Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Crime. Saison 2. Episode 5.

9 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Crime

Critiques Séries : American Crime. Saison 2. Episode 5.

American Crime // Season 2. Episode 5. Episode Five.


Encore une fois, American Crime cherche à jouer le rôle de la justice. J’aime beaucoup la façon dont la série tente d’un côté de parler des problèmes assujettis au fait d’être gay et d’un autre côté au fait d’être afro-américain. John Ridley aime bien titiller la société américaine et il le fait de façon malicieuse. Le script est malin et cet épisode démontre encore une fois toute la sincérité du propos. J’aime bien le fait que l’histoire de Taylor ne soit pas aussi facile. Après l’épisode précédent, révélant qu’il avait finalement envie de coucher avec un garçon (et donc Eric), nous savons aussi que Taylor avait des fantasmes comme du sexe violent, être étrangler, etc. Sauf qu’il ne veut pas forcément avouer la vérité, surtout à lui-même. Du coup, il refuse d’accepter le fait qu’il avait des fantasmes un peu violents sur les bords mais aussi le fait qu’il n’a pas été violé et qu’il a voulu tout ce qui lui est arrivé. En face, nous avons Eric qui est maintenant en train de vivre ce que vit un garçon qui a avoué son homosexualité, de façon un peu forcée. La relation entre les deux garçons est évidemment difficile à cerner, peut-être car Taylor n’a simplement pas accepté le fait d’être gay et qu’il doit encore se faire à l’idée. La scène dans les toilettes quand ce jeune garçon va vers Taylor afin de l’embrasser était touchante mais elle est aussi forte.

C’est une scène qui montre que les deux garçons sont attachés l’un à l’autre et que quelqu'un tente de faire un pas en sa direction. Taylor fait de son côté aussi un pas vers l'acceptation en demandant à ce que les charges à l’encontre d’Eric soient abandonnées, tout comme toute cette affaire de viol. Cet épisode c’est surtout les mots de Taylor contre ceux d’Eric. Dans un sens, c’est un élément très important que American Crime utilise à sa façon et de façon intelligente. J’aime bien le fait que American Crime ne cherche pas à traiter le viol comme dans un épisode de New York Unité Spéciale. On est ici dans quelque chose qui cherche à distiller des éléments au fil des épisodes. Il y a donc pas mal de chemins, aussi sinueux soient-ils qui sont empruntés durant l’épisode. La série cherche à se concentrer sur tout un tas de choses et de façon brillante. Les émotions des personnages sont utilisées à bon escient et les personnages de même. Le fait que Taylor est encore du mal à accepter tout cela est forcément important, mais ce qui brille aussi là dedans c’est le fait que Eric est plus seul que jamais depuis qu’il a l’étiquette gay collée sur son front. Je crois que American Crime cherche à montrer la difficulté d’être gay dans une communauté américaine comme celle dépeinte ici.

Une communauté très attachée à des valeurs rustiques qui n’ont plus lieu d’être. John Ridley veut simplement donner un coup de pied dans une fourmilière et il le fait avec beaucoup de sagesse. En parallèle, Eric a du mal à être serein et cela peut se comprendre. Sa façon de ne pas être tendre avec Taylor (« some bitch who’s sorry he got turned out ») en expliquant son point de vue est intéressant et là aussi cela permet de poser de nouvelles questions. La scène de danse à la fin de l’épisode est un moment assez fort, à la fois pour la mise en scène et la musique qui ne cherche pas à en faire des tonnes. Au fond, cet épisode veut aussi parler de tout un tas d’autres choses, notamment de l’histoire de Kevin (car après tout, il n’y a pas que ça) et l’issue de cet épisode, laissant sous entendre qu’il se passe des choses pas très nettes dans cette école suggère là aussi que finalement American Crime n’a pas terminé la quête de chacun. L’épisode donne donc l’impression d’être plus une nouvelle introduction. Mais American Crime sait démontrer encore une fois toute sa force et sa capacité à se renouveler constamment. L’an dernier, elle nous en avait déjà montré une partie, elle nous montre autre chose ici.

Note : 8/10. En bref, peut-être suis-je fasciné par le sujet de cette saison plus parce que je me sens concerné par le problème d’être gay dans une société qui a du mal à l’accepter mais peu importe, le résultat est sans équivoque : American Crime délivre une saison 2 dépassant mes attentes.

Commenter cet article

cr 03/03/2016 20:01

"Du coup, il refuse d’accepter le fait qu’il avait des fantasmes un peu violents sur les bords mais aussi le fait qu’il n’a pas été violé et qu’il a voulu tout ce qui lui est arrivé. En face, nous avons Eric qui est maintenant en train de vivre ce que vit un garçon qui a avoué son homosexualité, de façon un peu forcée. La relation entre les deux garçons est évidemment difficile à cerner, peut-être car Taylor n’a simplement pas accepté le fait d’être gay et qu’il doit encore se faire à l’idée."

