Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 12.

4 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 12.

Arrow // Saison 4. Episode 12. Unchained.


Parmi les séries de l’univers DC développées par Greg Berlanti, je pense encore que Arrow est la plus adulte de toutes. Certes, Supergirl est assez adulte dans sa façon de traiter du féminisme ou des questions de super-héros féminin, des enjeux des relations etc. mais Arrow est l’une des plus sombres et plus adulte. Cet épisode est l’occasion de faire revenir un personnage emblématique de la série : Roy Harper. Cela faisait un bout de temps que l’on n’avait pas eu droit au personnage dans la série et je pense que c’est une bonne chose que de revenir à certaines priorités. Surtout dans une série qui démontre depuis longtemps sa capacité à se plonger dans des trucs assez sympathiques. Quoi qu’il en soit, le retour de Colton Haynes est forcément important. Roy a toujours été un membre assez superflu de la Team Arrow. Il était uniquement là car la série le demandait (ou en tout cas, avait besoin de lui). Mais la série n’a jamais réussi à trouver une vraie place pour lui peut-être aussi car Diggle est le sidekick d’Oliver et personne d’autre. On a déjà ici une belle relation, développée encore et encore. Du coup, Roy n’était pas forcément à sa place mais pourtant, cela reste un bon personnage. Cet épisode permet de remettre Roy à sa place, mais Arrow fait étrangement une utilisation judicieuse du personnage.

La façon dont Roy confronte notamment Oliver est une occasion de rappeler ce que Diggle et Felicity ont déjà dit par le passé. Si cela veut plus ou moins dire que l’absence de Roy n’est pas un problème dans Arrow, Roy est surtout quelqu’un qui n’a pas la même relation avec Oliver que les autres, ce qui lui permet de ne pas prendre les pincettes que les autres doivent prendre. L’une des choses les plus intéressantes avec Roy a peut-être été le moment où il a fait croire qu’il était Arrow et a fait croire que ce dernier était mort. Mais au delà de ça, Roy n’a pas forcément servi à grand chose. Le retour de Roy peut aussi être facilement justifié par l’histoire de Thea. Je pense qu’elle a besoin de lui. Par ailleurs, les histoires des flashbacks permettent de démontrer que ce n’est pas une partie de la série ennuyeuse contrairement aux aventures Hongkongaises de l’an dernier qui m’avaient donné de l’urticaire. Quant au retour de Nyssa, en contraste du retour de Roy, il est toujours le bienvenu. Nanda Parbat fait le boulot comme il faut. Je suis content de voir aussi que la série ne fait pas de ce personnage une pâle copie de son père et en ne définissant pas forcément sa place entre héros et vilain, la série convainc le téléspectateur que je suis à sa façon.

Nyssa n’est pas un ennemi naturel our Tatsu ou encore Oliver, elle représente la dernière chance de sauver Thea de ses problèmes et elle n’agit pas par simple compassion. Son but premier est la mort de Malcolm Merlyn, préférablement des mains d’Oliver. Si c’est ce que Arrow cherche à faire dans les futurs épisodes tout en gardant à l’esprit qu’il y Damien Darhk à mettre hors d’état de nuire auparavant, je suis ravi. Il y a également le Calculator, aussi connu sous le nom du père de Felicity. C’est une révélation que la série avait gardé depuis un bout de temps et la révélation est faite de façon assez intelligente. Même si l’on aurait dû voir tout cela venir cette semaine dans le sens où l’on a l’impression que Arrow prépare petit à petit le terrain autour de Felicity depuis quelques temps maintenant. Cela ne m’a cependant jamais traversé l’esprit que ce génie de l’informatique puisse être le père de Felicity. L’épisode est suffisamment intelligent pour faire monter la sauce petit à petit. Finalement, ce nouvel épisode de Arrow était réussi avec son lot d’intrigues diverses et variées. L’accumulation de ces intrigues aurait très bien pu donner un épisode décevant mais c’est tout le contraire, par chance.

Note : 7.5/10. En bref, du bon Arrow.

Commenter cet article

Laurent Fendom 04/02/2016 15:56

Je pense que la série devrait plus se concentrer sur son personnage principal et arrêter de nous faire une parodie de CIS Cyber avec "chef Felicity" ça devient vraiment très lourd.