Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Teachers. Saison 1. Pilot.

17 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Teachers

Critiques Séries : Teachers. Saison 1. Pilot.

Teachers // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Avec Teachers, TV Land poursuit son changement de direction éditoriale avec une nouvelle comédie en single-cam qui s’inscrit parfaitement dans la lignée de Impastor, Younger et autres comédies du genre. Teachers s’avère être après ce premier épisode une comédie assez correcte, sans pour autant en faire des caisses non plus. Basée sur une websérie créée par Matt Miller et les Katykids (un groupe de comédiens de Chicago) passe désormais sur le câble américain grâce à TV Land et cela va se faire avec la présence au casting d’Alison Brie (Community). J’aime beaucoup cette actrice et en plus d’être productrice de la série, elle est présente en coup de vent dans le premier épisode. Mais étrangement, sa petite apparition dans l’épisode fait mouche et est l’une des choses que j’ai eu le plus envie de retenir. Quoi qu’il en soit, la série a énormément de personnages à nous introduire dans ce premier épisode (ils sont 6 tout de même !) du coup, il faut passer encore et encore sur chacun des personnages. Cela ne veut pas pour autant dire que c’est mal fait car Teachers a de la place pour nous faire rire et nous permettre de passer de bons moments. Je ne m’y attendais pas du tout, d’autant plus que la série partage quelques éléments avec Bad Teacher (la série de CBS) qui n’était pas très brillante…

Six profs de primaire tentent d’éduquer des jeunes âmes qui ont besoin de se construire et ce même si la vie de ces profs n’est pas forcément normale.

Mais Teachers partage aussi un peu de liens avec Bad Education (la série britannique que d’autres chaînes ont déjà tenté de refaire) alors que l’on retrouve les profs complètement barrés et incompétents et les élèves un peu chiants sur les bords. Cela ne veut pas pour autant dire que Teachers se concentre sur les enfants car c’est plus ou moins le contraire qui se passe dans cet épisode. Les profs sont le plus important, au travers de ce qu’ils font, de leurs relations (parfois conflictuelles), etc. Le format de la web-série correspondait donc probablement bien à Teachers et c’est peut-être pour cela que cet épisode donne parfois l’impression d’être une sorte d’enchaînement de gags et de scènettes en tout genre, mais pas forcément d’un épisode avec des intrigues à suivre sur un épisode et entre les personnages. Il y a donc un manque cruel de narration là dedans et je pense que si la série a les mêmes problèmes. Je suppose donc qu’avec Teachers les scénaristes ont compris que les meilleures blagues étaient les plus courtes et c’est déjà bien de comprendre quelque chose de ce genre là, sauf qu’il serait judicieux de l’appliquer un peu autrement.

Surtout que le casting de Teachers n’est pas mauvais. Bourré de jeunes comédiens qui ont la rage cela fait vraiment plaisir à voir, surtout que ce groupe (les Katykids) sont un groupe de femmes qui donnent vraiment l’impression de ne pas avoir de craintes et qui peuvent tout faire, même dans les gags les moins funs sur le papier. Car elles savent se donner à fond et je pense que c’est ce qu’il y a de plus important là dedans. Finalement, Teachers a besoin encore d’ajustements afin de s’adapter à son changement de format. Cela a déjà réussi à d’autres séries (Broad City, Idiositter) donc je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas réussir à une série comme celle-ci qui a un sujet parfait pour que l’on puisse s’amuser. On retrouve aussi tout un tas de stéréotypes chez les personnages, ce qui permet de boucher un peu les trous (la romantique au coeur brisé, le bon gars avec un côté un peu plus secret, l’activiste, etc.). TV Land prouve en tout cas qu’elle sait faire de bons choix afin de trouver des comédies accrocheuses et intéressantes. C’est une bien bonne surprise en tout cas…

Note : 5/10. En bref, cela demande encore un peu d’ajustements.

Commenter cet article