Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Tout Schuss (2016)

15 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Tout Schuss (2016)

Tout Schuss // De François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard. Avec José Garcia, Manon Valentin et Melha Bedia.


Ce qui est très étrange à la sortie de Tout Schuss c’est que j’ai à la fois passé un bon moment et trouvé certains moments particulièrement bizarres et mal placés qui donnaient alors l’impression d’être mal à l’aise. Tout Schuss fonctionne alors comme une comédie française assez classique avec quelques bons rappels et José Garcia, cabotin jusqu’au bout, mélange ici un peu de Johnny Depp saoulé au rhum et son look à la Robert Downey Jr (d’ailleurs, il y a une petite blague sur le sujet au début du film qui s’amuse du fait que son personnage est plus Robert Downey Jr que Johnny Depp maintenant). Sincèrement, je ne misais pas du tout un kopeck sur Tout Schuss au départ et puis finalement c’était beaucoup plus sympathique que je n’aurais pu le souhaiter si on met de côté tous les moments les plus étranges du film. José Garcia surjoue du début à la fin, quitte même à nous mettre mal à l’aise (et c’est là que le film dérape énormément) car je suis persuadé qu’il n’y avait pas besoin d’appuyer autant le personnage de Max tant José Garcia a une décontraction naturelle quand il s’agit de la comédie et il est vraiment capable de faire beaucoup plus que ce qu’il surjoue, en marchant comme un alcoolique qui aurait besoin de son Whisky coca.

Max Salinger, écrivain divorcé, flamboyant et égocentrique, refuse d’accueillir sa fille de 15 ans sous son toit. Pour se venger, elle lui vole son dernier manuscrit et file en classe de neige. Pour récupérer son bien, Max n’a alors pas d’autre choix que de débarquer dans la station de ski en s’improvisant « parent accompagnateur ». Seul problème : le célèbre écrivain, qui n’est déjà pas un parent exemplaire, n’est pas vraiment un accompagnateur qualifié non plus ! De descentes épiques en randonnées infernales, la vie de Max au milieu des ados ne s’annonce pas de tout repos…

Il ne faut pas vraiment voir Tout Schuss pour une quelconque histoire réaliste car cela ne semble pas du tout être le but de ce film. Au contraire, ça part dans tous les sens, quitte même à rapidement nous ennuyer. Il y a donc des moments où le film tente d’être autre chose, une comédie plus familiale, et c’est là que le bas blesse car toutes les scènes marquées émotions et famille ne sont pas très réussies. Malheureusement. Derrière cette accumulation de clichés en tout genre sur le père absent, sur la fille qui veut se venger, sur la classe de neige qui tourne au désastre, sur la monitrice super canon (et blonde), sur le moniteur de ski ultra relou (et encore puceau), sur le complexe d’Oedipe mal fait, etc. toute ces choses s’accumulent dans un film qui ne semble pas toujours savoir dans quelle direction il peut bien aller. Et c’est justement ce qu’il y a de plus problématique là dedans alors que j’aurais probablement apprécié quelque chose de complètement différent. L’avantage de cette comédie réside donc dans un lot de comédiens qui ne s’en sortent pas trop mal aux côtés de José Garcia en roue libre. Cela passe donc par Melha Bedia, même si cette dernière est particulièrement sous exploitée. Ou encore Victor Meutelet, le jeune minet à l’haleine de chacal qui va séduire à la fois les spectatrices et peut-être quelques spectateurs (il permet, par ses apparitions, à oublier certains problèmes du film).

François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard délivrent donc ici leur second film après le sympathique Amitiés Sincères (2013) qui n’était pas forcément brillant mais qui savait rester assez agréable. On retrouve un peu ce côté feel-good ici même si pour le coup, Tout Schuss en fait des caisses. C’est un problème mais aussi un atout étant donné qu’il y a des moments de comédie où je dois avouer que j’ai ri. Même certains moments assez grassouillets. Moi qui était parti pour ne pas apprécier ce film, j’en ressors bien moins déçu que prévu. Cela part d’une idée un peu crétine, et le fond manque cruellement de sympathie, mais l’ensemble n’est pas si navrant que ça. Je dirais même que Tout Schuss a su rester assez originale et agréable pour que par moment je n’ai pas l’impression de tomber sur un mauvais téléfilm de vacances d’hiver. Tout repose presque sur José Garcia mais pas seulement, heureusement que les autres sont là pour leurs apporter leur aide. Certains gags sont même assez bien trouvées alors que je m’attendais vraiment à ce que cela manque cruellement de punch. En mettant José Garcia autant sur pile électrique, on n’a donc jamais le temps de s’ennuyer et c’est bien ce qu’il y a de plus sympathique là dedans.

Note : 4.5/10. En bref, une comédie qui totalement ratée et parfois même assez drôle malgré un José Garcia qui surjoue.

Commenter cet article