Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 10. Episode 1. My Struggle.

25 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

Critiques Séries : X-Files. Saison 10. Episode 1. My Struggle.

The X-Files // Saison 10. Episode 1. My Struggle.


X-Files est pour ainsi dire ma série préférée. Difficile donc de ne pas me poser énormément de questions quant à ce retour tant attendu. J’ai durant de longues années attendu un troisième film qui ne venait pas. David Duchovny et Gillian Anderson étaient pour le retour de X-Files mais FOX rechignait suite aux résultats désastreux du second volet au box-office. Mais alors que la mode est aujourd’hui au retour d’anciennes gloires passées du monde des séries, FOX a décidé de commander une mini-saison-suite-saison 10 de X-Files. J’ai la nostalgie de X-Files, comme tous les fans de cette série qui a permis d’influencer des tas de séries par la suite et notamment toutes celles de l’univers de J.J. Abrams (Alias, Lost et encore plus Fringe, la digne descendante). L’attente était démesurée, d’autant plus que cela fait des années que j’attends de retrouver Mulder et Scully et cela fait des années que l’on nous a laissé avec le second film, I Want to Believe, qui n’était pas vraiment à la hauteur des attentes. C’était un très bon double épisode de X-Files, mais pas nécessairement un film de la meilleure des qualités. Ce n’est pas facile pour moi de juger cet épisode sans laisser de côté la nostalgie que j’éprouve ou encore tout mon amour pour X-Files. Mais d’un autre côté, il faut bien aussi se demander si finalement cette mini-série était une si bonne idée que ça et surtout si l’idée est bien utilisée.

X-Files plante rapidement le décor à nouveau, notamment avec le grand retour du Cigarette Smoking Man. C’était un bon cliffangher, il faut l’avouer dans le sens où il se joue à merveille de la nostalgie et surtout des fans qui attendent forcément de cette saison 10 de X-Files un retour dans le passé. Le problème de « My Struggle » est plus ou moins déjà dans le titre de l’épisode. Ce n’est pas un très bon épisode de X-Files, et ce n’est surtout pas un bon épisode mythologie de la série. Il y a un travail qui est fait afin de nous réintroduire Mulder et Scully, une relation entre les deux personnages qui s’est tissée chacun de son côté. Mulder et Scully ont leur vie chacun de leur côté, mais c’est un riche homme d’affaires qui croit à la théorie selon laquelle le 11 septembre serait une conspiration qui cacherait des histoires extra-terrestres, c’est bien évidemment fascinant. Tad O’Malley est donc un tout nouveau personnage dans l’univers d’X-Files, incarné par un Joel McHale fidèle à lui-même en beaucoup moins drôle que dans Community. Mais il ne s’en sort pas trop mal. Je dirais même que sa présence est la bienvenue afin de sortir X-Files de son côté parfois un peu pantouflard. On a le côté de l’aventure, des vieilles affaires, qui remonte pour nos deux héros mais cet épisode joue énormément sur la fin que Chris Carter a donné à sa série.

Le series finale de X-Files n’était pas forcément le meilleur épisode de la série, pas ce que j’avais envie de garder nécessairement comme souvenir de la série, surtout qu’elle a été largement capable de faire mieux. Pourtant, c’est là dessus que se base Chris Carter afin de nous rembarquer pour de nouvelles aventures. En passant sur la mythologie avec sa tondeuse à gazon, il tente de nous envoyer dans une nouvelle direction tout en gardant les bases originelles de X-Files, avec quelques ajustements à la société moderne (comme si Mulder et Scully n’étaient jamais sorti d’un bunker durant toutes ces années). Je pense notamment à la scène où Tad parle de sa paranoïa vis-à-vis des nouvelles technologies et de la capacité de celles-ci nous espionner dans la rue. C’est une paranoïa bien mieux exploitée par Person of Interest par exemple alors qu’ici, on a l’impression de voir ce que Anthony E. Zuiker fait avec les crimes du Net avec Les Experts : Cyber. C’est dommage de balancer des répliques ici et là de ce genre là simplement pour nous donner l’impression que derrière, Chris Carter coche les cases d’une bucket-list. Puis Mulder est coincé dans le rôle de celui qui doit constamment dire que tout est un mensonge. On perd aussi par moment l’alchimie légendaire avec Scully, notamment lors qu’ils interrogent cette jeune femme qui aurait été enlevée par des extra-terrestres et sur laquelle des tests auraient été fait.

On a aussi l’impression par moment que Chris Carter est coincé dans son propre passé et n’arrive pas à aller au delà de ce qui a déjà été fait par X-Files. L’épisode répète donc pas mal de choses mais peut-être est-ce pour lui une façon comme une autre de rebooter quelque chose, ou bien de nous remettre dans le bain. La série tombe bien souvent dans le nihilisme gratuit où chacun des personnages tente de constamment remettre en cause les bases du monde dans lequel on vit. Comme si Chris Carter voulait absolument que l’on croit qu’il est en train de nous balancer une grande conspiration (celle du 11 septembre n’est pas si folle au fond, mais c’est une théorie un peu vieillotte qui a fait son temps et qui ne nécessitait vraiment pas de revenir dessus). C’est aussi une façon de nous rappeler que X-Files est parfois un peu trop coincée dans son époque passée par moment, coincée avec ce qu’elle a été et pas très intelligente pour nous faire comprendre ce qu’elle pourrait devenir par la suite. Fort heureusement, cet épisode qui n’est pas forcément brillant, n’est pas non plus totalement raté. Il y a du potentiel, surtout sur la seconde partie de l’épisode une fois que les élucubrations en tout genre sont passées. L’épisode reste basique pour X-Files, très basique, mais justement cette fin lui sied bien. C’est d’autant plus une façon de rappeler que X-Files est une série ancrée dans certaines idées.

Par ailleurs, je dois avouer qu’il est tout de même très drôle de voir Skinner être encore l’assistant du directeur du FBI après toutes ces années. Skinner ne contrôle toujours rien et il est toujours à la botte de ceux qui l’ont constamment baladé depuis des années. Je reste donc persuadé que X-Files n’est pas là que pour nous enfumer mais bon… avec le départ si abrupte de Sveta (incarnée par Annet Mahendru - The Americans -), je ne sais pas quoi attendre de la suite de X-Files.

Note : 4/10. En bref, un retour en demi-teinte alors que la série semble tomber dans un nihilisme constant. C’est dommage car il y a aussi du potentiel pour la suite…

Commenter cet article

ben 26/01/2016 17:07

ca part un peu dans tous le sens, on sent bien qu'avec la re ouverture des X Files, le retour de l'homme à la cigarette et la découverte de Scully X Files peut raconter encore + d'histoire interessante. Pourtant il semblerai que le sujet initial soit complètement dénaturé ! Le complot gouvernemental pour caché l'existense des extra-terrestres change de direction pour devenir un complot gouvernemental contre les humains avec de la technologie ET.

Les effets speciaux sont pas mal et la partie Roswell hyper bien faite ...

reste plus qu'a attendre l'episode 2 pour voir ce qu'ils ont a nous proposé ;)

isabelle 25/01/2016 20:15

l'abus de chirurgie esthétique ! wouah, elle en devient affreuse !
on sent qu'ils ont joué pour l'argent, malheureusement.
d'accord sur la note.