Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 4. Episodes 8 et 9.

25 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

Critiques Séries : Elementary. Saison 4. Episodes 8 et 9.

Elementary // Saison 4. Episodes 8 et 9. The Burden of Blood / Murder Ex Machina.


Certains épisodes d’Elementary sont des études profondes sur les personnages qui permettent aussi d’apporter des intrigues pour la suite. Mais parfois, ce ne sont que des épisodes de la semaine avec un whodunit aussi classique qu’une série policière peut en offrir habituellement. Ce n’est pas forcément mauvais d’autant plus que même le cas de la semaine le plus basique est souvent bon dans Elementary. C’est ce que nous démontre de façon assez intelligente « The Burden of Blood ». C’est très classique, l’ensemble ne cherche jamais à vraiment briller, mais l’on passer un agréable moment sans trop se poser de questions. C’est bien évidemment l’élément déterminant. Cet épisode se repose aussi sur une thématique qui colle parfaitement avec Elementary, ce qui permet malgré tout de proposer quelque chose avec les personnages de façon sous jacente, même si l’on ne s’y attend pas nécessairement au premier abord. Cet épisode se repose énormément là dessus et ce de façon plutôt efficace. L’hypocrisie de Sherlock envers Marcus pourrait bien être un élément important et secondaire afin de petit à petit aller un peu plus loin cette année. Je ne serais pas surpris de voir le château tomber à un moment donné cette année.

Après tout, on n’est pas encore arrivé au milieu de la saison et il y a encore énormément d’épisodes à venir. Elementary est une série qui me fascine car elle réalise des audiences assez mauvaises (il ne faut pas se mentir, c’est l’une des séries qui fait les plus mauvaises audiences de la chaîne) mais elle est toujours là et fait son bout de chemin. Certes, il y a des circonstances pécuniaires (sinon CBS ne s’y retrouverait pas) mais peu importe, la série explore encore et encore. Du coup, avec un épisode comme « The Burden of Blood », je dois avouer que je n’attendais pas grand chose de la série au premier abord mais j’ai été assez satisfait du résultat global. La fin de l’épisode permet aussi de nous rappeler que John Noble n’est pas forcément là que pour faire joli au milieu de Elementary, qu’il a des choses à raconter. La relation que son personnage tisse avec Joan me plaît énormément et « Murder Ex Machina » utilise à nouveau cette relation alors que les deux discutent de Sherlock au restaurant au milieu de l’épisode. Depuis le début, je pense que ce qui manque à Elementary c’est peut-être l’idée de se connecter un peu plus à l’univers de Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes. Les inspirations sont assez différentes même si à certains moments on sent Elementary piocher ici et là dans l’univers de Conan Doyle.

Ce que j’apprécie cependant c’est le fait que Elementary ne cherche pas à être une adaptation fidèle à l’univers britannique du personnage mais qui a pris un personnage, son histoire, et en a fait quelque chose de plus moderne et de complètement différent de ce que Steven Moffat a pu faire de son côté sur le sol britannique dans le registre des adaptations. Du coup, dans cet épisode nous avons une intrigue assez classique et pourtant, qui fonctionne très bien. La structure de l’épisode a beau être un peu surchargée à certains moments, il y avait aussi des choses intéressantes dans cette affaire qui font que l’on va jusqu’au bout de l’épisode sans trop de problèmes. C’est un épisode dans lequel un homme s’arrange pour qu’une voiture intelligente tue les assassins engagés. Le retournement de situation et la façon dont la série évolue me plaît car il y a de bonnes surprises. Cela passe aussi par ce bar à chats, démontrant encore à quel point Elementary aime les lieux un peu atypiques. New York est une ville souvent exploitée de la même façon. Du coup, ce que j’apprécie avec cette série c’est plutôt sa façon de voir New York et de tenter d’en faire un personnage à part entière. On ne voit donc pas le New York habituel non plus, que cela soit par les rues, les lieux visités, etc.

Elementary n’est pas le New York de toutes les séries policières tournées ici (ce que l’on a déjà vu ailleurs, comme chez Dick Wolf avec ses Law & Order, ou même les séries Marvel, etc.). Pour en revenir à « Murder Ex Machina », la résolution est peut-être un peu trop facile (même si je ne m’attendais pas nécessairement au résultat) mais c’est aussi un épisode qui s’appuie sur l’une des peurs du XXIe siècle, celle qu’un jour la technologie puisse être ce qui va nous perdre complètement. Je pense d’ailleurs que Elementary vient de délivrer ici un épisode proche de ce que Les Experts : Cyber devraient être et ne sont malheureusement pas.

Note : 5/10 et 5.5/10. En bref, c’est pas mal tout ça même si cela pourrait être encore plus brillant.

Commenter cet article