Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Reign. Saison 3. Episodes 9 et 10.

27 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Reign

Critiques Séries : Reign. Saison 3. Episodes 9 et 10.

Reign // Saison 3. Episodes 9 et 10. Wedlock / Bruises That Lie.


« Our Undoing », l’épisode 8 de la saison 3 était le meilleur épisode proposé jusque là. C’était un épisode qui revenait à ce que Reign est de mieux. Avec « Wedlock », Reign retourne à ses préoccupations les plus hasardeuses et c’est bien dommage, avant de revenir en force avec « Bruises That Lie » (et heureusement pour ce dernier car c’est le dernier épisode de Reign avait une longue pause qui n’a pour le moment pas de vraie fin). Mais « Wedlock » nous rappelle malheureusement que l’on est coincé dans Reign au milieu d’arcs narratifs sans grandes surprises qui ne semblent jamais trouver de fin. Si l’épisode est regardable, il semble étrangement hors de contrôle dans le sens où la série a du mal avec ses intrigues de façon globale. Les choix difficiles de Mary dans l’épisode précédent mettaient en place un travail sur le personnage intéressant mais cette semaine, naturellement, il se trouve que Don Carlos nous a trompé et du coup, il veut la couronne de Mary en guise de vengeance. Il est déçu que Mary ait trahi sa confiance et qu’elle ait menti. Cela peut donc se comprendre mais c’est avancé de façon assez décevante car la série ne semble pas trop savoir dans quelle direction aller pour nous surprendre. Ou en tout cas, nous donner l’impression qu’elle maîtrise ses intrigues.

Reign aime bien mettre des personnages comme Mary en danger, ce qui n’est pas si bête que ça. Mais les relations de Mary continuent de prendre des chemins sinueux, qui ne sont pas des plus passionnants. Cependant, comme les intrigues qui sont développées en parallèle ne sont pas brillantes, il est difficile de savoir où est-ce que Reign peut bien aller. L’épisode précédent était une occasion pour la série de revenir à ce qu’elle a toujours fait depuis des années, mais il est difficile de s’investir dans des intrigues qui n’ont pas de sens et qui sont par la suite développées de façon aussi anarchiques que dans cet épisode. Don Carlos a été tellement de choses, que cela soit une façon de se souvenir des erreurs de Mary, une romance qui est arrivée au mauvais moment, celui qui est capable de sortir les bonnes répliques au bon moment, etc. Mais Reign a énormément de mal à surprendre et à prendre de court le téléspectateur. Sur le papier ce n’est pas mauvais, mais à l’écran les intrigues sont développées de façon douteuses, comme si au fond les scénaristes n’avaient plus aucune considération. C’est la crise au royaume depuis la mort de Francis et cela peut se comprendre.

Je me demande cependant si au fond Reign ne devrait pas préparer sa fin dans le sens où depuis la mort de Francis, les enjeux sont bien moindres. Je ne connais pas la VRAIE histoire, celle de Mary Queen of Scotland. Mais du coup, la vision que Reign semble avoir de cette Histoire manque cruellement de passion depuis que Francis n’est plus parmi nous. Il était parfois un boulet mais il était aussi une façon pour nous de nous rappeler ce que Reign est en son coeur. C’est sans compter sur les petits jeunes de Catherine. Cette dernière a beau être un personnage que j’apprécie, je trouve que cet épisode la laisse errer un peu trop. Mais « Bruises That Lie » est fort heureusement là pour exaucer tous mes voeux. C’est l’épisode qui aurait dû faire suite à l’épisode 8. C’est étrange de se dire que cet épisode est réussi au milieu d’une saison qui semble avoir complètement perdu toute notion de logique. C’est un véritable festin de voeux qui sont comblés. Même quand les choses sont malheureuses, il y a quelque chose qui fait que les personnages sont complètement présents et ressentent le moment. Par ailleurs, après Don Carlos renvoyé en Espagne (car Mary et Catherine travaillent très bien ensemble mine de rien) dans l’épisode précédent, il fallait que cette suite soit à la hauteur des attentes.

Car Reign a besoin de donner un coup de fouet aux intrigues. C’est ce qui se passe réellement, sans avoir besoin de créer des rebondissements à la mord moi le noeud. Parfois, j’aimerais bien que Reign se prenne un peu plus au sérieux, qu’elle développe mieux les personnages et rappelle qu’elle est une série historique et pas une sorte de parodie de je ne sais quoi d’autre. Megan Follows apporte une chance pour que les personnages puissent respirer. Les relations se développent, entre Catherine et Mary notamment. Tout cela face à ce que Narcisse est en train de faire. Greer et Leith tentent d’avoir une conversation sans devoir revenir sur leur histoire assez douloureuse, sans compter que le jour du mariage de Claude n’est pas ce qu’il y a de plus heureux. Avec cet épisode, les personnages sont pour la plupart bien utilisés, dans des intrigues qui savent les mettre en avant de façon assez intelligente. Greer notamment qui n’était pas au top de sa forme depuis le début de la saison. Greer est quelqu’un que j’apprécie, mais dont Reign ne semble pas savoir quoi faire. Finalement, Reign délivre ici deux épisodes, très différents, oscillant entre le mauvais et le très bon. Comme quoi, Reign a encore des choses à raconter….

Note : 3/10 et 8/10. En bref, Reign démontre qu’elle en a encore dans le ventre.

Commenter cet article

ANNE 04/02/2016 00:03

Je connais l'histoire de cette reine, et il faut en dire deux choses.
un : l'histoire présentée par les scénaristes est pratiquement entièrement fausse mais est distrayante.
deux : Marie a eu une vie bien plus trepidente en realite et son mariage avec francois ne dure que tres peu de temps et est anecdoctique dans sa vie, le meilleur est a venir! elle est reine de france oui mais aussi d'ecosse et d'angleterre et la série ne nous a pas encore emmené dans les decors de ces deux pays pour le moment! en esperant y arriver un jour parce que la, elle traine beaucoup trop en france pour si peu!