Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 11.

26 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supergirl

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 11.

Supergirl // Saison 1. Episode 11. Strange Visitor From Another Planet.


Ce qui est intéressant avec la double identité de Supergirl/Kara c’est le fait que cela permet d’explorer deux aspects de sa personnalité. D’un côté la femme intrépide, capable de braver tous les dangers et de l’autre la femme un peu gauche sur les bords qui a du mal à se sentir bien en public. J’aime bien ces deux aspects là de la série et je trouve qu’ils sont même très bien exploités. Cependant, et c’est là que les choses deviennent un peu plus importantes c’est que Supergirl n’est pas une série comme les autres et elle veut évoluer de façon légèrement différente de ce à quoi on a pu être habitué par moment. On se retrouve donc avec le sénateur Miranda Crane (incarnée par Tawny Cypress), Cat Grant a des histoires à gérer avec son fils Adam Foster (incarné par Blake Jenner) alors qu’il débarque au bureau pour une réunion de famille légèrement étrange. Les deux intrigues sont totalement différentes mais permettent encore une fois de jongler entre la vie de super-héros extra-terrestre de Kara et sa vie de bureau bien rangée comme quelqu’un de commun dans ce bas monde. Les deux intrigues ont par ailleurs des objectifs complètement différents, ce qui n’est pas plus mal non plus.

C’est tout de même assez drôle de voir le constate que Supergirl a créé. Dans un sens, on peut se demander si au fond Kara ne gâche pas tout le potentiel qu’elle a dès qu’elle doit gérer les problèmes de sa boss. Après tout, National City a je suppose bien plus de problèmes à gérer que ceux de Cat Grant. Qui ne sont d’ailleurs que des problèmes ultra superflus. Quoi qu’il en soit, la façon dont les intrigues sont développées est très intéressant et sans nécessairement sortir un peu trop du lot, cela fonctionne car c’est attachant et assez lié avec les thématiques des épisodes précédents. Cet épisode se centre donc autour d’une histoire de famille, de perte, de regrets avec Kara en guise de piédestal un peu de partout dans l’épisode. Car elle se retrouve au milieu de toutes les intrigues bien évidemment, même celle de Cat et de son fils. Ce serait sacrément bête de ne pas en profiter. Elle est capable de pas mal de choses, prouvant encore une fois qu’elle est à la fois une femme avec du coeur mais aussi une femme des poigne, capable de prendre des décisions risquées et de se mettre en danger pour les gens qu’elle aime. Je trouve donc assez fascinant de voir que Supergirl s’appuie sur tout un tas de bonnes choses encore une fois.

Même si certains verront dans cette saison une sorte de suite d’épisodes un peu fleur bleue, je trouve au contraire que c’est une mécanique qui sied à merveille à la série. Plus encore, je trouve que c’est même brillamment exposé par moment, dans sa façon de parler des sentiments, de la perte de sa famille, de sa planète, etc. Si Kara est clairement un personnage que j’apprécie, ce n’est pas elle qui ressort le plus de cet épisode. C’est étrange de voir Hank et Cat voler un peu la vedette à tout le monde. Il faut dire que la prestation de David Harewood d’un côté et de Calista Flockhart de l’autre fonctionne à merveille. Cela permet aussi d’apporter de nouvelles dimensions aux prestations et les intrigues leurs sied bien. Finalement, Supergirl a toujours quelques petits ajustements à faire, notamment dans les dialogues qui sont parfois un peu trop simplistes, voire adolescents (peut-être est-ce des restes du fait que Greg Berlanti travaille aussi sur trois séries de super-héros plus ou moins liées, sur The CW, une chaîne beaucoup plus jeune que CBS). Mais peu importe, la série continue de gagner des points et de prouver qu’elle n’est pas là pour fanfaronner.

Note : 7.5/10. En bref, des thématiques bien traitées et encore un épisode de réussi pour Supergirl.

Commenter cet article

4evaheroesf 26/01/2016 19:35

Encore un épisode sympa.
Après Winn, c'est au tour de Jonz d'être bien exploité.
Mais déception concernant le White Martian et le combat final bâclé.
Quand à Cat et son fils, c'est juste le quota émotion de la série.