Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grandfathered. Saison 1. Episode 6.

20 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Grandfathered

Critiques Séries : Grandfathered. Saison 1. Episode 6.

Grandfathered // Saison 1. Episode 6. My Amal.


Ah Paget Brewster ! Cette dernière est vraiment excellente et elle nous le démontre encore une fois ici. Peut-être même encore plus cette semaine que durant les 5 autres épisodes de Grandfathered. La série n’utilisait pas encore très bien le personnage. Jimmy et Sara ont une relation particulièrement plaisante qui délivre parmi les meilleurs moments de cet épisode. L’idée de mettre ces deux personnages ensemble dans cet épisode était une occasion en or pour nous prouver que finalement au delà du duo se cache aussi quelque chose de très drôle. Il y a une vraie alchimie comique entre les deux acteurs qui me plaît énormément. Ce qui fait de cet épisode une vraie réussite c’est peut-être car il parvient à ne pas être totalement prévisible avec des idées qui l’étaient au départ. Rien ne se passe entre Sara et Jimmy et pourtant ce qui se passe dans cet épisode suit une logique de comédie romantique sans qu’il n’y ait de romance. Ce sont toujours deux personnages qui étaient fût un temps un couple et qui sont maintenant au coeur d’une relation platonique. On sait pertinemment qu’à un moment donné, surtout quand les scénaristes manqueront d’idées qu’ils vont tenter de remettre les deux ensemble.

Cet épisode m’a au départ donné cette impression jusqu’à ce que je me rende compte que ce n’était pas du tout le but. Cet épisode créé des tas de moments où les deux personnages peuvent se critiquer, se dire ce qu’ils pensent et c’est une excellente chose. D’autant plus qu’à la fin de l’épisode, quelque chose a changé. Peut-être est un élan de maturité chez les deux personnages et la possibilité de se redécouvrir l’un avec l’autre. On ne sait pas trop mais c’est en tout cas une relation pleine de bonne réplique, encore plus pour Paget Brewster qui est juste parfaite. Celle dont je n’étais pas forcément fan dans Esprits Criminels lors de ses dernières années dans la série, s’est racheté une vraie jeunesse dans le monde de la comédie avec Modern Family, puis Community et maintenant Grandfathered. Elle reste un bon élément de comédie et de comédies en tout genre. Car Grandfathered n’est pas qu’une comédie familiale, c’est aussi quelque chose d’un peu différent mais qui fonctionne très bien. Jimmy de son côté est toujours un peu immature et ce même si la série tente de le faire changer un peu. Grandfathered utilise encore une fois très bien les forces comiques de John Stamos, comme The Grinder peut le faire avec Rob Lowe par exemple.

L’avantage c’est donc que Grandfathered est une comédie qui a largement de quoi faire, contrairement à ce qu’elle semblait démontrer jusqu’à présent. L’intrigue secondaire autour du fils de Jimmy et Sara fonctionne là aussi sur un côté un peu plus romancé. Gerald et Vanessa partagent malgré tout de bons moments, surtout car Gerald apprend à grandir et que ce dernier semble très romantique. Le moment où il allume la musique et baisse la lumière chez lui dès que Vanessa arrive était assez drôle. C’est dans ce genre de moments que j’ai vraiment l’impression de voir une bonne comédie qui s’amuse avec des personnages qui ont aussi des choses à raconter. Ce n’était pas forcément gagné d’avance et pourtant, je suis assez content du résultat. Grandfathered a encore besoin d’ajuster certains éléments et peut-être aussi d’ajouter des personnages afin de ne pas trop tourner en rond. En effet, il est facile de tourner en rond avec seulement 4 personnages. Mais Christina Milian et Josh Peck ont une vraie alchimie qui là aussi permet de passer un agréable moment.

Note : 6.5/10. En bref, la série fait un usage intéressant que la relation entre Sara et Jimmy. Excellent.

Commenter cet article