Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 10.

8 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Leftovers

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 10.

The Leftovers // Saison 2. Episode 10. I Live Here Now.
SEASON FINALE


Longtemps présentée comme une ville miracle, comme un Eden, Miracle est maintenant devenu un cauchemar et c’était une excellente idée que de faire revenir les Guilty Remnant à ce moment là. L’une des choses les plus fascinantes dans cet épisode c’est peut-être bien l’histoire de Kevin. Alors que John pensait l’avoir tué, finalement il est toujours en vie. Je dois avouer que cet épisode a une narration très étrange, difficile à comprendre mais pendant 1h11 nous sommes plongés dans quelque chose d’unique, un voyage qui ne demande pas à être compris, juste à être apprécié pour ce qu’il est. Damon Lindelof reste cependant très drôle alors que le fait que Kevin se retrouve dans l’Hôtel Purgatoire c’est presque comme un pied de nez à tous ceux qui ont critiqué la fin de Lost. The Leftovers reste une série fantastique par beaucoup d’aspects mais justement, je trouve que les aspects fantastiques de cette série restent difficile à cerner car l’on ne sait pas toujours à quoi il faut s’attendre. Tout au long de cet épisode nous suivons dans un premier temps l’histoire de Meg et des trois filles disparues au début de la saison qui font donc leur grand retour. Le décompte des une heure, tout ce suspense que l’épisode parvient à créer, etc. c’est vraiment fascinant. En tout cas, « I Live Hère Now » arbore une mécanique très différente de ce que j’avais imaginé au départ.

Si cet épisode pourrait probablement être le series finale si jamais HBO décide de ne pas renouveler The Leftovers (ce que je trouverais sacrément dommage quand on voit la qualité de cette saison 2, surpassant la première qui était pourtant l’adaptation plus ou moins directe du livre qui a inspiré la série), je n’ai pas envie que cela soit la fin. La fin de cet épisode est d’ailleurs un appel à une suite, à quelque chose de plus. Car les questions que l’on se pose encore une fois sur The Leftovers ne sont pas celle du pourquoi tout le monde a disparu il y a de ça plusieurs années, mais plutôt quelles seront les conséquences de ce qui s’est passé cette année. Comme l’histoire de Kevin par exemple. Alors que j’ai imaginé qu’il pourrait mourir plus tôt cette année dans l’épisode qui le laissait plus ou moins pour mort, et que j’ai ensuite imaginé qu’il pourrait encore mourir dans ce chenil, je pense maintenant qu’il est invincible, immortel. Je pense que Kevin est une image, une sorte d’incarnation mystique de quelque chose dans cette série. Le rapport biblique de l’histoire de The Leftovers a toujours été très important. Du coup, je me demande si au fond Kevin n’est pas une représentation moderne de Jesus. Après tout, il a vécu la pénitence, le purgatoire, se retrouvé prisonnier, mourir et renaître, etc. C’est fascinant car justement, The Leftovers veut faire quelque chose de Kevin sans explicitement dire quoi.

Du coup, on imagine. Et l’imagination du téléspectateur est très importante dans cet épisode. A commencer par Kevin certes, mais pas seulement. Cela passe aussi par cette scène du compte à rebours qui suggère énormément de choses là aussi. Notamment du point de vue des Guilty Remnant. J’aime bien ce que la série fait avec eux car justement, cela permet d’apporter le chaos dans une saison qui avait besoin d’un moment comme celui-ci. On sentait la soupape en train d’exploser mais elle n’avait pas encore explosé. Le fait est que maintenant les choses sont complètement différentes et Meg est parfaite dans ce registre là. C’est un épisode qui rassemble tous les univers développés depuis le début de la saison en un seul et même lieu. Je dois avouer que j’ai trouvé ça assez fascinant et réglé comme du papier à musique. Justement, la musique est un élément important dans cet épisode alors que le but est clairement de nous raconter des choses intéressantes là aussi. La place de chacun des personnages est très importante. Notamment quand Erika retrouve sa fille perdue. C’est un moment particulièrement fort qui implique quelque chose. Le compte à rebours n’était qu’un leurre, une façon de préparer l’arrivée du chaos sans que cela ne soit faire sauter le pont (alors que l’on s’attendait probablement tous à quelque chose comme ça).

Finalement, ce dernier épisode est brillant dans sa façon de gérer les émotions de chacun des personnages mais ce n’est pas toujours simple non plus de cerner où est-ce que The Leftovers veut en venir. En effet, il y a certains moments plus mystiques, plus psychédéliques (comme l’hôtel pour Kevin). C’est un truc que The Leftovers a toujours voulu insérer dans sa narration et c’est toujours fait de façon très étrange mais intéressant à la fois.

Note : 9.5/10. En bref, un dernier épisode brillant à sa façon qui permet d’accorder toutes les intrigues de la saison au même endroit.

Commenter cet article

nnn 09/12/2015 23:38

Article particulièrement mal écrit. Aucun intérêt.

delromainzika 25/12/2015 23:49

Commentaire particulièrement utile. Grand intérêt.