Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Transparent. Saison 2. BILAN.

10 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Transparent

Critiques Séries : Transparent. Saison 2. BILAN.

Transparent // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


Qui aurait pu croire qu'une scène sur Chandelier de Sia puisse avoir une portée aussi puissante sur le fait de se sentir (enfin ?) libre dans son corps et avec son propre esprit. C’est sur l’une de ces scènes que j’ai compris encore plus à quel point Transparent est une série merveilleuse. Elle pose des questions, reste intelligente dans sa façon de parler de mélancolie et brille par sa personnalité. Je pense notamment à « Oscillate » qui fait partie de mes épisodes préférés de la saison. Du coup, la scène sur Sia dans l’épisode 2 est excellente car justement elle symbolise à quel point l’esprit de cette série sait rester libre. C’est aussi une scène qui semble complètement casser l’épisode et sa dramaturgie alors que l’on a un personnage qui danse, fièrement. Je pense que la scène est parfaite même si elle est peut-être là uniquement pour tirer ce que je viens de dire de la part du téléspectateur. Mais la scène est grandiose au delà même de la symbolique qu’elle a car elle s’impose comme une scène légère dans une série qui a tendance à parler de choses assez complexes et dramatiques depuis le début. Le premier épisode de la saison est déjà important car il doit permettre de reprendre l’histoire là où l’on avait pu la laisser l’an dernier (ce qui n’est pas ce qu’il y a de plus facile).

Depuis la fin de la saison 1 de Transparent, il y a eu Caitlin Jenner. C’est peut-être pas beaucoup et cela n’a probablement aucun lien mais la façon dont la série a réussi à parler de transexualité m’a fasciné car la première saison a fait en sorte de nous donner l’impression que notre héroïne est quelqu’un comme les autres et Jeffrey Tambor brille sous les traits de cette femme. Cela me fait parfois aussi un peu penser à Transamerica, le film avec Felicity Huffman. Le mariage de Sarah et Tammy est donc ce sur quoi Transparent décide d’ouvrir la saison. Cela permet de reprendre les choses tranquillement autour d’un évènement d’une certaine envergure. C’est donc un premier épisode brillant, qui m’a permis de comprendre que Transparent était capable de faire mieux que la saison 1 qui était déjà très solidement construite mais qui s’est révélée dans « Best New Girl » à mon humble avis. Tout au long du premier épisode, j’ai ressenti quelque chose de vraiment fort, surtout émotionnellement alors que je me suis rendu compte de la capacité de la série à pouvoir surprendre. Mais par la suite, la saison va encore réussir à faire beaucoup mieux car Transparent est comme ça et elle est vraiment capable de faire beaucoup mieux.

C’est avec ça que l’on se rend compte de la capacité de la série à faire de belles choses, à surprendre, à délivrer des portraits uniques inspirés par la vie de la créatrice. Puisque pour rappeler un peu le contexte, la créatrice de la série s’est inspirée de sa propre existence afin de créer Transparent. C’est probablement ce qui a permis de créer un univers aussi riche en émotions fortes et réalistes. Le mariage était un solide point de départ, mais c’est presque dans le second épisode que j’ai vraiment trouvé la lumière de la saison. Je sais que je vais souvent parler de cette scène sur Sia et pourtant, elle est aussi l’une des scènes les plus remarquables de cette saison. C’est un épisode particulièrement fort et pas seulement par rapport au fait que Sarah ait décidé de quitter Tammy, mais aussi car finalement on sent que les aspects les plus dramatiques des relations reviennent sur le devant de la scène. Ce qui fait aussi le succès de ce second épisode c’est probablement Amy Landecker qui est juste fabuleuse. L’histoire de Sarah a beau aller dans certains recoins sombres, tout au long de la saison la série va savoir gérer ces personnages de façon singulière. Sarah a beau donner l’impression de sortir d’une chanson d’Adele, elle n’en reste pas moins un personnage important que Transparent sait utiliser…

…judicieusement. A côté, le charisme de Tammy est quelque chose de différent, qui contraste avec le reste et franchement, je pense que c’est pile poil tout ce que l’on pouvait demander. Les relations entre les personnages dans Transparent m’ont toujours fasciné, même dans la première saison mais je crois que c’est dans cette saison 2 qu’elles sont à leur zénith. Il se passe tellement de choses mine de rien. Le point culminant de cette saison 2 c’est « Mee-Maw » (2.05). C’est un épisode qui ressemble à une sorte de feu d’artifices émotionnel. Tout cela permet de créer des moments forts, dont Transparent semble avoir le secret. Je ne retrouve rien de tout ce que l’on peut voir actuellement ailleurs et c’est justement ce qu’il y a de plus surprenant là dedans. Cette série a une capacité à faire des trucs qui sortent du lot (je pense notamment à l’épisode 2.09 avec cette sorte de rave party dans un champ au milieu de lesbiennes). Mais rien qu’avec sa scène d’ouverture, « Mee-Maw » sait être surprenant, alors que les filles Pfefferman se retrouvent au spa. C’était presque drôle et je pense aussi que ce genre de scènes entre les deux soeurs manquait cruellement cette année. La façon dont la mise en scène fait corps avec le reste me surprenant énormément.

Dans le registre des scènes intimes brillantes, je pourrais aussi parler de la petite scène de sexe dans le season finale qui est assez étonnante. Elle brille par sa façon d’utiliser notre héroïne et plus encore. Il se passe quelque chose qui va par la suite donner le ton du reste de l’épisode. A certains moments, Transparent aime apporter un peu de lumière là où il est difficile d’en apporter. Mais la série continue de briller par sa capacité à parler de sujets complexes avec autant de réalisme. Peut-être cependant que la seule vraie erreur de cette série c’est d’avoir des personnages qui n’ont de cesse de se plaindre de ce qui se passe dans leur vie sans sembler chercher de solutions. Les flashbacks à Berlin dans l’épisode 8 sont très étranges d’ailleurs dans le sens où même si cela cherche l’émotion, ce n’est pas ce que j’ai préféré cette année dans la série. Heureusement qu’il reste au delà de ça des moments assez justes et la mise en scène toujours au poil. Quoi qu’il en soit, cette saison 2 de Transparent est un petit bijou, un bonbon acidulé qui sait mettre des larmes aux yeux du spectateur.

Note : 8.5/10. En bref, une très belle saison 2.

Commenter cet article