Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Billions. Saison 1. Episode 4.

10 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Billions

Critiques Séries : Billions. Saison 1. Episode 4.

Billions // Saison 1. Episode 4. Short Squeeze.


Billions a dressé de multiples parallèles entre Chuck et Bobby afin de montrer que ce n’est pas une série avec des héros ou des méchants mais juste sur un match entre des gens de pouvoir qui ont beaucoup plus en commun qu’ils ne veulent bien l’admettre. « Short Squeeze » est le meilleur épisode de Billions alors que les trahisons sont peu à peu révélées. C’est un épisode qui apporte du contraste à ses personnages principaux, de façon beaucoup plus soutenue que pour les épisodes précédents. Et en le faisant, les scénaristes donnent à Billions une allure d’étude de la dualité de deux personnages plutôt qu’un soap avec pour trame de fond Wall Street. Je pense que l’idée d’étudier ces personnages est forcément une bonne chose et en plus de ça elle fonctionne. J’ai bien aimé le parallèle fait au début de l’épisode entre ce qui se passe lors de la réunion de Chuck et accessoirement au moment où toutes les affaires de Bobby se retrouvent plus ou moins au centre de l’histoire. C’est aussi là que le casting a toute notre attention alors que les têtes connues s’enchaînent que cela soit David Costabile (Breaking Bad) que je dois avouer beaucoup apprécier ou encore Noah Emmerich (The Americans) qui s’offre une place beaucoup plus intéressante que l’on aurait probablement pu l’espérer.

Ce que Billions cherche à raconter n’est pas toujours clair mais j’apprécie les tentatives qui sont proposées. Cet épisode a cependant un entrain particulier et fonctionne du début à la fin sans accrocs. Notamment quand Tara trahi le bureau de Chuck et est prise en train d’envoyer des SMS. La scène est tout de même assez forte. Mais c’est pour ce genre de choses que Billions fonctionne, plus que pour le reste. Les dialogues sont travaillés, les personnages prouvent qu’ils sont beaucoup plus que ce que l’on ne pourrait croire, la narration est plus diffuse, etc. CrossCo, YumTime, Tara aussi, etc. est un épisode qui associe énormément de bonnes idées et en fait quelque chose de vraiment sympathique à l’écran. Ce qui est dommage cependant c’est que cet épisode ne soit pas le second épisode de Billions. Il aurait été parfait et je pense que la série aurait pu s’engager dans des directions beaucoup plus forte plus rapidement. Cet épisode ressemble aussi beaucoup plus à l’idée que je m’étais faite de Billions quand elle a commencé. On voit chacun des personnages dans leurs actions et en plus de ça, le montée et la chute volatile du marché des actions donne à Billions de vrais enjeux. On sent que l’histoire de CXC est en train de toucher Bobby plus que tout le reste.

C’est pour cela que les petites histoires d’actions font aussi le succès de Billions. Chuck et Bryan travaillent Pete Decker sur tous les aspects d’Axe Capital et comment Bobby gère sa société. Tout cela dans le but d’espérer trouver une faille qui pourrait faire tomber Bobby. Bien évidemment, Pete ne va pas forcément aider les choses et c’est peut-être ce qu’il y a de plus drôle là dedans. S’il y a certains moments qui respirent encore un peu la fausseté (notamment Bobby avec cette chanteuse), l’ensemble sait rester suffisamment bien dirigé dans l’épisode alors que l’on n’a jamais le temps de s’ennuyer. Il y a toujours un brin de dialogue qui fonctionne et quelque chose qui nous donne l’impression que Billions est finalement beaucoup plus réussi que l’on ne pourrait l’imager. Finalement, Billions est donc une série plus intéressante qu’elle ne semblait voulait le démontrer au premier abord et je me demande aussi ce qu’ils vont réussir à montrer sur Bobby afin de le faire tomber.

Note : 9/10. En bref, un très solide épisode démontrant à quel point Billions a beaucoup plus à faire que l’on ne pourrait l’imaginer.

Commenter cet article

Jean-Michou 11/02/2016 08:10

Il y a toujours un acteur qu'on aime bien par épisode.
The Knick, The Americans, Hal & Catch Fire....