Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D.. Saison 3. Episodes 11 et 12.

22 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

Critiques Séries : Chicago P.D.. Saison 3. Episodes 11 et 12.

Chicago P.D. // Saison 3. Episodes 11 et 12. Knocked the Family Right Out / Looking Out for Stateville.


Quand Chicago P.D. revient à quelque chose de policier un peu plus classique, cela donne « Knocked the Family Right Out ». Cet épisode est clairement l’un des meilleurs de la saison car l’épisode sait rester intense du début à la fin. Rien que l’introduction en home-invasion, c’était simplement excellent. Pourtant, cet épisode débutait plus ou moins comme n’importe quelle autre affaire de Chicago P.D.. Cela a pris un tournant légèrement différent pour nos détectives préférés mais forcément, tout le monde va s’en sortir royalement bien. Halstead est arrivé au bon moment afin de sauver Lindsay d’un violeur, simplement en mettant une balle dans sa tête. Il n’a pas hésité une seconde. Lindsay est constamment mise en danger mine de rien alors qu’elle est à mon sens encore un peu fragile de ce qui lui est arrivé l’an dernier. Lindsay aime le danger, mais c’était mignon que Halstead lui fasse promettre de ne plus jamais aller quelque part pour une affaire sans back-up. On a besoin de voir plus de ces personnages ensemble. Leur relation a quelque chose de vraiment intéressant et qui en plus de ça fonctionne à merveille. Mais j’ai apprécié aussi le fait que la série sache proposer des choses nouvelles et cet épisode c’est un peu tout ce que l’on pouvait attendre de ce point de vue là.

J’ai bien aimé le fait que la seconde victime soit en fait celle qui manigance tout. C’était original et un twist que je n’avais pas du tout vu venir. Pour une série classique comme Chicago P.D., c’était une excellente idée que de nous offrir quelque chose d’aussi peu conventionnel que cet épisode. La mécanique peut surprendre et au fond, c’est tout ce que l’on peut attendre d’une telle série. Quoi qu’il en soit, il y a de l’action, des surprises, des personnages touchants et d’autres dont la relation évolue. En somme, c’est tout ce que l’on peut demander ici, et même plus encore. Cela faisait un bout de temps que Chicago P.D. n’avait pas réussi à délivrer un aussi solide épisode que celui-ci. Cela fait forcément plaisir à voir. L’histoire d’Eddie pourrait par ailleurs être intéressante. C’est un personnage assez drôle mais je ne pense pas qu’il soit fait pour rester dans les parages plus longtemps. Il se retrouve dans des eaux dangereuses et l’on se doute donc qu’il y a un danger qui va créer des problèmes à un moment donné. En trouvant un équilibre un peu plus intéressant au travers de l’affaire, en donnant à Voight une place un peu plus secondaire, alors Chicago P.D. trouve un juste milieu. Avec « Looking Out for Stateville », les choses sont légèrement différentes.

Ce n’est clairement pas ce que Chicago P.D. a fait de mieux (et c’est d’autant plus visible quand on enchaîne les épisodes comme j’ai pu le faire). Cet épisode était tellement prévisible et franchement, un peu ennuyeux. Au moins, Burgess a réussi à montrer qu’elle peut prendre des décisions mais bon… Toute l’histoire avec Eddie a joué un rôle parfaitement prévisible, comme il fallait se douter que cela fonctionne. Bien entendu, Eddie allait tenter de faire une pause… Mais heureusement que Voight ne porte pas les mêmes oeillères que Audrey et honnêtement, qui ne savait pas ça non plus ? Voight a beau ne pas être bête, le téléspectateur a tout compris en avance lui aussi. Cet épisode a énormément de mal à nous faire entrer dans cette histoire et pourtant, il y a de bons moments. Notamment quand l’époque se retrouve dans les égouts et que l’action commence à se mettre en place. Sauf que cette scène d’action est bien l’un des rares bons moments de cet épisode et ce n’est pas une scène particulièrement bluffante non plus. Après tout, ce n’est pas comme si Chicago P.D. ne nous en avait pas déjà offert par le passé. Du coup, avec une histoire aussi mal fichue que celle d’Eddie, on se retrouve avec un épisode qui ne sait pas vraiment utiliser l’ensemble à bon escient. Il y a des idées, mais elles ne sont pas suffisamment bien marquées. Dommage.

Note : 7/10 et 4.5/10. En bref, entre déception et joli petit épisode.

Commenter cet article