Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 4. Episode 10, Chicago P.D.. Saison 3. Episode 10.

12 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D, #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 4. Episode 10, Chicago P.D.. Saison 3. Episode 10.

Chicago Fire // Saison 4. Episode 10. The Beating Heart (Part 1).
Chicago P.D. // Saison 3. Episode 10. Now I’m God (Part 3).
TRIPLE CROSS-OVER


Chicago Fire est toujours la série avec laquelle on aime bien débuter un cross-over et si au fond ce n’est pas si bête que ça, je trouve que c’est toujours l’épisode le plus faible. Le cross-over débute pourtant là où l’on avait laissé la série à la fin de l’épisode 9 avec Hermann entre la vie et la mort. Si ce dernier se vidait de son sang à la fin de l’épisode précédent, on le retrouve à l’hôpital cette semaine et des questions commencent à être posées. Le problème de cet épisode c’est presque qu’il ne se sert pas vraiment de « Fire » et trop de « Med ». Tout cela va bien évidemment à l’avantage de « Med » étant donné que cette dernière est juste excellente. Mais le destin d’Hermann n’est pas ce qu’il y a de plus important au premier abord dans le sens où ce n’est pas l’intrigue principale (ou en tout cas celle qui retient toute notre attention). Pour autant, ce cross-over était très étrange car il n’avait pas le déroulement habituel. C’est plus médical et cela intègre forcément plus de personnalités médicales. C’est quelque chose que j’aime bien et je dois avouer que Chicago Fire nous le rend assez bien même si c’est Chicago Med qui bénéficie de tous les bons artificiels. Si Hermann a donc une place importante dans cet épisode de par le fait que tout commence par lui qui se vide de son sang, le résultat est légèrement différent.

Freddie disparaît après avoir poignardé Hermann alors Cruz et déterminé pour le retrouver. Il dit à Ruzek tout ce qu’il sait mais décide aussi de prendre les recherches entre ses mains. Il veut être sûr que vengeance soit faite. Heureusement tout de même que Severide est là parfois et dans ces trois épisodes, il est d’ailleurs d’une importance cruciale. Si j’aime beaucoup ce que Chicago Fire tente de faire parfois, je suis aussi un peu confus quant au potentiel global. Disons qu’il y a des problèmes que l’on ne peut pas résoudre en quelques secondes et je crois que cet épisode donne parfois la part belle à ce genre d’idées. Ce qui a fonctionné à la fin c’est le fait que Platt est arrivé avec une proposition et puis c’était plus romantique. C’est une partie de l’épisode qui apporte plus de légèreté au récit, bienvenue d’ailleurs. Tout ce qui se passe avec Chili va de mal en pis. Ses émotions sont en train de partir en sucette et je suis persuadé que quelque chose va se briser par la suite. C’est obligé. De toute façon, le fait qu’elle semble instable psychologiquement, bipolaire ou je ne sais quoi d’autre est une bonne chose qui va donner un certain sens du rythme aux prochains épisodes.

C’est en tout cas tout ce que j’espère. La conclusion de ces trois épisodes dans « Chicago P.D. » a été plus judiciaire que vraiment policière. C’est là aussi une impression que Chicago & cie est déjà en train de préparer un nouveau spin off centré cette fois-ci sur l’histoire judiciaire de Chicago. Pourquoi pas après tout mais on perd une grande partie de ce qui fait aussi le sens et le sel de Chicago P.D.. Ce que j’aime par dessus tout dans Chicago P.D. c’est le fait qu’elle est une série policière de terrain, qui s’en donne à coeur joie et la seconde partie de cet épisode était complètement différente, plus centrée sur des choses moins intéressantes et c’est vraiment dommage. Du coup, je n’ai que très peu de choses à raconter sur Chicago P.D. tant l’ensemble manque cruellement de pep’s et en même temps donne l’impression que la série a déjà une longueur d’avance. Le Dr Charles est un personnage que j’ai beaucoup aimé ici, peut-être car il s’impose comme une sorte de héros naturel de l’histoire. Cela me fait penser que ce cross-over est vraiment celui de Chicago Med, pas celui de Fire ou encore de P.D. Loin de là. Je suis persuadé que Chicago P.D. avait le potentiel d’être mieux impliquée et Chicago Fire moins étrange dans sa façon de gérer sa propre histoire en dessous de celle de Chicago Med.

Les cross-over sont ambitieux avec Chicago et cie sauf que j’ai l’impression que les scénaristes n’arrivent pas à en faire de brillants exemples. Ce ne sont pas de mauvais épisodes au fond, juste des trucs un peu étranges qui donnent plus l’impression d’avoir été bâclés qu’autre chose.

Note : 4.5/10 et 5.5/10. En bref, un triple cross-over étrange…

Commenter cet article