Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Muppets. Saison 1. Episode 6.

11 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Muppets

Critiques Séries : The Muppets. Saison 1. Episode 6.

The Muppets // Saison 1. Episode 6. Ex-Factor.


Chaque semaine, The Muppets invite une star et cette semaine c’est une bonne cliente (comme Reese Witherspoon la semaine dernière) : Kristin Chenoweth. J’ai toujours adoré cette actrice et je trouve qu’elle colle parfaitement à l’univers de The Muppets. Peut-être est-ce dû à sa voix si reconnaissable mais quoi qu’il en soit, je n’aurais pu imaginer une saison de The Muppets sans elle. Cet épisode parvient à donner de l’importance à des muppets un peu moins importants que ceux que l’on a pour habitude de voir ce qui n’a pas toujours le résultat escompté. Une comédie comme celle-ci a besoin de temps pour s’installer alors que ses personnages sont très nombreux et qu’elle doit gérer la guest de la semaine en parallèle. Cela me rappelle un peu 30 Rock qui devait gérer plusieurs personnages et idées en même temps. 30 Rock avait même mis une saison afin de donner une place à ses personnages secondaires). Il faut juste être patient et je pense que c’est ce qui se passe aussi avec The Muppets. Le seul truc c’est que ce qui a été construit par le showrunner jusqu’à présent va probablement être abandonné puisque ce dernier vient d’abandonner son poste. Du coup, d’ici la fin de la saison les choses vont probablement bouger.

Quoi qu’il en soit, j’ai été assez déçu par cet épisode car The Muppets tente de donner de l’importance à certains personnages que l’on ne voit pas souvent et le résultat n’est pas celui escompté. Ils sont sympathique ces petits personnages, sauf qu’ils n’ont pas le charisme d’une Miss Piggy, d’un Kermit ou même l’humour d’un Fozzie. Du coup, je comprends aussi le besoin de The Muppets de ne pas toujours se concentrer sur ces trois personnages. Ils feraient un peu trop vite le temps. Cela me fait un peu penser à The Office alors que ces trois personnages seraient le socle de la série (Michael, Dwight et Jim/Pam) alors que les personnages secondaires sont tous là pour nous offrir quelques petites répliques ici et là. C’est donc là que débarque… Gonzo. Ce casse-cou fait toujours tout pour se faire remarquer et dans le générique de la série originale, il apparaissait toujours à la fin. Gonzo est un personnage culte dans l’univers de The Muppets, le grand Gonzo en somme. Sauf que c’est presque un sacrilège que de nous le coller dans un épisode où il n’a presque rien à faire. Car son intrigue cette semaine ne sert strictement à rien. On a juste l’impression qu’il est là pour nous rappeler ce personnage qui avait pu faire les beaux jours de la série originale.

Le fait que The Muppets se soit concentrée sur un lot de personnages (au nombre de trois) pour le moment est un sacré gros problème quand un nouveau veut faire son entrée. Il y a quelques apparitions de Scooter aussi qui sont les bienvenues mais cela s’arrête plus ou moins là. Je ne sais pas trop pourquoi mais d’un côté je pense vraiment que The Muppets maîtrise très mal son idée. Il y a de bons épisodes mais tout est encore en période de rodage, comme si d’un coup d’un seul les choses devaient prendre une place complètement différente. Encore une fois, dans un tel épisode, heureusement que Miss Piggy est présente. Elle apporte forcément un petit truc en plus, surtout à côté de Kristen Chenoweth dont l’apparition est là aussi très mal utilisée. J’ai beau adorer cette actrice, je suis tout de même un peu sur les fesses de voir que finalement The Muppets ne sert strictement pas à grand chose. Finalement, ce n’est pas la première fois que cette comédie me déçoit alors qu’elle a toutes les cartes en main pour être l’une des plus intéressantes de cette rentrée. Cela m’énerve donc encore plus.

Note : 3.5/10. En bref, dans un épisode avec Gonzo et Kristen Chenoweth, comment peut-on se retrouve avec un résultat de ce genre là…

Commenter cet article