Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 3. Episode 9.

10 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 3. Episode 9.

The Blacklist // Saison 3. Episode 9. The Director.


L’épisode précédent était décevant car il m’a donné l’impression que The Blacklist gâchait une grande partie de son potentiel. C’était le dernier épisode de l’année et pourtant, rien ne se passait de vraiment passionnant. Il fallait donc que « The Director » change la donne et délivre donc un épisode bien plus efficace. C’est ce qui se passe. En effet, ce nouvel épisode aurait probablement été plus à sa place comme le dernier épisode de l’année, surtout quand on voit qu’il ne conclut pas pour autant l’histoire de la cabale et du Directeur. Bien évidemment, les menaces de la cabale sont encore très proches et elles n’ont probablement pas prévue de s’envoler d’ici peu. Mais le Directeur est surtout en train de devenir un personnage de plus en plus intéressant au fil des épisodes. Je pense que le Directeur est un bon vilain pour la série et David Strathairn parvient à donner un petit plus au personnage qui m’a beaucoup plu. En tout cas, cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir ces derniers temps. Le seul souci c’est que j’ai peur que dès le prochain épisode, The Blacklist revienne à une formule trop classique et donc beaucoup moins intéressante. Car le problème vient justement de là, la série nous a tellement habitué à une mécanique ultra classique que du coup, j’ai peur que cela ne parvienne pas à être aussi efficace que prévu.

Harold qui débarque afin de faire tomber Mr. Solomon ? C’est là aussi quelque chose de sympathique mais la série laisse sous entendre que plus ou moins certaines choses n’ont pas encore été totalement gérée. Ou qu’elles ne sont pas aussi bien gérées que l’on ne pourrait l’espérer. Le tout fonctionne surtout car il y a un vrai sens du rythme qui ne laisse pas de place au reste et donc au déplaisir du téléspectateur. Au delà de Liz et Red, la série donne l’impression qu’elle a laissé au téléspectateur l’occasion de nous laisser penser qu’il y avait un personnage qui pouvait mourir. Même quand Aram a pointé son arme au Directeur, je pensais qu’il pourrait bien être tué. Du point de vue de Red, les choses sont légèrement différentes alors qu’il semble avoir ces derniers temps un rôle de plus en plus mineur dans la série. S’il semble orchestrer des tas de choses en coulisse, je trouve que The Blacklist cherche probablement à se désolidariser de sa dépendance à James Spader. Car la série a trop abusé de James Spader l’an dernier notamment, quitte même à nous donner l’impression que les autres personnages ne sont pas intéressants ou qu’en tout cas ils n’ont pas du tout le même intérêt. C’est donc une bonne chose que de mettre les autres personnages en avant en attendant d’utiliser Red de façon judicieuse par la suite.

C’est peut-être bien ce qu’il y a de plus important aussi dans cet épisode, le sentiment que Red est certes plus ou moins le héros de The Blacklist mais pas totalement pour autant. Il y a Liz notamment qui s’est révélée au fil des épisodes. C’était donc un épisode divertissant, qui change petit à petit certains éléments narratifs afin de nous donner envie d’en voir un peu plus de The Blacklist. Les personnages impliqués ont tous eu quelque chose d’important et intéressant à jouer dans leur combat contre la cabale ou bien dans la façon dont le Directeur apparaît ici. Ce dernier est clairement LE numéro de l’épisode, celui que l’on suit du début à la fin et c’est aussi ce qui m’a fait peur. J’avais peur que cela ne soit pas à la hauteur des attentes et finalement, il ne se passe rien de neuf. The Blacklist a beau faire des efforts, j’ai l’impression par moment que cela ne fonctionne pas comme on aurait probablement pu le souhaiter. L’enjeu maintenant sera d’être aussi intelligent dès le prochain épisode afin de ne pas nous donner l’impression que The Blacklist gâche tout le plaisir du téléspectateur car c’est plus ou moins ce qui se passe par moment.

Note : 8/10. En bref, du très bon Blacklist qui va devoir confirmer.

Commenter cet article