Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Kingdom. Saison 2. BILAN.

5 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Kingdom

Critiques Séries : Kingdom. Saison 2. BILAN.

Kingdom // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


Par manque cruel de temps, je n’ai pas pu vous parler de cette saison 2 de Kingdom comme la saison 1 mais cela m’a aussi permis de vivre une nouvelle expérience de binge-watching, enchaînant les épisodes comme des petits pains délicieux. Au départ, cette saison 2 était moins bonne, ou en tout cas un peu différent. C’est à partir du quatrième épisode de la saison 2 que les choses ont à mon sens véritablement décollées (même si la saison a par la suite connu un second moment de flottement). Les trois premiers épisodes de la saison nous ont surtout permis de nous rappeler à quel point le clan Kulina, et toute sa famille, incluant Ryan Wheeler et Lisa Prince, ont beaucoup grandi lors de la première saison. Mais Alvey et Lisa ont toujours des difficultés à garder leur salle hors de l’eau, Jay et toujours persona non grata parmi les promoteurs et Ryan continue d’avoir du mal à s’ajuster à sa vie depuis qu’il est sorti de prison. Mais au moins Nate est de retour. C’est d’ailleurs avec lui que Kingdom reprend plus ou moins du poil de la bête, pas seulement car son personnage a du mal à se faire à sa sexualité. « Be First », le quatrième épisode de la saison est le moment où cette dernière change de cap.

Ce n’est pas facile de faire évoluer une série comme Kingdom dont l’univers reste si original. En effet, il n’y a pas d’autre série qui parle de boxeurs de MMA. C’est un sport complexe, qui détruit ici la vie de certaines personnes en plus d’apporter une vraie philosophie à d’autre. Kingdom c’est un peu comme si l’on avait à la fois les bons et les mauvais côtés d’un personnage comme Rocky mais aussi autour de toute une famille. Ce n’est pas sans rappeler parfois un peu Shameless dans sa narration, notamment car les personnages savent constamment s’auto-détruire et puis le ton reste toujours aussi dramatique. Il n’y a jamais vraiment de moments où l’on a l’impression que les personnages sont heureux. Ils ont de quoi l’être pour certains, mais il y a tellement de choses à gérer dans la vie de chacun des personnages que ce n’est pas facile. Quoi qu’il en soit, narrativement parlant, une fois que la saison a décollée, elle décolle vraiment et délivre alors quelque chose de sincère et efficace. On oscille entre des problèmes d’argent, des problèmes d’alcool et de drogue, des problèmes familiaux (ou encore avec fonder une famille comme avec Lisa qui a toujours prévu d’avoir son enfant). C’est ce qui donne le LA à cette saison 2, lui permet aussi de développer des intrigues beaucoup plus complexes.

Kingdom se transforme alors rapidement en soap, comme elle l’a déjà été lors de la première saison mais en donnant cette année un ton beaucoup plus sombre. Les histoires de chacun sont vraiment très différentes et celle de Nate est peut-être bien la plus intéressante par rapport à ce qu’ils apportent à la partie la plus soap-esque. A la fin de la saison 1, on apprenait plus ou moins que Nate était un gay dans le placard (ou encore quelqu’un de bisexuel). Cette saison 2 n’alourdi pas le propos sur sa sexualité et cherche au contraire à parler aussi de sa relation avec sa petite amie Casey. C’est là que rapidement les choses vont tomber sous le sens et des questions vont se poser, notamment dans l’épisode 9 si mes souvenirs sont bons quand un face à face entre les deux personnages va éclater et délivrer une scène de réflexion particulièrement réussie. Dans un monde comme celui du MMA, être gay n’est certainement pas facile mais justement, j’aurais peut-être préféré que Kingdom en délivre un peu plus, qu’elle ose les sujets qui fâchent car finalement elle reste très légère et ne laisse pas forcément s’échapper beaucoup de réponses intéressantes. Mais c’est plus la façon dont les choses évoluent qui me plaît.

D’un point de vue du spectacle qu’offre le MMA, je dirais que cette saison 2 est beaucoup plus généreuse. Les combats sont plus travaillés, les scènes plus efficaces, probablement car cela a déjà fait mouche dans la saison 1 et que les téléspectateurs en redemandaient. C’est avec l’épisode 7, « The Devil Had a Spell » que j’ai vraiment vu à quel point Kingdom pouvait être brillante et jusqu’à la fin de la saison 2, les choses vont toujours être millimétrées. Juste avant l’épisode 7, j’avais peur que la série ait connu un peu de ce que l’on pourrait appeler le coup de mou de la seconde année et pourtant, j’ai adoré. Car le résultat est vraiment intéressant et la narration sait rester efficace coûte que coûte. Je pense que c’est aussi à ce moment là que je me suis rendu compte que j’avais peut-être sous estimé Kingdom. Derrière pas mal d’idées, elle cache une réflexion vraiment soignée, des personnages particulièrement brillants et des intrigues qui permettent aussi de réfléchir non seulement sur le monde dépeint dans Kingdom mais de façon beaucoup plus universel. Ce n’est pas que la question de l’homosexualité que cette saison soulève car finalement le personnage de Nate est petit autour des enjeux qu’il y a ailleurs, comme avec Jay.

Ce dernier est dans une descente aux enfers qui m’a beaucoup touché. Le personnage sait rester proche des téléspectateurs au travers du ton employé. C’est parfois plus léger ou au contraire beaucoup plus difficile. C’est une saison qui parvient aussi à développer les liens entre les personnages, que cela soit Nate et les autres, Alvey et Jay, sans compter sur notre Destroyer préféré : Ryan Wheeler. D’ailleurs, ce que je trouve d’assez étrange avec Ryan c’est le fait que je ne sais pas forcément à quoi l’on doit s’attendre. Ryan est quelqu’un de très spontané, qui peut partir d’un coup d’un seul sans que l’on ne s’en rende véritablement compte. Si 10 épisodes cela peut apparaître comme beaucoup, je trouve que Kingdom a réussi à trouver un équilibre, pas toujours juste (il y a tout de même eu un moment où j’ai cru que le soufflé était complètement retombé) mais ce qui intrigue c’est ce dont la série est vraiment capable. Elle suggère par moment qu’elle peut plonger un peu plus dans le chaos et quoi qu’il en soit, je suis très curieux de voir ce que les prochains épisodes vont donner. Kingdom reste donc une agréable surprise alors que la saison 2 aurait pu être complètement ratée.

Note : 7/10. En bref, une saison qui a connu ses trous d’air mais qui s’est bien repris sur la fin.

Commenter cet article

Bobby 07/07/2016 17:15

On prends notes. Donc la S03 sera la S04 pour toi. ^^

Bobby 05/01/2016 14:05

Sauf... Que la S02 n'est pas fini... La Suite arrive dans moins de 6 Mois, le tournage a d'ailleurs déjà commencé.

delromainzika 30/01/2016 11:25

Pour moi c'est la saison 3 ^^