Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Med. Saison 1. Episodes 2 et 3.

8 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago Med

Critiques Séries : Chicago Med. Saison 1. Episodes 2 et 3.

Chicago Med // Saison 1. Episodes 2 et 3. iNo / Fallback.


Le désavantage de Chicago Med c’est de passer après certaines séries médicales de ces dernières années comme The Night Shift qui n’ont rien révolutionnées mais qui fonctionnaient sur le même créneau. Non, ce n’est pas une mauvaise série, juste une série décevante. Les docteurs se retrouvent face à des dilemmes de diverses envergures, surtout quand dans « Fallback » l’occasion est de parler des liens entre l’hôpital, un chirurgien et de l’argent donné. C’est assez classique ce genre de situation et cela donne lieu à une intrigue tout ce qu’il y a de plus classique derrière. D’ailleurs, » Fallback » est à sa façon le meilleur épisode de Chicago Med jusqu’à présent. La série n’a pas forcément trouvé le meilleur des tons, ou la meilleure des intrigues à raconter mais je trouve qu’elle ne sait pas toujours quoi faire. Dans « iNo » les questions sont différents mais l’on se retrouve là aussi face à un tout autre dilemme avec une jeune fille qui arrive après avoir donné naissance sauf que son bébé n’est pas avec elle. Où est-ce que ce bébé est et surtout, est-ce qu’il est encore en vie. L’épisode délivre alors de l’émotion un peu classique, voire même ultra prévisible. J’ai bien conscience que c’est assez simpliste mais j’aurais peut-être apprécié que justement les intrigues avancent de façon plus originale.

On a l’impression de retrouver un peu tous les poncifs de la série médicale classique. Et Chicago Med est un peu un hybride ce qui se fait déjà dans Chicago Fire (et dans une moindre mesure P.D.) alors forcément la série semble aussi répéter certains schémas entre les personnages. Les intrigues personnelles semblent utiliser les mêmes ressorts dramatiques que ce que l’on avait déjà pu voir auparavant et c’est vraiment dommage. L’intrigue principale de « iNo » est touchante mais elle ne déroule rien de plus qu’un cas que l’on ne va suivre que sur une semaine. Dans « Fallback » les choses sont complètement différentes. Du coup, on ne peut même pas s’attacher à quoi que ce soit là dedans et étant donné que les personnages suivent un chemin trop simpliste et prévisible, je reste à la fois déçu et surpris dans le mauvais sens du terme. La façon dont les cas sont vus par chacun des chirurgiens reste assez intéressant mais j’aimerais bien que justement Chicago Med force un peu plus les traits, soignent un peu plus sa narration et nous donne ainsi l’impression de voir les choses autrement. Ce n’est pas facile, j’en ai conscience mais bon… C’est un peu comme Nat et Will dans « iNo ». Tout cela n’a pas forcément d’impact sur l’intrigue globale de la saison étant donné que cela suit un schéma très simpliste et qu’il n’y a rien de vraiment nouveau.

On sait très bien comment tout cela risque de se terminer par la suite. Heureusement que l’hôpital est, comme la caserne, un endroit où les cas peuvent s’enchaîner et où l’on peut avoir droit à des intrigues complètement différentes entre les personnages. « Fallback » c’est l’occasion de mettre en scène la famille de Connor Rhodes. Alors que cette famille arrive, les rumeurs de couloir s’enchaînent. J’ai bien aimé cette partie de l’épisode car justement, cela permet aussi de poser des questions éthiques : peut-on être un meilleur docteur ou un plus mauvais si l’on a de l’argent ou pas ? Si l’on doit faire de la chirurgie sur un membre de la famille ou non ? Il y a tellement de questions posées avec les réponses que Chicago Med peut apporter. Pour le coup, c’est un moyen aussi de raconter des choses un poil plus originales que ce que l’on avait eu l’impression de voir jusqu’à présent dans l’univers de la série. Papa Rhodes n’est peut-être pas incarné par l’acteur le plus nuancé (déjà que dans Switched at Birth dans le rôle de John Kennish il n’est pas le plus intéressant de tous) mais peu importe, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important avec Chicago Med. La nuance n’est pas ce que cherche cette série alors qu’elle fonce droit dans le tas.

On se retrouve donc avec une série qui a une certaine ambition. C’est intéressant mais cela va aussi devoir devenir un poil plus rythmé d’ici la fin de saison au risque de donner envie de zapper en cours de route. Cependant, ce qui reste intéressant avec Chicago Med c’est qu’elle est développée dans l’univers du médical et c’est un univers qui peut facilement être chargé en émotions diverses et variées.

Note : 4.5/10 et 6/10. En bref, il y a de belles choses dans cette série mais aussi une certaine forme de répétition par rapport aux deux autres séries de l’univers Chicago qui sont assez problématiques.

Commenter cet article