Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 10.

16 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 10.

Castle // Saison 8. Episode 10. Witness for the Prosecution.


Avec l’épisode précédent, je disais que j’avais l’impression que Castle faisait un retour en arrière, qu’elle revenait au style de ses premières saisons dans sa façon de créer des affaires de la semaine. Avec « Witness for the Prosecution », cette certaine forme de nostalgie est toujours aussi visible, voire encore plus importante. L’introduction ne perd pas trop de temps. Castle est témoin d’un meurtre et il se retrouve donc à témoigner lors du procès. Cet épisode était divertissant, un mélange de bons twists et du bon vieux Castle que l’on a toujours apprécié. Cela fait plaisir de voir que la série est capable de produire encore des épisodes de ce genre là. Le but était non seulement que Castle était témoin du meurtre mais aussi appelé à témoigner pour l’accusation. Etrangement, après toutes ces années à travailler avec la NYPD, Castle n’a jamais été appelé à la barre pour témoigner. Beckett va donc pouvoir lui donner quelques conseils afin de réussir son expérience. Les éléments sont vraiment amusants dans un épisode qui ne cherche jamais à nous ennuyer.

Kate - « Now Rick, be charming but not too charming. »
Rick - « That's like asking Superman not to be too super. »

L’un des meilleurs personnages de cet épisode c’est Caleb Brown, la défense. Il va tout faire pour détruire Castle devant tout le monde et j’ai apprécié le fait qu’il a utilisé sa propre histoire afin de le faire. Car pour toucher Castle, il faut toucher ce qu’il aime. Des 8 semaines qu’il a oublié l’an dernier jusqu’à ses livres, sans compter qu’il a déjà été accusé de meurtre (mais bon, il était vraiment innocent pour le coup), Castle est en train de faire un CV du personnage et franchement, j’ai adoré l’idée. Cet épisode est peut-être bien le meilleur épisode que la série nous ait offert depuis le début de la saison. Tout au long de l’épisode, je me suis surtout souvenu du Castle du passé, cette série qui était fun comme elle est dans cet épisode, qui nous permettait de passer de bons moments avec des personnages complètement fous. Le but de Castle n’était pas de se prendre la tête. Cela fait plaisir de se dire que Castle est capable de revenir en arrière, de regarder derrière son épaule et de peut-être se dire qu’elle a fait une connerie en évoluant. Côté affaire de la semaine, c’était un peu Des Jours et des Vies avec Kassie DePaiva en guest-star. Je ne connaissais pas plus que ça cette actrice mais celle qui a quitté Des Jours et des Vies ce mois-ci a peut-être trouvé ici un moyen de faire d’autres choses avec sa carrière.

C’était aussi une bonne chose que de voir Castle en tant qu’auteur célèbre. Cela faisait un bout de temps qu’il nous donnait l’impression d’être un peu empoté dans son rôle de détective privé. C’est le Castle que je préfère par rapport au P.I. que l’on nous a présenté depuis quelques temps. Le jour où ils vont abandonner l’histoire du détective privé, je pense que je vais plus qu’heureux. Castle n’a pas besoin de quelque chose de ce genre là, au contraire. Il y a toujours des trucs ridicules qui sortent parfois un peu de nulle part mais l’épisode a su trouver les bons points, les bons personnages, pour ne pas nous ennuyer.

Note : 8/10. En bref, cela fait plaisir à voir un épisode qui ne se prend pas trop la tête et surtout, qui ne prend pas la tête du téléspectateur.

Commenter cet article