Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 17. Episode 7.

18 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 17. Episode 7.

New York, Unité Spéciale // Saison 17. Episode 7. Patrimonial Burden.


Dans une famille ultra religieuse suivie par une télé-réalité, une fille de 13 ans tombe enceinte alors qu’elle a bague de pureté et qu’elle a subit toute une cérémonie. En étant enceinte depuis trois mois, la question est de savoir qui l’a mise enceinte. Cette histoire est tout de même sacrément intéressante d’autant plus qu’elle pose tout un tas de questions sur les familles religieuses qui croient en la pureté avant le mariage mais qui se retrouvent dans certains cas avec des affaires de ce genre là. Au début, quand l’épisode nous présente la famille Baker au travers de cette télé-réalité, on ne sait pas trop ce que cela peut bien cacher. Cela aurait très rapidement pu devenir une histoire sur l’hypocrisie des communautés religieuses ou encore le danger de conditionner un peu trop des enfants mais les scénaristes ont choisi de ne pas aller dans cette direction, moquant justement cette direction afin de nous délivrer un épisode avec des twists qui s’avère être beaucoup plus divertissant et intéressant que prévu. Soyons honnête, combien d’entre vous ont imaginé que le pasteur, ultra religieux et conservateur, couchait avec ses filles ? J’ai imaginé qu’il puisse être le méchant, notamment au début de l’épisode quand Lane promet de garder sa virginité jusqu’à ce qu’elle se marie. Mais dès que l’épisode a commencé, je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout. Je pensais même ce pourrait être le père.

Il y avait de bonnes idées mais ce twist était probablement le meilleur car la façon dont SVU nous emmène à cette fin est là aussi une bonne histoire. La façon dont les Baker sont présentés est intéressant. D’autant plus que la conversation entre Mrs. Baker et Rollins qui est enceinte jusqu’au coup (et qui va même faire un malaise quitte à se retrouver à l’hôpital). Mrs. Baker a pensé qu’elle était mariée alors que l’on sait très bien que ce n’est pas du tout le cas. La décision qu’elle prend de protéger sa famille à la fin de l’épisode (et notamment sa fille) est forcément importante. Elle a décidé de dire ce qu’elle pense au delà de tous les préceptes religieux qu’elle a pu entendre toute sa vie. Le mariage à la fin de l’épisode est probablement l’un des moments les plus étranges de l’épisode. Je ne savais pas que l’on peut se marier à 14 ans. Parfois, la loi est vraiment tordue mais c’est ce qui fait aussi son charme dirons nous. Mrs. Baker est en tout cas une mère comme les autres, peu importe le fait qu’elle soit croyante et qu’elle croit en la pureté avant le mariage. Quand elle apprend que sa fille a été violée par quelqu’un qui est sensé protéger ses enfants c’est terrible mais la série compte bien nous démontrer que justement, c’est dans les intérêts des enfants.

Au fil des années, je trouve que SVU a su développer des cas d’abus sexuels très différents autour d’enfants et d’adolescents et j’aime bien ce qui est fait dans cet épisode. Le fait est que la série va dans le bon sens et parvient à utiliser les choses de la meilleure façon. Benson et son besoin de toujours trouver les coupables, le fait que Rollins puisse faire un transfert sur l’affaire alors qu’elle enceinte mais qu’elle n’est pas tombée enceinte à 13 ans, etc. SVU semble aussi critiquer plus ou moins les institutions religieuses qui cachent tellement de choses et notamment des affaires de ce genre là. Le pasteur n’était pas le gentil dans l’histoire alors qu’au début, j’avais abandonné l’idée qu’il puisse être le méchant. J’ai même imaginé que d’autres personnages puisse l’être (sauf le caméraman au début de l’épisode étant donné que le premier suspect est rarement le suspect final). Quoi qu’il en soit, cet épisode permet aussi à Rollins de revenir sur le devant de la scène avec son bébé. Sa décision de ne pas élever cet enfant seule est une bonne idée, peut-être aussi pour permettre un peu de changer par rapport à ce que l’on a déjà pu voir par le passé dans ce genre de séries et c’est une excellente nouvelle.

Note : 7/10. En bref, avec de bons twists, un épisode construit autour d’une affaire classique pour les équipes du SVU.

Commenter cet article

Aurelie 21/01/2016 20:06

Bonjour,
Je ne me lasse pas de cette série ! L’épisode 7 de la saison 17 est excellent et le suspense est au rendez-vous !

delromainzika 28/02/2016 22:54

Je ne m'en lasse pas non plus :) Content de voir que je ne suis pas le seul :)