Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Crime Story : The People vs. O.J. Simpson. Saison 1. Episode 2.

12 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Crime Story

Critiques Séries : American Crime Story : The People vs. O.J. Simpson. Saison 1. Episode 2.

American Crime Story : The People vs. O.J. Simpson // Saison 1. Episode 2. The Run of His Life.


Après un premier épisode assez brillant dans une certaine mesure, ce second épisode poursuit la même direction. Il y avait peu de chances de rater American Crime Story dans le sens où c’est l’un des faits divers les plus importants de toute l’histoire des Etats-Unis. Il sera d’ailleurs difficile de faire mieux avec la prochaine saison (à moins qu’ils ne choisissent des terrains comme celui de l’affaire Ferguson ou encore du tueur du Zodiaque). O.J. Simpson a été accusé du meurtre de son ex femme, Nicole Simpson. Ce procès a fait beaucoup de bruit à l’époque et certains sont devenus des stars par la suite comme Maître Kardashian (dont la famille est aujourd’hui la star d’une télé-réalité) qui l’a défendu contre vents et marrées. Quoi qu’il en soit, ce second épisode reprend l’histoire là où on l’avait laissé à la fin de l’épisode précédent alors que O.J. s’enfuyait dans sa Bronco blanche. Cette course poursuite puis toute cette histoire de Bronco blanche se devait de tenir sur un épisode tant elle a été à l’époque l’un des évènements les plus importants des débuts de cette affaire. Cette Bronco blanche sera à jamais lié à O.J., à sa fuite et à toute cette histoire qui a branché des millions d’américains chez eux afin de suivre cette aventure.

A l’époque, l’affaire O.J. Simpson était presque comme un feuilleton à suivre chaque semaine. Il faut dire que O.J. est une star à cette époque. « The Run of His Life » est donc un très bon exemple de ce que American Crime Story peut créer d’intense. Tout au long de l’épisode on ressent la tension du moment comme si nous y étions et pas comme des téléspectateurs devant les infos (même si American Crime Story veut aussi nous montrer ce point de vue là par moment) mais plutôt des téléspectateurs avec vue au premier rang de ce qui s’est réellement passé cette journée là. Je n’ai jamais vu cette course poursuite mis à part quelques bribes dans un documentaire sur l’affaire, encore moins en direct mais je dois avouer qu’il y a une tension qui s’installe et qui est maîtrisée de part en part. Pour moi c’est donc une façon de découvrir un fait divers sous un angle différent que celui que j’ai pu voir dans les documentaires réalisés sur le sujet. On réalise tout un tas de choses dans cet épisode : O.J. ne conduisait pas la Bronco, il avait même un pistolet dans cette voiture alors qu’il était sur le point de se suicider, etc. Cuba Gooding Jr incarne la charge émotionnelle dans cette voiture de façon assez intelligente.

En nous en donne suffisamment pour que l’on n’ait pas l’impression d’avoir été lésés. Et c’est une très bonne chose. Si l’on sait pertinemment que O.J. ne va pas se suicider (c’est le désavantage avec un personnage principal qui veut se suicider, ce n’est jamais crédible) mais peu importe car American Crime Story joue très bien avec la course poursuite afin de créer une tension permanente. La voiture est une sorte de point culminant mais c’est tout ce qu’il y a autour qui est véritablement important. La façon dont l’Amérique se passionne pour cette affaire, dont certains vont le soutenir dans cette épreuve. Tout l’histoire de cette fuite donne l’impression d’une histoire qui ne fait que commencer et c’est au fond la vérité. Heureusement aussi que American Crime Story décide de ne pas tout de suite nous offrir des scènes de tribunaux. Ce n’est pas que je n’aime pas le judiciaire puisque j’en suis un très grand fan, mais il y avait ce moment là de l’histoire de O.J. qu’il fallait mettre en scène et un épisode n’était pas de trop pour le faire. Finalement, American Crime Story démontre à quel point elle est une série réussie pour le moment et qui tient la barre de façon efficace sans problème.

Note : 8/10. En bref, solide comme un roc.

Commenter cet article