Faut pas confondre fantasmes et réalités.
Pour l'instant, c'est ce que la série nous dit.
On veut aller très loin dans un sexto sans pour autant accepter que ça se réalise.
Taylor le dit , il avait bu, il pense à une drogue, il était pas consentant. ça il s'en souvient bien.

On peut lui faire confiance sur ce dont il se souvient.


Je comprends qu'on puisse être en empathie avec Eric qui de son côté vit des moments si difficiles qu'il a envie de mourir. Il l'a fait vu qu'il dit que Taylor était consentant mais est ce que c'est bien de coucher avec quelqu'un qui ne réagit pas, qui ne tient pas debout quelles que soient les conversations antérieures ?



Effectivement, dans ton commentaire tu sembles dire qu'ils sont gay et que l'un l'accepte et l'autre non.

Je crois qu'il y a une différence entre accepter d'être gay et pouvoir le dire, le vivre sans conséquence.

Eric et Taylor, vivent la révélation de leur homosexualité très brutalement.

Ces jeunes sont "perdus" autant que nous pour l'instant. A voir ce que la série va nous révéler de ses personnages et de nous mêmes.

BernardLeRenard 11/02/2016 08:16

J'me suis arrêté à "mais aussi le fait qu’il n’a pas été violé et qu’il a voulu tout ce qui lui est arrivé"

Franchement, tu racontes n'importe quoi là... des fantasmes, ce sont des fantasmes, moi aussi j'ai déjà fais ce que Taylor a fait par SMS ou MSN a l'époque (lol), c'est pas pour autant que je le voulais réellement ou me faire violer. T'es a côté de la plaque, j'ai pas envie de lire la suite au risque de me faire du mal.



"En tout cas, j'espère qu'il ne feront pas un twist genre "Taylor et Eric ont couché ensemble et un autre a violé Taylor"."

J'ai l’impression que ça sera ça, pour le moment.

delromainzika 16/02/2016 10:52

Je n'ai jamais dit que la série est de qualité uniquement car je suis gay. C'est juste que je dis pouvoir m'identifier au sujet, ce qui n'a rien à voir avec la qualité de la série. Enfin, je ne créé pas de lien de causalité là dedans

delromainzika 16/02/2016 10:50

Ce n'est pas ce que je pense mais ce que dit Eric dans un précédent épisode, qu'il a voulu tout ça. Rien de plus.

BernardLeRenard 11/02/2016 08:17

Mais sinon, non, la série est de qualité, ça n'a rien avoir avec le fait que tu sois gay ou autre.

BernardLeRenard 11/02/2016 08:16

La suite de ta critique et encire pire... Tu as regardé l'épisode avec les pieds ? Franchement, re-regarde le. Tu racontes n'importe quoi.

Akukame 10/02/2016 08:59

D'accord avec 4evaheroesf (même si il le dit sèchement), ce n'est pas Eric qui vient dans les wc voir Taylor.
D'ailleurs tu dis aussi que Taylor refuse d'accepter qu'il n' a pas été violé mais ce n'est pas encore prouvé qu'il n'a pas été violé. On peut avoir des fantasmes et ne pas les réaliser, ce sont que des fantasmes. La question sur son viol reste encore en suspens.
Quant à la scène de danse, elle est superbe !!!

delromainzika 16/02/2016 10:54

Je m'en suis déjà excusé ailleurs par rapport au fait que je me suis trompé de personnage.

Ensuite, je donne mon avis sur l'histoire. Donc oui, pour moi il n'a pas été violé. Je trouverais ce twist bête. Et cela n'a rien à voir avec des histoires de fantasmes ou quoi que ce soit.

4evaheroesf 10/02/2016 16:37

Effectivement, tu as raison, on ne sait pas encore si Taylor a bien été violé.
En tout cas, j'espère qu'il ne feront pas un twist genre "Taylor et Eric ont couché ensemble et un autre a violé Taylor".

4evaheroesf 09/02/2016 23:20

Désolé mais tu as mal regardé l'épisode.
Taylor est dans une nouvelle école, celle où travaille le père du capitaine de l'équipe.
Eric est toujours à la même école, et depuis sa tentative de suicide, il n'est pas encore retourné en cours.
C'est un élève de la nouvelle école qui a voulu embrasser Taylor.
Bref, faut pas voir tout et n'importe quoi dans la "relation" de Taylor et d'Eric.

Akukame 10/02/2016 16:40

veux pas te faire peur mais je sens le twist de ce genre ;)