Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 9.

9 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 9.

Castle // Saison 8. Episode 9. Tone Death.


Une grande partie de cet épisode était un délire assez fun dans son ensemble avec de bonnes surprises mais d’un autre côté, je dois avouer que j’attendais peut-être un peu plus d’un épisode qui laisse la série revenir après plusieurs mois d’absence sans créer l’événement. L’idée de construire une histoire dans le monde des comédies musicales est un choix judicieux et d’un autre côté le meurtre de la semaine était peut-être le meilleur cas traité depuis le début de la saison. L’ouverture de l’épisode, la scène de crime, etc. tout cela m’a étrangement rappelé les jeunes années de la série. Jusqu’au sang coulant sur les chanteurs, qui en plus d’être too-much, colle parfaitement à l’idée que je me fais d’une série comme Castle. Cette dernière n’a plus rien à prouver, juste à nous divertir et c’est ce qu’elle fait ici avec le cas proposé. Le fait que la victime soit connectée à Martha, ajoute forcément un peu de piquant dans tout ça. Susan Sullivan, absente plus ou moins l’an dernier, fait un retour cette année qui fonctionne. Je dois avouer que j’aurais apprécié de passer plus de temps avec son personnage que l’on n’en passe avec le reste. L’idée d’inclure de la musique n’était donc pas une mauvaise chose, d’autant plus que cela fait des années que j’ai envie de voir Castle se transformer en comédie musicale.

Mais la série n’a pas encore eu l’audace de le faire malgré le fait qu’ils n’ont de cesse de nous dire qu’ils réfléchissent toujours à cette possibilité. Je pense que l’un des problèmes de cet épisode c’est dans un premier temps Castle et Beckett. On a besoin de voir ces deux là sur le terrain, être drôles et puis se disputer un peu sur tous les sujets possibles et imaginables. C’est en tout cas ce que je préfère. Je ne pense pas que Alexis soit une mauvaise coéquipière pour Castle (elle a même sauvé quelques épisodes de la série précédemment), mais je trouve que ce n’est peut-être pas ce que j’ai envie de voir dans cette série. Alexis et Castle n’ont pas du tout la même dynamique que Beckett et Castle. Du coup, le résultat est forcément différent (et peut-être aussi moins bon du point de vue de la relation entre le père et la fille). Je crois aussi que la série a énormément de mal à justifier le fait qu’elle soit dans les parages. Elle a abandonné ses études ? Va t-elle toujours à Columbia ? Il y a des tas de questions de ce genre là que le scénario moque complètement. Heureusement, le crime en lui-même a suffisamment de bons petits twists pour nous faire oublier les couacs entourant les personnages et leur évolution.

Sans compter que de voir Esposito chanter a cappella était une façon de nous donner l’eau à la bouche à l’idée de voir un épisode chanté de Castle. Jon Huertas a vraiment la carrure d’un pro de la chanson, en tout cas dans la série. Pour ce qui est du reste, je me demande ce que les scénaristes de la série cherchent vraiment à faire avec notre couple vedette. Je me demande si les scénaristes ont même regardé toutes les saisons de Castle car même si certains d’entre eux sont là depuis le début, j’ai l’impression qu’ils ont comme oublié ce qu’était Castle et Beckett et surtout pourquoi ces deux là étaient les stars de la série qui lui donnait toute son allure. Beckett est en train de devenir un boulet dans Castle, pendant que Castle tente de garder la tête sur les épaules. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile mais la série tente au moins quelque chose. Enfin, elle tente juste. La magie a besoin d’opérer à nouveau sans quoi l’on risque de rapidement avoir envie de partir. Pourtant, cet épisode n’est pas mauvais dans le fond, juste qu’il n’utilise pas toujours à bon escient tout ce que la série a entre les mains.

Note : 5/10. En bref, même si l’épisode n’est pas mauvais, il y a un truc qui me chiffonne sur la direction prise par la suite quant aux personnages.

Commenter cet article