Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 1. Episodes 4 et 5.

25 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Legends of Tomorrow

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 1. Episodes 4 et 5.

DC’s Legends of Tomorrow // Saison 1. Episodes 4 et 5. White Knights / Fail-Safe.


J’ai vraiment du mal à imaginer que Legends of Tomorrow puisse être aussi ratée. Ces deux épisodes sont très loin d’être à la hauteur des attentes. Seul « Fail-Safe » et ce que l’on pourrait appeler une sorte de Prison Break en URSS fonctionne correctement. Sans pour autant être brillant non plus. « White Knights » nous plonge complètement au coeur de la Guerre Froide. C’était un terrain de jeu facile mais aussi dangereux. Il fallait que la série sache créer une vraie osmose entre les intrigues et les personnages. Sauf que ce n’est pas forcément le cas. Les deux épisodes précédents permettaient plus ou moins de s’engager et d’être curieux à l’idée de rencontrer la suite des histoires. Les trois premiers épisodes jouaient en effet comme une sorte de pilote en trois parties. Ce n’était pas bête mais étant donné que l’on connaissait déjà très bien les personnages, l’introduction était parfois un peu longue à la détente. « White Knights » était donc le premier épisode à véritablement être ce à quoi l’on va s’attendre par la suite dans de futurs épisodes de Legends of Tomorrow (et quand on voit « Fail-Safe », on comprend que cela ne risque pas de bien changer par la suite). Les enjeux sont importants alors que l’épisode débute avec notre fine équipe pénétrant dans le Pentagone.

Et puis à la fin de « White Knights », plusieurs membres de notre équipe préférée sont kidnappés par les soviets. Mais je pense que le fait que les enjeux soient importants est l’un des problèmes de la série. Legends of Tomorrow tente d’être une sorte de blockbuster à chaque épisode mais ce qui se passe est assez mal fichu, en grande partie car les personnages n’ont pas l’occasion d’être développés au sein de cette série. Il y avait plus d’intrigues personnelles à leur sujet dans Arrow ou The Flash qu’il n’y en a actuellement dans Legends of Tomorrow. L’équilibre n’a donc pas encore été trouvé et le manque cruel de développement personnage pèse déjà sur la série au bout de 5 épisodes. The Flash, Supergirl et Arrow sont de parfaits exemples pour ce qui est de trouver un bon équilibre entre des intrigues et des développements personnages. Du coup, quand l’intrigue principale de la semaine tend à légèrement nous décevoir, il y a toujours les développements des personnages pour rattraper le tout et vice-versa. Là, il ne se passe rien de tout ça. En plus, Legends of Tomorrow veut tellement nous donner l’impression que l’on est au cinéma ou face à un vrai blockbuster qu’elle oublie complètement les vrais enjeux d’une série.

Fort heureusement tout de même il y a la scène du Pentagone. C’est une occasion de voir tout le monde travailler comme une équipe. Je ne pense pas me tromper en disant que c’est la première fois que l’on a cette impression. Pour ce qui est des scènes d’action, où l’on pénètre illégalement quelque part, etc. Legends of Tomorrow reste sympathique. C’est vide derrière, mais la forme y est et je pense que c’est justement ce qu’elle veut mettre en avant ici. Du coup, on ne se pose pas trop de questions tant que l’on est diverti. Sauf que par moment l’épisode relâche la pression d’un coup et là c’est le drame. Tout ce qui était fait jusqu’à présent tombe par terre. Rip, l’un des rares personnages tout neuf dans cet univers, est aussi l’un de mes préférés même si j’ai tendance à voir de plus en plus les failles de ce personnage là aussi. L’arrivée de Valentina Vostok (incarnée par Stephanie Corneliussen, vue dans Mr Robot) ne change pas grand chose. Si cela aurait pu être un moyen d’apporter un peu d’air dans la série, celle-ci ne s’en sert pas suffisamment. Par moment, j’ai l’impression que Legends of Tomorrow cherche à devenir le Doctor Who de DC ou de The CW ou de je ne sais trop quoi. Mais il n’y a pas la même magie qui l’emporte.

Il y a un léger mieux pour « Fail-Safe », peut-être car il y a des enjeux qui touchent les personnages de très près. Alors que trois membres de la team sont retenus prisonniers par les soviets le but va être d’aller les sauver. On se retrouve avec une intrigue « a la » Prison Break avec Dominic Purcell qui nous sort son numéro de Lincoln Burrows mieux que jamais. Il est presque temps que Prison Break revienne. Brandon Routh joue quant à lui le rôle du beau gosse emprisonné, comme cela avait pu être le cas avec Michael Scofield dans Prison Break (et qui était incarné par un autre acteur de la Team : Wentworth Miller). L’épisode n’est pas toujours très intelligent dans le sens où il ne cherche clairement pas à nous surprendre mais cela reste malgré tout assez agréable pour ne pas être trop décevant pour autant. Je crois que ce qui me donne envie de revenir c’est surtout le casting qui reste bon. Les intrigues sont toutes plus médiocres les unes que les autres et la série reste un peu trop creuse à mon goût. Jax de son côté est peut-être l’un des rares personnages de Legends of Tomorrow qui donne l’impression d’avoir des choses à raconter et qui semble aussi avoir la bénédiction des scénaristes. Peut-être est-ce à lui qu’il faut laisser un peu plus de mou parmi les ficelles tirées depuis le début de la saison.

Note : 4/10. En bref, toujours médiocre comme tout, la série a énormément de mal à surprendre.

Commenter cet article