Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 6. Episode 12.

20 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 6. Episode 12.

Pretty Little Liars // Saison 6. Episode 12. Charlotte’s Web.


Beaucoup de choses ont changé en 5 ans pour nos personnages préférés mais quelque chose n’a pas changé : elles ne peuvent s’empêcher de mentir, encore et encore. Dans ce nouvel épisode, Aria a dû faire en sorte que les filles mentent pour elle afin de rester en dehors des histoires du meurtre de Charlotte. Mais si les filles ne peuvent pas s’arrêter de mentir pour l’une ou pour l’autre, elles ne vont jamais pouvoir avoir une vie calme et sereine. Impossible de ne pas voir Aria et Ezra comme des coupables idéals maintenant et les flash-backs sont cependant là pour toujours nous rappeler que la série peut aussi surprendre encore ses téléspectateurs. Je me demande vraiment ce dont Pretty Little Liars est capable cette année pour tenter d’imposer une nouvelle intrigue, de nouvelles choses sans pour autant nous donner l’impression que la série se répète. Aria est quelqu’un qui avait du mal ces dernières années à se faire une place dans l’univers de la série. Je trouvais son personnage un peu mou du genou et surtout morne et silencieux. Du coup, je suis heureux de voir que cela peut vraiment changer. Par ailleurs, je suis content de voir que Hanna a beaucoup changé par rapport à auparavant. Elle est beaucoup plus sûr d’elle-même et semble capable de faire plus de folies.

Hanna a besoin de se protéger et c’est ce qu’elle va faire à la fin de cet épisode en supprimant la vidéo. C’est un ressort scénaristique un peu simpliste mais qui fonctionne très bien. Au fond, je n’en attendais pas moins de la part de la série. Si je ne suis pas sûr que Pretty Little Liars va pouvoir tenir la distance, j’apprécie de voir dans cet épisode un arrière goût de la première saison, des premiers épisodes de la série. On a l’impression de revivre un peu ce qui s’est déjà passé mais étant donné que l’on a un attachement différent pour les personnages, cela aide à voir le tout différemment. Le fait est que la série est donc un peu plus inspirée maintenant qu’elle ne l’a probablement été un peu plus tôt. C’est une bonne nouvelle car l’an dernier, c’était tout de même sacrément long d’attendre le dénouement que la série tirait à n’en plus pouvoir. Je me demande par ailleurs ce qui se passe entre Spencer et Caleb. Il y a des mystères qui s’installent petit à petit mais le saut dans le temps est toujours quelque chose de risqué. Cela a pu être une très bonne chose pour certaines séries comme de très mauvaises idées pour d’autres. Cela peut même devenir problématique sur la longueur (cela a été le cas pour Desperate Housewives qui s’est retrouvée un peu coincée dans son monde, loin de l’actualité et de tout un tas d’autres choses).

Cet épisode était un peu mieux que le précédent, en grande partie car il décante pas mal de choses et prend le temps d’installer la suite de la saison. Le premier épisode était une sorte de revival ou de réunion des années plus tard qui manquait parfois d’un peu de punch. J’ai eu envie de faire confiance à Pretty Little Liars sur ce moment là car je me doutais que ce n’était qu’un petit épisode de seconde zone qui n’apportait juste rien de plus si ce n’est une connaissance des autres personnages et de certaines intrigues. Du coup, j’apprécie de voir Pretty Little Liars aller dans une toute nouvelle direction avec cet épisode. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir et ce n’est pas plus mal. Quoi qu’il en soit, j’ai hâte de voir ce que Caleb et Spencer cachent (car cela semble être beaucoup plus gros que l’on ne pourrait l’imaginer), puis je veux savoir ce qui s’est réellement passé avec Nicole. Et puis il y a aussi Liam. Sincèrement, avec de nouvelles idées, cette seconde partie de saison semble partir sur de bons rails pour le moment. Je me demande juste s’ils vont réussir à tenir la distance ou bien s’ils vont nous perdre tout aussi rapidement qu’ils nous ont perdu à chaque fois qu’ils ont eu de bonnes idées par le passé…

Note : 6.5/10. En bref, un épisode agréable, rythmé qui remet les téléspectateurs dans le contexte.

Commenter cet article

Pêchicot 20/01/2016 20:05

En ce qui concerne le personnage d'Emily, j'ai pas trop compris! Qu'est ce qu'elle a?