Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 4. Episode 13.

14 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Mindy Project

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 4. Episode 13.

The Mindy Project // Saison 4. Episode 13. When Mindy Met Danny.


Les flashbacks c’est souvent une façon de nous rappeler certaines choses et pour The Mindy Project c’est surtout une façon de nous dire comment Danny et Mindy se sont rencontrés et la façon dont cette rencontre a été vécue. Ce qui est intéressant c’est de voir à quel point l’on s’est aussi parfois un peu perdu avec le point de vue de Mindy quand on n’a pas vu les choses les plus évidentes au sujet de Danny. Cet épisode est assez fort tout de même et pas seulement pour les trois dernières minutes sur « Stay with Me » qui sont probablement les plus déchirantes de l’histoire de The Mindy Project, mais surtout car cet épisode incarne le problème dépeint dans l’épisode précédent au travers de cette relation, de ce piège qui est ressenti par les deux personnages sans pour autant chercher à trouver des solutions. Les deux se sont plus ou moins perdus, séparés, sans que cela ne soit vraiment leur volonté de départ. Quoi qu’il en soit, la décision de Mindy est la bonne mais elle reste terriblement difficile à prendre, car justement c’est la bonne chose à faire. Il y a une phrase dans l’épisode qui m’a marqué et c’est le « Don’t ever let anyone stop you from doing what you want. Not even me » où Danny demande à Mindy de ne jamais se refuser quoi que ce soit dans sa vie, même si c’est Danny qui le lui demande.

Le flash-back est surtout là pour mettre aussi en avant tout ce que l’on aime chez Mindy et que l’on a plus ou moins perdu depuis qu’elle est avec Danny. Cela va de pair avec ce que j’ai dit beaucoup plus haut sur la phase de Danny. Mindy c’est une incarnation parfaite de la femme indépendante, de la femme moderne qui ne veut pas se retrouver coincée à son mari et à ses pieds. C’est aussi ce caractère qui rend le personnage intéressant et qui l’a parfois un peu ensuqué depuis quelques temps maintenant. Cet épisode est presque une façon de briser la glace et de dire ce qui ne va pas alors que l’on termine la première partie de la saison. En effet, 13 nouveaux épisodes nous attendent après celui-ci et je me demande à quoi The Mindy Project va ressembler maintenant. La série n’a plus rien à prouver depuis pas mal de temps maintenant et même si cette saison n’est pas toujours brillante, elle sait toujours rester juste et je crois que c’est ce que démontre à merveille cet épisode. On a envie de voir encore plus de Mindy, de Danny, des autres, mais dans cette nouvelle configuration qui se prépare, je crois que cela ne peut qu’être encore plus brillant. Cet épisode joue justement sur cette notion de rupture en incarnant cela avec ce qui ne va pas dans cette relation.

C’est un point de vue comme un autre mais Mindy Kaling démontre surtout à quel point elle maîtrise son récit depuis le départ. Elle ne veut pas nous raconter une comédie romantique facile avec tous les us de la comédie romantique. Elle s’est énormément inspirée par moment des comédies qui l’ont influencé (Nuit Blanche à Seattle, Quand Harry rencontre Sally, etc.) mais c’est aussi pour ça que j’aime bien cette série. Finalement, The Mindy Project est clairement en train de délivrer ici l’un de ses meilleurs épisodes. C’est exquis car les dialogues sont à la fois touchants et drôles, l’histoire est orchestrée de façon intelligente et le fait que la série continue de créer des épisodes de Noël terribles est un choix judicieux. Je crois que Mindy aime Noël mais qu’elle ne sait pas du tout comment s’y prendre. C’est peut-être pour cela qu’au fond elle est fait des épisodes aussi intéressants. La façon dont cet épisode évolue au départ avec le calendrier de l’avent (et les chocolats) c’est tellement Mindy, mais je crois aussi que le problème c’est que Mindy n’est pas heureuse dans le rôle que cette relation lui impose. Comme je le disais, elle incarne la femme indépendante américaine, la femme émancipée, pas la femme au foyer enfermée dans une routine.

Note : 10/10. En bref, drôle et touchant, jouant à la fois sur la nostalgie et les idées que The Mindy Project cultive depuis le début. Passionnant.

Commenter cet article