Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 6.

19 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 6.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 3. Episode 6. Into the Woods.


C’est presque étrange de se dire que ce qu’il y a de mieux dans cet épisode ce n’est pas l’escapade dans les bois mais le reste. Quoi qu’il en soit, Brooklyn Nine-Nine continue de suivre son petit bout de chemin. Après un épisode d’Halloween succulent, faisant probablement partie de mes épisodes préférés de tout Brooklyn Nine-Nine, on revient ici à quelque chose d’un poil plus classique. Cela ne veut pas pour autant dire que le classique est une mauvaise chose. Bien au contraire, « Into the Woods » a ses bons moments de comédie et surtout, ses bonnes surprises. Tout au long de l’épisode l’humour reste fidèle à ce que la série nous propose depuis maintenant près de 3 ans. On sent aussi que petit à petit, les scénaristes tentent de construire des choses avec les personnages. L’histoire principale de l’épisode se concentre sur Jake, Charles et Terry alors qu’ils vont passer un week-end de camping dans les bois. Tout cela devrait permettre à Terry d’oublier son stress et de pouvoir se détendre un peu car entre le boulot et sa vie de famille, on sait pertinemment que Terry n’a pas une mine pour souffler. Ce petit week-end était donc fait pour lui. Cela commence comme une excellente idée, quelque chose d’assez fun dans son ensemble et puis tout d’un coup, les choses tournent mal.

Car il fallait bien que ce petit voyage où tout devait très bien se passer, des choses terribles arrivent. Et puis tout est bien qui fini bien car Jake est là pour résoudre les problèmes. Il apprend à devenir un peu plus responsable et à nettoyer après son passage. Car bon, le problème c’est que Jake est quelqu’un de très immature. J’aime bien la façon dont Brooklyn Nine-Nine parvient à faire évoluer un peu plus la maturité de notre « héros » à chaque saison. Cet épisode est important dans l’évolution de Jake même si l’épisode reste assez banal dans son ensemble. L’enrobage n’est donc pas ce qu’il y a de plus important et même le comique de situation aurait pu être encore plus fou. Non, ce qu’il y a de plus important dans « Into the Woods » c’est plutôt les personnages et notamment l’évolution que cherche à faire la série. Notamment du point de vue de Jake mais pas seulement. A côté de ça, ce qui devait être le week-end de Terry n’est pas forcément le sien, mais plus celui de Jake. Terry de son côté a lui aussi des occasions de briller, surtout car il comprend qu’il devrait peut-être se laisser aller un peu plus car c’est bon de s’amuser. Du coup, ce voyage est assez fun dans son ensemble mais l’on ne peut s’empêcher de se dire que le commissariat nous manque terriblement. Je ne sais pas comment cela est possible car Brooklyn Nine-Nine tente ici d’aérer un peu les esprits de tout le monde.

Mais le téléspectateur que je suis a besoin de retrouver ses marques dans cette comédie et là, ce n’est pas forcément toujours le cas. C’est peut-être pour cela que j’ai largement préféré ce qui se passe avec Gina, Holt. Surtout Holy alors que la série tente de développer un peu plus l’histoire de ce dernier. J’aime bien quand des intrigues en apparence secondaire peuvent supplanter l’intrigue primaire d’un épisode. C’est ce qui se passe ici, en grande partie car associer Gina et Amy était par exemple une brillante idée utilisée de façon intelligente. Cela fonctionne étrangement bien tant d’un point de vue humoristiques que d’un point de vue personnages. Amy et Gina sont complémentaires ici et j’aimerais bien en voir un peu plus de ce duo dans les prochains épisodes de la série. Holt de son côté a largement de quoi faire lui aussi, surtout car l’histoire de Rosa et de son neveu Marcus apporte un peu de piquant à l’affaire. Holt et Rosa sont assez similaires et c’est aussi pour cela qu’au fond, cela ne devrait pas aussi bien fonctionner. Je crois que cette partie de l’épisode me rappelle énormément l’autre série sur laquelle les créateurs de Brooklyn Nine-Nine ont beaucoup travaillés : Parks & Recreation. C’est un très beau compliment que je peux faire à cette comédie. Finalement, même si globalement cet épisode n’a rien d’exceptionnel, la variété des émotions qu’il peut délivrer en plus du comique de situation souvent sympathique fait mouche.

Note : 7/10. En bref, classique mais efficace épisode de Brooklyn Nine-Nine.

Commenter cet article