Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 4. Episodes 4 et 5.

8 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 4. Episodes 4 et 5.

Chicago Fire // Saison 4. Episodes 4 et 5. Your Day is Coming / Regarding this Wedding.


Alors que NBC vient d’annoncer le renouvellement de Chicago Fire pour une saison 5 de 22 nouveaux épisodes (minimum), on peut donc dire que les scénaristes vont être à l’aise avec ce qu’ils vont produite cette année. J’espère que cela saura rester palpitant et qu’ils ne vont pas chercher à trop étirer certaines idées qu’ils ont car ce serait sacrément dommage. Le fait est que cette année, la série a voulu venir à bout de certaines intrigues le plus rapidement possible et celle de la grossesse de Dawson n’aura donc pas duré bien longtemps. Ce qui tombe bien puisque je déteste les histoires de bébés dans les séries et je suis certain que Chicago Fire aurait transformé ça en une intrigue ronronnante et particulièrement chiante. L’idée de tuer l’enfant que Dawson portait dans son ventre est une occasion de créer un angle dramatique afin de débuter « Your Day is Coming ». La série a toujours aimé ce genre d’intrigues et elle nous offre donc ici quelque chose d’assez intense. Retrouver tout le monde à l’hôpital (histoire de lier un peu plus Chicago Fire avec le spin off « Med » qui arrive dans les prochains jours) c’est une assez bonne idée. C’est un choix intéressant (et intelligent) qui nous habitue aux futurs cross-over que la série va faire, comme Chicago Fire pouvait déjà le faire avec le spin off « P.D. » dans la seconde partie de la saison 1.

Quoi qu’il en soit, je préfère Dawson émue par la perte de son enfant, perdue aussi un peu dans cet hôpital et à mi chemin entre la vie et la mort (même si l’on sait qu’elle va rapidement s’en sortir). Ce que cet épisode permet aussi de faire c’est au Captain Patterson de comprendre que cette caserne est aussi une grande famille et qu’ils sont toujours liés dès qu’il y a une crise à gérer. Ce n’est pas facile mais de voir tout le monde à l’hôpital est vraiment touchant. Cela permet de resserrer les liens entre les personnages et de nous permettre de comprendre qu’au fond, c’est aussi ce genre de choses qui fait le succès de cette série. Accessoirement, on découvre le Captain Patterson sous un jour complètement différent. « Your Day is Coming » vient à bout de ce qui aurait probablement pu tuer la série (ou Dawson). Les bébés ce n’est jamais bon dans une série et comme Rizzoli & Isles a déjà pu le faire en tuant le bébé de Rizzoli, Chicago Fire le fait avec celui de Dawson. Accessoirement, cette série aime aussi nous plonger dans des interventions de la semaine assez extrêmes mais toujours intéressantes à suivre. Je crois bien que cette année un véritable effort est fait pour trouver des idées plus originales. Cela passe donc par un enfant coincé dans un château gonflable en feu alors qu’un cable électrique est tombé dessus.

Cela passe par un homme que tout le monde pensait mort quand sont corps a été envoyé à la mort et qui s’est finalement réveillé. Cela passe aussi par un homme qui a tenté de se suicidé. Pour ce dernier cas, les décors de ce Chicago industriel sont assez efficaces. Mine de rien, quand elle le veut, Chicago Fire peut produire de solides histoires avec de bons personnages. Les émotions sont là mais cet épisode en fonctionne pas que sur des émotions, il sait aussi gérer chez les personnages de vrais liens forts que l’on ressent tout au long de l’épisode. Même Patterson nous donne l’impression de faire partie de cette famille (même si je me demande encore dans quelle direction Chicago Fire compte l’emmener). Enfin, le discours d’Hermann à Dawson était parfait. C’était une occasion de faire pleurer dans les chaumières certes mais pour une fois que cela fonctionne je pense que c’est ce qu’il y a de plus important. Cela faisait un bout de temps que la série ne l’avait pas autant ému (peut-être bien depuis la mort de Shay). Du côté de Jimmy, je trouve que c’est un ajout intéressant à l’équipe. Il n’a peut-être pas encore l’occasion de briller autant qu’il ne devrait mais la série lui donne petit à petit la place qu’il mérite.

Je suis un peu moins fan de l’idée d’une romance avec Chili mais si c’est bien fait, pourquoi pas. Dans « Regarding this Wedding », la série continue de gérer les conséquences sur l’état psychologique de Dawson de la perte de son bébé. Ce n’est certainement pas facile pour elle mais Dawson n’est pas en état pour le moment. C’est ce que l’on peut ressentir au début de l’épisode, jusqu’à ce qu’elle revienne parmi les siens comme si rien ne s’était passé. Elle tente de garder pour elle ses émotions et de ne rien montrer mais l’on sait pertinemment qu’elle va forcément devoir gérer les conséquences de cela jusqu’au bout de la première partie de la saison. Son face à face avec Riddle au milieu de l’épisode, remettant en cause sa place dans la caserne, c’est forcément difficile pour elle, surtout après tout ce qu’elle a fait afin d’en arriver là. Elle voulait être pompier, elle a réussi à le devenir. A chaque fois il se passe quelque chose dans sa vie afin de ruiner son rêve alors que l’administration ne semble pas l’aider. Elle fait tout le contraire. Perdre un bébé c’est terrible, mais cela ne veut pas dire qu’elle sera moins bonne sur le terrain.

L’histoire de ce mariage qui plane au dessus de cet épisode de Chicago Fire est une occasion de se souvenir encore une fois de tout ce qui a fait le succès de cette série au fil des années. Car notre attachement pour les personnages fait que dès qu’il se passe quelque chose on ne peut qu’être touchés. Du point de vue des cas de la semaine, encore une fois pas mal de bonnes surprises comme par exemple cette histoire de sexe qui tourne mal et qui permet de détendre un peu l’atmosphère. Le « Oh no » était sacrément drôle. On peut parler aussi de cet autre cas, le feu dans cette maison. Tout cela permet encore une fois d’intégrer au mieux l’histoire de Chicago Med dans l’univers de Chicago Fire. Si dans les saisons précédentes l’hôpital n’était pas très important, cette année c’est tout le contraire. On sent qu’un spin off arrive. C’est même peut-être un peu trop visible mais ce n’est pas là pour me déplaire pour autant. Reste enfin, Jimmy. Si le voir torse nu dans les toilettes de la caserne est sympathique pour le plaisir des yeux, cela n’a pas de grand intérêt sur la longueur. Et puis le fait que Chili lui tourne autour est presque mignon. Presque car je trouve cela un peu trop facile. J’ai l’impression parfois que les romances dans Chicago Fire ne sont pas très bien amenées et celle-ci en fait malheureusement partie.

Note : 6/10. En bref, je reste intrigué de la suite de la saison, d’autant plus qu’elle est pleine de promesses.

Commenter cet article