Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 4. Episode 6.

6 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Nashville

Critiques Séries : Nashville. Saison 4. Episode 6.

Nashville // Saison 4. Episode 6. Please Help Me, I’m Fallin.


Nashville est un soap. Il est donc logique de retrouver tous les poncifs du soap dans cette série et c’est ce que cet épisode tient à nous offrir. J’aime bien l’idée que Nashville tue un personnage, d’autant plus en sauvant un autre personnage. Jeff a toujours été le personnage le plus vilain de la série. Sa mort ne va pas changer grand chose à la série si ce n’est que c’est dommage car Nashville a besoin de ses vilains. Au delà de la mort de Jeff, c’est probablement l’un des moments les plus choquants de toute l’histoire de Nashville. Car sa mort intervient bêtement alors qu’il a simplement voulu sauver Juliette. Je me demande ce que cela aura comme conséquence sur Juliette (va t-elle être accusée de l’avoir poussé dans le vie ? va t-elle prendre conscience de quelque chose et s’engager dans une sorte de  ,rédemption ? etc.). Juliette Barnes est vraiment mon personnage préféré dans cette série et cela n’est pas prêt de changer. J’ai par ailleurs découvert que finalement cette histoire qu’elle vit, cette dépression post-partum, c’est quelque chose que l’actrice en elle-même vit au quotidienne. En effet, j’ai découvert que Hayden Panettiere souffre de dépression post-partum, du « baby blues » en somme.

C’est une maladie qui touche des jeunes mères et l’actrice a révélé en être atteinte. C’est d’autant plus touchant que la façon dont tout cela est géré dans Nashville est très intelligent. La descente aux enfers est même plus étonnante que l’on ne pourrait probablement l’imaginer au départ. Juliette s’est détruite au fil des épisodes cette année et est devenue par la force des choses un personnage au fond du gouffre. C’est un choix judicieux que de l’avoir fait tomber au fond du trou car justement, Juliette est vraiment encore plus au fond de ce trou maintenant qu’elle ne l’était au début de l’épisode. Le fait que ce qu’elle vit dans Nashville se rapproche de la réalité que l’actrice vit (même si c’est forcément beaucoup plus poussé dans la série que cela ne l’est dans la vraie vie), je suis heureux du résultat car c’est à la hauteur des attentes que j’ai pour cette série. Cet épisode permet également de conclure en partie l’histoire de Beverly Claybourne. Il était temps que l’on ait un semblant de conclusion pour cette histoire. Après avoir pleuré sa mort, il est maintenant temps de faire son deuil et de laisser cette partie de l’histoire de côté. C’est là que Deacon et Scarlett parviennent à faire leur deuil de façon assez soignée.

Nashville ne dénature pas le deuil et en faire quelque chose de vraiment touchant au milieu d’un épisode qui cherche aussi de nouvelles idées. Deacon a une nouvelle idée : acheter un bar à sa mémoire. Mais c’est peut-être la pire idée qu’il soit pour un personnage qui vient de sortir de l’alcoolisme. Non ? Accessoirement, si Juliette, Deacon et Scarlett sont là pour nous rappeler qu’il y a toujours des choses dramatiques qui arrivent à Nashville, Will est presque sur le point d’enfin aller de l’avant. Pour lui, la scène, c’est l’endroit où il s’est toujours senti le plus heureux. Je pense qu’il fait que Will retrouve sa force. Sa relation avec Kevin est accessoirement mignonne mais je me demande aussi si au fond il ne devrait pas se séparer de lui. Will a besoin d’être seul, de remonter sur scène et de créer de nouvelles chansons. Il n’a pas besoin d’une romance pour le moment. Finalement, ce nouvel épisode de Nashville vient nous rappeler que parfois une telle série peut nous surprendre et surtout nous offrir des moments dramatiques assez forts. Juliette et sa descente aux enfers c’est quelque chose de terrible et ça l’est encore plus quand Avery décide de supprimer le numéro de celle qu’il a aimé (malgré le fait qu’elle lui ait demandé pardon et que l’on sente que c’est sincère).

Note : 7/10. En bref, avec une petite surprise à la fin, l’épisode plonge surtout Juliette dans une dépression sans précédent.

Commenter cet article