Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Expanse. Saison 1. Pilot.

15 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Expanse

Critiques Séries : The Expanse. Saison 1. Pilot.

The Expanse // Saison 1. Episode 1. Dulcinea (Pilot).


Basée sur les livres de James S.A. Corey, The Expanse est probablement ce que j’attendais depuis un sacré bout de temps sur Syfy. Syfy est une chaîne qui a perdu son sens de la création de grands space-opera depuis l’arrêt de Battlestar Galactica (que Syfy n’a jamais osé faire revivre depuis après plusieurs projets de spin off) et de Stargate : Universe. Développée par Mark Fergus (Les fils de l’homme, Iron Man) et Hawk Ostby (Les fils de l’homme, Iron Man), The Expanse sait s’y prendre afin de ne pas trop en dire, pas trop en faire mais nous satisfaire à l’issue. Ce n’est pas une série qui repose sur de bonnes blagues potaches et sur des intrigues ultra simplistes. C’est une série qui veut nous raconter quelque chose et qui a largement les moyens de nous raconter le tout. Ce premier épisode suit trois intrigues très distinctes et alors que ces intrigues sont toutes liées, elles restent assez séparées du début à la fin de l’épisode. Ce premier épisode veut nous dire que The Expanse sera une grande série de science fiction si on lui laisse la chance de l’être (et pour le moment, je pense qu’elle en a largement les moyens même si Syfy enterre cette série en pleine période de Noël…) et c’et un peu dommage tout de même.

Au 23ème siècle, les hommes ont colonisé le système solaire et les Nations-Unies contrôlent la Terre. Mars est devenue une puissance militaire indépendante et les autres planètes dépendent des ressources de la ceinture d'astéroïdes, où les conditions de vie sont pénibles et les habitants contraints de travailler durement. Au fil des ans, les tensions entre la Terre, Mars et la Ceinture ont pris une telle ampleur qu'une simple étincelle pourrait déclencher une guerre.

L’avantage de The Expanse est de repose sur des bases assez solides et des intrigues qui ont énormément de potentiel. La plupart des choses présentées dans cet épisode fonctionnent pour moi. L’univers de The Expanse est suffisamment intéressant pour nous donner envie de voir plusieurs épisodes au moins, toute la saison au plus. L’histoire de la disparition de cette jeune femme n’est pas non plus ce qu’il y a d plus important dans cette série. Avec le Détective Miller (incarné par Thomas Jane), on aurait pu s’attende à ce que cela soit un sujet très important mais ce n’est pas du tout le cas. La série nous démontre tout le contraire, que le plus important est vraiment ailleurs, notamment dans la façon dont l’univers nous est expliqué. Car après tout il faut comprendre dans quelle direction The Expanse peut bien aller véritablement durant ses dix premiers épisodes. Miller reste un archétype à lui seul mais Thomas Jane sait apporter un petit truc en plus qui permet de garder son personnage attractif et fun, d’autant plus que l’acteur change ici complètement de registre par rapport à Hung par exemple. L’avantage avec The Expanse c’est qu’il y a aussi énormément de place pour le développement sous jacent des intrigues.

Par ailleurs, le fait que The Expanse soit aussi jolie à voir m’a surpris. Cela fait des années que Syfy nous abreuve de séries de SF assez laides (Defiance n’était pas vraiment la plus belle de toutes, notamment à cause de ces fonds verts dégueulasses). Ici, nous avons des plans de l’espace avec de magnifiques vaisseaux sans que l’on ait l’impression que le tout soit en carton pâte. Cela change énormément la réputation que Syfy a pu se trainer jusque là. Ce n’est bien évidemment pas la seule chose belle dans cet épisode alors que l’image en elle-même est soignée. On a l’impression de voir une vraie série ambitieuse et c’est ça le plus important. Le visuel est très important dans ce genre de série car cela permet de se perdre dedans et de ne pas avoir envie de s’arrêter. Oui, franchement j’ai déjà envie de voir le second épisode car le rythme est bon, les personnages intéressants et l’ensemble fonctionne très bien. C’est suffisamment intelligent tout au long de cet épisode pour que l’on ait envie d’en voir encore plus. C’est bien évidemment la toute fin de l’épisode qui donne envie aux téléspectateurs de revenir (ou en tout cas celle qui donne le plus envie).

Note : 8/10. En bref, on a peut-être enfin trouvé la digne descendante de Battlestar Galactica.

Commenter cet article