Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Horace and Pete. Saison 1. Pilot.

31 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Horace and Pete

Critiques Séries : Horace and Pete. Saison 1. Pilot.

Horace and Pete // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Louis C.K. est une star du stand-up américain et depuis quelques années maintenant il est aussi devenu une star à la télévision américaine. Avec sa comédie Louie (FX), il s’est révélé et a montré un autre aspect de sa propre personnalité. Personnellement, je suis un très grand adepte du comédien, à la fois par rapport à ce qu’il propose à la télévision et en stand-up. C’est un humoristique excellent en son genre qui démontre encore une fois avec Horace and Pete qu’il est capable de surprendre. Sortie de nulle part, cette web-série est aussi étrange que fascinante. Pour le moment, on ne sait pas grand chose de plus sur cette web-série si ce n’est qu’il y a un pilote (cet épisode), qu’il a été mis sur le site de Louis C.K. et qu’il y a probablement plus à en attendre. Au travers d’une heure et 7 minutes d’épisode, on aurait clairement pu se demander si Horace and Pete n’était pas trop longue, s’ils n’auraient pas dû se contenter d’un format beaucoup plus court et finalement, ce format est parfait. Tout au long de cet épisode, Horace (Louis C.K.) est accompagné de Pete (incarné par un Steve Buscemi très en forme lui aussi) et des clients en tout genre qui vont se précipiter dans ce bar. Il y a tout de même de sacrées surprises comme Jessica Lange, aussi folle furieuse qu’hilarante. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Les aventures d’Horace et Pete, les heureux propriétaires du bar irlandais Horace & Pete’s.

Au départ, quand Horace and Pete débute, je dois avouer que je ne savais pas dans quelle aventure je m’embarquais. J’avais peur que cela ne soit pas une série aussi passionnante que Louis C.K. en tête d’affiche ne le laissait sous entendre. Par chance, c’est très réussi, souvent drôle et même bourré de références en tout genre avec les petites piques qui vont au bon endroit (notamment avec une pique envoyée à Donald Trump dès les premières minutes de l’épisode). C’est l’histoire de personnages qui sont perdus, qui ont besoin de se raccrocher à quelque chose et en l’occurence ce sera la bibine. Quoi de mieux que de boire pour oublier dirons nous car après tout, c’est plus ou moins le but. Il y a une galerie de personnages tous très différents les un des autres qui racontent tous des histoires totalement différentes. Je ne pensais pas que l’on pouvait autant rire de la misère des gens, et pourtant Louie par exemple sait utiliser à merveille la misère de son héros afin de nous offrir des scènes cocasses à souhait. Les personnages sont très différents et Horace est loin d’être le plus intéressant. C’est juste lui qui permet à Horace and Pete de tenir du début à la fin. Louis C.K. a ici toutes les casquettes et incarne donc son personnage avec le besoin de gérer tout ce qui se passe.

Cela se voit un peu trop mais ce côté ultra amateur renforce aussi le plaisir que l’on peut prendre. Horace and Pete ressemble alors à un plaisir que des amis se sont fait en créant un délire fabuleux. C’est drôle et pas seulement drôle, c’est aussi bourré de choses intelligentes qui permettent un peu de sortir du lot (ce qui n’est pas plus mal). Jessica Lange par exemple qui se trouve un rôle à la hauteur des attentes, loin de ce qu’elle faisait de trop redondante dans American Horror Story. C’est une chance pour elle. Même son de cloche pour Edie Falco qui sort de Nurse Jackie et nous offre ici une prestation différente. Elle garde le même ton et pourtant, elle semble beaucoup plus libre ici, capable de se libérer. Au casting, quelques autres acteurs comme Rebecca Hall, Steven Wright, Alan Alba et Nick DiPaolo. Que de jolis noms pour une comédie qui se doit de nous proposer de nouveaux épisodes prochainement. En tout cas, Horace and Pete est une bonne façon pour Louis C.K. de nous faire patienter entre deux saisons de Louie et peut-être aussi d’autres apparitions de l’acteur ailleurs. Je ne peux qu’en demander mieux, d’autant plus que la réflexion proposée, l’humour, l’histoire, tout fonctionne.

Note : 8/10. En bref, une très bonne surprise sortie de nulle part.

Commenter cet article