Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Librarians. Saison 2. Episodes 1 et 2.

17 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Librarians

Critiques Séries : The Librarians. Saison 2. Episodes 1 et 2.

The Librarians // Saison 2. Episodes 1 et 2. And the Drowned Book / And the Broken Staff.


Retrouver nos aventuriers de The Librarians pour une nouvelle saison, c’est férocement attendu. Enfin, pas vraiment par moi mais peu importe. Je pense que le problème de cette série a toujours été de ne pas trop savoir quoi faire. C’est une série qui peut être fun par moment mais justement, uniquement par moment. Le reste du temps elle est un peu poussiéreuse. Peut-être que cela vient aussi du fait que les séries d’aventures de ce genre là, c’est passé de temps ? Il y a d’ailleurs une sorte de vibe des années 90 qui me plaît mais qui n’est pas totalement assumée. Heureusement pour nous, Noah Wyle est de retour sous les traits de Flynn Carson. Car le vrai intérêt de The Librarians c’est lui, pas les autres personnages. La série n’aurait d’ailleurs jamais dû s’appeler The Librarians mais Flynn Carson’s New Adventures. Cela aurait probablement été plus intelligent, d’autant plus qu’à chaque fois que Noah Wyle est absent de la série, les choses ne sont plus les mêmes. The Librarians nous a rendu dépendant dès le double épisode qui introduisait la série l’an dernier. Flynn était présent puis nous a été rapidement enlevé avant de revenir. Forcément, le téléspectateur ne peut qu’avoir envie de retrouver son héros pendant que les autres tentent tous d’exister d’une façon ou d’une autre.

Notamment Eve incarnée par Rebecca Romjin. J’aime bien cette actrice aussi (autrement dans Eastwick notamment) mais elle n’est pas suffisamment importante par rapport aux autres. L’alchimie qu’elle partage avec Flynn est forcément très importante, d’autant plus que c’est assez souvent un élément de distraction qui n’est pas négligeable quand le cas de la semaine n’est pas aussi passionnant que prévu. Fort heureusement pour nous, cette saison 2 démarre avec un rapide flash-back sur la fin de la saison précédente avec le retour de la magie dans le monde. Nous avons pu voir un homme mystérieux, qui se révèle être Prospero, utiliser la magie afin de conjurer un personnage (que se révèle être Moriarty) d’une copie de Sherlock Holmes. L’idée n’est pas bête afin d’entrer dans cette toute nouvelle aventure. Cela permet de rappeler aussi que The Librarians est une série qui touche un peu à tout. Je me souviens de Sydney Fox et de ces séries un peu fantastiques et d’aventures qui nous embarquaient dans tout un tas d’histoires rocambolesques mais funs. The Librarians n’est pas aussi sympathique que Sydney Fox mais je me demande si j’avais le même âge que lorsque je regardais la série sur M6 je ne serais pas aussi un fan de The Librarians. C’est une question que je me pose depuis que la série a commencé car plus jeune j’avais beaucoup aimé les téléfilms tirés des aventures de Flynn Carson.

Le premier épisode nous offre donc des références à Sherlock Holmes plutôt bienvenues même si c’est assez léger et que du coup l’épisode n’assume pas totalement tout ce qu’il aurait probablement pu assumer. Ce premier épisode est cependant aussi très typique d’une série ce genre de là qui éclate un groupe afin de petit à petit le reformer. C’est un peu trop classique et facile à mon goût, je permettant donc pas de vraiment prendre son pied. Mais quelques bonnes scènes nous donnent envie d’enchaîner avec le second épisode. Ce que j’ai fait. Flynn est un personnage qui est très bien installé dans l’univers de The Librarians car il y a les téléfilms autour du personnage et il a une façon de faire qui est une bonne chose. Il ne s’adapte pas très bien aux changements en tout genre et cela joue toujours à son avantage. Cela avait donc énormément de sens qu’il entre en confit avec Eve alors que cette dernière a un style complètement différent. L’épisode 2 joue cette carte de la confrontation des styles entre les deux « héros » de The Librarians. Si c’est sympathiques, je trouve que le résultat n’est peut-être pas aussi brillant que l’on ne pourrait l’attendre.

Flynn - « Eve, trust me. They'll never know we were here. Aaah! They know we're here! »
Eve - « They probably noticed when you made the volcano erupt! »
Flynn - « It was a very small volcano. »

En somme c’est sympa mais comme beaucoup de choses dans cette série, certaines idées sont particulièrement difficiles à cerner. J’espère que Noah Wyle sera présent durant une grande partie des 10 épisodes de cette saison 2. Ce serait sacrément dommage de ne pas profiter plus de lui alors que Falling Skies est maintenant terminée et qu’il est libre de faire ce qu’il veut. Dans The Librarians il sent qu’il s’amuse et c’est tout ce que j’ai envie de voir de sa part. Dans Falling Skies il était tellement morne et ennuyeux. De voir l’acteur beaucoup plus joyeux me fait plaisir, d’autant plus que son personnage est quelqu’un que j’apprécie. En revenant sur l’histoire de la saison avec Prospero cet épisode tente aussi de nous donner envie de voir la suite. Avec quelques références au premier téléfilm de Flynn Carson (datant de 2004 !), la série permet de nous rappeler qu’elle a un passé que tout le monde ne connait pas forcément. Le retour de The Librarians n’a pas passionné les foules, réalisant un score particulièrement médiocre, voire mauvais compte tenu des attentes. Je me demande si The Librarians aura droit à une saison 3 alors autant en profiter !

Note : 5/10. En bref, le fun reste sans briller pour autant.

Commenter cet article