Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 6. Episode 11.

13 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 6. Episode 11.

Pretty Little Liars // Saison 6. Episode 11. Of Late I Think of Rosewood.


Avec cet épisode, Pretty Little Liars avait la chance de pouvoir revenir aux fondamentaux, retrouver sa jeunesse en cassant complètement l’histoire et en se lançant dans de toutes nouvelles aventures. « Of Late I Think of Rosewood » est un épisode très étrange car d’un coup il parvient à capturer l’essence de Pretty Little Liars, mais d’un autre côté on a l’impression que tout cela n’est qu’une vaste fumisterie sans grand intérêt. Au début, cet épisode est assez rafraîchissant alors que l’on ne s’attend pas forcément à ce que les choses évoluent de la sorte. Mais rapidement, la série reprend certaines de ses mauvaises habitudes et nous donne l’impression qu’elle n’a pas forcément appris de ses erreurs alors que justement, cela aurait pu être la meilleure idée qu’il soit : que la série apprenne vraiment de ses erreurs et qu’elle nous donne l’impression qu’il se passe vraiment des choses intéressantes là dedans. La série a connu tellement de twists et de retournements de situation au fil des années que je veux bien un épisode plus calme comme celui-ci pour nous dire que finalement les choses ont un peu changé à Rosewood (à ne pas confondre avec la série de FOX). Nos meilleures amies ont beau avoir laissé leurs démons du passé de côté, ils sont toujours pour revenir à la charge.

Notamment avec le procès, et puis les filles sont là pour donner leur avis sur la libération de Charlotte, tout cela à la dedans d’Allison. Tout le monde revient donc pour se retrouver comme une grande famille. Si je trouve ça un peu too-much par moment, je dois avouer que les retrouvailles sont mignonnes comme tout. J’ai de l’affection pour Pretty Little Liars, beaucoup plus que je ne pourrais même l’imaginer au départ. C’est probablement pour ça que je me suis rendu compte que j’avais hâte de les retrouver, même si l’épisode n’est pas forcément brillant. Au moins, la série tente après 6 ans de se relancer, de proposer des choses neuves (avec un peu de vieux tout de même) et donc d’éviter de nous donner l’impression qu’elle va encore tourner en rond un an et demi (car la série s’arrêtera à l’issue de la saison 7). Si Pretty Little Liars se concentre ici énormément sur le passé (et c’est dommage) et pas énormément sur le futur, « The Sara Thing » est en train de devenir le nouveau « The Jenna Thing » et les filles sont toujours en train de cacher ce qu’elles ont fait. Je suppose donc que l’on n’en a pas totalement terminé avec les mensonges de nos menteuses préférées.

Quoi qu’il en soit et peu importe ce que cela a été, cela a mis Sara à l’hôpital si l’on se souvient de ce que Emily a dit durant l’épisode précédent. Les filles doivent constamment gérer les conséquences de leurs actions quand Charlotte est relâchée. Le passé est quelque chose de problématique dans une série comme Pretty Little Liars dans le sens où c’est justement toujours sur le passé que la série est tournée mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est une mauvaise chose. Pour le moment je reste surtout curieux de découvrir ce qu’ils ont vraiment à nous offrir, d’autant plus que c’est un tout nouveau départ et une chance de changer complètement la série de direction. Le seul truc que j’ai un peu de mal à avaler c’est l’évolution soudaine des personnages comme Spencer et sa nouvelle coupe de cheveux qui est uniquement là pour tenter de la transformer en une femme plus adulte et plus responsable (et l’idée que sa mère se présente aux élections est presque là aussi plus cocasse qu’autre chose mais cela reste assez logique mine de rien). Emily a changé elle aussi. Allison est devenue prof (et ce même si je n’ai pas forcément envie d’y croire non plus). Hanna reste elle-même et Aria n’offre pas énormément de choses nouvelles là dedans.

Note : 5/10. En bref, je suis pessimiste mais je reste curieux de voir la suite.

Commenter cet article

moi59 14/01/2016 12:07

6 saison pour cette bouse c' est fort quand même