Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 14.

19 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 14.

Arrow // Saison 4. Episode 14. Code of Silence.


Après la Ligue des Assassins la semaine dernière, c’est au tour de Dahrk et de la carrière politique d’Oliver de reprendre de plus belle. Sauf que sincèrement, c’est loin d’être à la hauteur des attentes. Peut-être que le seul intérêt de cet épisode réside surtout dans ses scènes d’action. L’épisode reste suffisamment solide pour nous offrir ces scènes d’action que l’on aime bien, même pour nous délivrer une légère dose mélodramatique sur les bords mais il y a quelque chose de vraiment étrange dans cet épisode. J’ai eu l’impression que le tout ne collait pas forcément, ou qu’en tout cas, la série s’était un peu perdue dans ses idées. L’épisode est alourdi de certaines idées narratives douteuses comme le fils caché d’Oliver, William. Si ce n’est pas déjà une plaie de devoir se coltiner cette histoire une fois, la série prend soin de rabâcher la chose plusieurs fois dans cet épisode. Jusqu’à plus soif. Sans compter que Arrow cherche déjà à créer des problèmes pour Oliver mais également sa relation. Franchement ? C’est là que Donna est sensée apporter un plus. Si elle apporte forcément quelque chose, ce n’est pas suffisant pour donner envie d’en savoir plus sur ce fils caché, une intrigue sortie de derrière les fagots dont la série n’avait vraiment pas besoin.

William est un secret bien gardé, jusqu’à ce que cela tombe entre de mauvaises mains je suppose. Je ne suis pas sûr d’avoir envie de voir plus de ce fils caché. La série m’a vacciné complètement avec cet épisode car le problème c’est que les justifications employées sont particulièrement douteuses. Ensuite, nous avons toute la trame politique qui se met lentement en place depuis le début de la saison et qui est proche de sa conclusion. Il était temps que l’on sache si Oliver va être élu ou non. Oliver se prépare donc à faire face à la femme de Darhk tout en aidant Quentin Lance, pris pour cible par la H.I.V.E. à cause de sa trahison. Si j’apprécie l’idée d’introduire de la politique dans Arrow depuis le début de la saison (et j’ai même salué l’idée en début de saison), je trouve que cela manque cruellement de fond. La série passe ici son temps à organiser ses scènes d’action plutôt qu’à réellement entrer dans le vif du sujet. Je sais bien que Arrow n’est pas une série politique et que la politique n’est qu’une sorte de suggestion narrative qui permet de jouer sur certains terrains et confronter certains personnages mais ce n’est pas fait de la façon la plus fluide qu’il soit.

Et c’est vraiment dommage car j’attendais un peu plus de la part d’Arrow pour le coup. La série délivre ici un épisode en demi-teinte, avec ses idées mais qui manquent toujours de fond. On a l’impression que la saison passe surtout son temps à gagner du temps, à errer ici et là car elle n’a rien pour remplir les trous. Il y a donc de l’action, pas grand chose de plus à se mettre sous la dent car cette histoire de Demolition Team a beau apporter un peu de piment à tout ça, cela reste fade au final.

Note : 4/10. En bref, j’ai l’impression que Arrow est en train de se perdre un peu…

Commenter cet article