Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tim and Eric’s Bedtime Stories. Saison 1. Pilot.

30 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Tim and Erics Bedtime Stories

Critiques Séries : Tim and Eric’s Bedtime Stories. Saison 1. Pilot.

Tim and Eric’s Bedtime Stories // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Adult Swim est une chaîne que j’aime beaucoup, surtout car ils produisent des séries originales qui sortent du lot. Avec Tim and Eric’s Bedtime Stories nous avons vraiment une série qui sort des carcans du genre et elle est née de l’imagination de Tim Heidecker (Decker) et Eric Wareheim (Tim’s Kitchen Tips). Ces deux amis dans la vie trouvent ici l’occasion de se moquer des anthologies d’horreur avec des intrigues diverses à chaque nouvel épisode, comme une sorte de parodie de la 4ème Dimension en somme. L’idée n’est pas mauvaise et franchement, je ne m’attendais pas du tout à être aussi surpris du résultat. Ce premier épisode délivre donc pas mal de choses intéressantes et Tim et Eric c’est une équipe qui fonctionne. Je suis curieux de voir ce que ces deux comédiens, vus par certains comme des visionnaires, ont encore à offrir avec les autres épisodes de la saison. « Hole », ce premier épisode, commence donc par une sorte de liste de tout un tas de clichés du film d’horreur.

Une série fantastique à sketches portée par les humoristes Tim Heidecker et Eric Wareheim, avec la participation d'amis et de guest-stars.

Je pense que l’avantage de cette série c’est d’être originale. Je ne connais aucune autre comédie qui a déjà tenté d’être une anthologie d’horreur parodique. Il y a des comédies d’horreur (Scream Queens… si l’on veut en citer une… mais Ash vs. Evil Dead si l’on veut en citer une bonne) mais Tim and Eric’s Bedtime Stories est originale tant dans sa structure que dans sa façon d’aborder l’horreur. En tant que grand fan de films d’horreur, j’étais complètement passé à côté de cette série, à défaut car j’ai beaucoup aimé ce premier épisode malgré les défauts. Le plus gros défaut de cette histoire c’est finalement qu’elle a énormément de mal à démarrer. Si cela colle bien avec le fait que généralement des épisodes de ce genre de séries ont du mal à démarrer aussi (on se souvient de la 13ème Dimension de UPN ou encore Masters of Horror de Showtime), l’idée est de faire quelque chose de légèrement différent. Après, Tim and Eric’s Bedtime Stories a aussi la difficulté de tout raconter en un petit épisode. Il n’y a pas de place pour prendre les personnages avec des pincettes et développer réellement l’univers. Le but est d’être plongés dedans le plus rapidement possible.

Je pense donc que Tim and Eric’s Bedtime Stories se rapproche peut-être un peu plus des Contes de la Crypte ou de Chair de Poule mais en version moderne (même si les moyens sont semble t-il aussi fauchés, cela ne transparaît pas vraiment à l’écran étant donné que Tim and Eric’s Bedtime Stories n’a pas besoin des mêmes moyens). Pour en revenir à ce premier épisode, après une introduction qui débite du dialogue au kilomètre, c’est la seconde partie de l’épisode qui vaut le détour. Peut-être aussi car c’est la seconde partie qui est la plus fun et aussi la plus drastique dans le registre horrifique. Tim and Eric’s Bedtime Stories est donc clairement une série expérimentale qui aurait demandé à être un peu plus promue lors de sa sortie. Tirant à la fois dans le registre de la parodie et de la satire, la série fonctionne efficacement ici avec un premier épisode qui joue avec un classique et la carte de l’assurance d’un épisode réussi avec le coup de la maison hantée.

Note : 7/10. En bref, efficace et bien trouvé.

Commenter cet article