Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Joséphine s'arrondit (2016)

2 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Joséphine s'arrondit (2016)

Joséphine s’arrondit // De Marilou Berry. Avec Marilou Berry, Mehdi Nebbou et Bérangère Krief.


Premier film en tant que réalisatrice de Marilou Berry, c’était une lourde tâche. En effet, incarner l’héroïne en plus de porter la casquette de réalisatrice, ce n’est pas forcément simple. Quoi qu’il en soit, défi relevé à la perfection. Après Joséphine d’Agnès Obadia, le personnage revient pour de nouvelles aventures. Le premier film, adapté du personnage éponyme créé par Pénélope Bagieu, était assez bien trouvé. Il y a de bons moments de comédie sans pour autant être brillant pour autant. En effet, le film était une petite comédie française agréable qui permettait de passer un agréable moment sans trop se poser de questions. Par chance, ce second volet est beaucoup plus réussi. Doué d’une gestation de près de deux ans (oui, c’est le temps qu’il a fallu pour mettre au monde ce petit bébé), le film s’arrondit petit à petit, propose de la comédie hilarante du début à la fin avec des répliques qui font mouche assez souvent. Je suis souvent réticent face aux comédies françaises car depuis quelques années, j’ai l’impression que le cinéma français n’est plus inspiré alors que notre genre de prédilection et celui que l’on est sensé réussir le mieux est la comédie. C’est sacrément étrange de rater autant de films mais Joséphine s’arrondit fait partie des pépites réussites.

Depuis deux ans, Gilles (homme-parfait-non-fumeur-bon-cuisinier-qui aime-les-chats) et Joséphine (fille-attachiante-bordélique-mais-sympathique) s’aiment. Tout est parfait. Jusqu'à une nouvelle inattendue : ils seront bientôt trois. Ne pas devenir comme sa mère, garder son mec et devenir une adulte responsable, tout un tas d'épreuves que Joséphine va devoir affronter, avec Gilles... à leur manière.

Je ne veux pas dire que Joséphine s’arrondit est un film brillant ou qu’il est un hymne à la comédie française mais il porte fière les couleurs de notre comédie. On s’amuse avec cette femme un peu gauche, loufoque, et les personnages qui l’entourent. Après la bande annonce, je pensais sincèrement que le film allait faire partie des mauvaises surprises de l’année. Vendue comme une comédie facile et balourde, Joséphine s’arrondit s’avère beaucoup plus profond que ça. Alors que je suis anti-intrigues-bébé dans les films comme dans les séries, la base de ce second opus avait tout pour me déplaire. Mais justement, Joséphine s’arrondit parvient à faire de la grossesse quelque chose de drôle du début à la fin. L’intervention de personnages secondaires (le gynéco, le conseiller en accouchement naturel, etc.) apporte un vrai bonus et notamment quelques bonnes répliques. Certaines sont déjà dans la bande annonce (ce qui est là aussi dommage) mais peu importe, il y en a encore quelques unes en réserve dans le film qui valent le détour. J’ai bien aimé’ l’arrivée de la nouvelle meilleure amie de notre héroïne, qui permet de ne pas répéter le schéma Bérangère Krief déjà bien usé dans le premier volet.

Cela ne veut pas dire que je n’aime pas cette dernière (je l’adore) mais disons que la perspective est ici différente et l’historie de cette jeune femme frustrée sexuellement qui est atteinte d’une sorte de maladie vaginale psychologique était assez drôle. D’autant plus que cela permet aussi de se reposer sur d’autres personnages et de créer une vraie hégémonie entre les personnalités de chacun des ami(e)s de notre héroïne. Reste l’apparition de Josiane Balasko et Victoria Abril respectivement dans les rôles de la mère de Joséphine et de Gilles. Ce qui est assez drôle là dedans c’est que les deux femmes ont déjà joué ensemble (Gazon Maudit) et que l’une est la mère de Marilou Berry. Marilou Berry prouve qu’elle a le talent de sa mère et je lui souhaite en tout cas la même carrière. D’autant plus qu’elle a une vraie énergie communicative tout au long du film. C’est un élément important dans la réussite de Joséphine s’arrondit. Finalement, je ne m’attendais pas du tout à prendre autant de plaisir face aux secondes aventures de Joséphine mais je suis ravis de voir qu’une telle comédie peut se renouveler et en bien. Côté mise en rien, rien de bien fou, sauf peut-être au début très énergie, enchaînant les plans en tout genre. Comme si la réalisatrice voulait prouver qu’elle était capable de faire quelque chose.

P.S : Mention spéciale a l'apparition innatendue de Zahia.

Note : 6.5/10. En bref, une petite comédie drôle et fraîche.

Date de sortie : 10 février 2016

Commenter cet article