cette question de l’homme bon ou mauvais), on ne sait pas forcément ce qu’il sous entend réellement. Finalement, The Affair continue de surprendre de semaines en semaines ici avec un épisode plongeant dans la névrose quotidienne de son couple héros (Allison et Noah). En créant des intrigues fortes autour de ces deux personnages, The Affair est en train de déconstruire petit à petit ce qui aurait dû être au départ une relation tout ce qu’il y a de plus heureuse : un enfant, une relation nouvelle alors que les mariages de cachun avaient fini par capoter à cause du fait qu’ils n’étaient plus heureux. Et si finalement le problème ce n’était pas Helen ou Cole mais bien Allison et Noah dans leurs relations respectives.

Note : 8.5/10. En bref, la névrose de nos héros au coeur d’un épisode riche en émotions.

Commenter cet article