Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 12. Episode 10.

20 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 12. Episode 10.

Grey’s Anatomy // Saison 12. Episode 10. All I Want is You.


Après l’exercice réussi de la semaine précédente, cet épisode gère plus ou moins les conséquences de ce qui s’est passé pour Meredith. Cette dernière tente de se remettre de ses aventures. L’idée derrière l’épisode semble être de proposer une sorte de reboot du personnage et la situation fonctionne plutôt bien. Meredith a un thérapeute et elle va lui dire à quel point durant ces dernières années, elle a vécu tout un tas de choses terribles. De plus, elle est entourée par la mort : sa mère, sa belle mère, sa soeur, son mari. Tous sont morts. C’est sans compter sur toutes les aventures étranges qui sont arrivées entre temps à l’hôpital et dans lesquelles elle s’est retrouvée malgré elle. Dans cet épisode, on se concentre donc encore une fois Meredith. Grey’s Anatomy restant fidèle à ses principes, le but est ici de jouer avec le ridicule de la vie de Meredith. Elle est tellement accommodée aux désastres dans sa propre vie qu’au fond, un de plus ou un de moins ne va pas changer grand chose pour elle. Suite à cette agression, la thérapie était la suite logique pour Grey’s Anatomy et pour Meredith. La façon dont la série joue avec cette partie de l’histoire m’a beaucoup plu. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir mine de rien.

C’est aussi un épisode qui cherche à reconnecter un peu toutes les intrigues et tous les personnages. On se concentre alors sur Alex par exemple alors que Maggie et Callie décident de réaliser une opération complexe. Bailey va contraindre Owen et Nathan à travailler ensemble, ce qui fût un choix beaucoup plus judicieux que l’on aurait pu l’imaginer. Le but pour ces deux là était de voir comment ils pourraient s’arranger et les choses fonctionnent étrangement bien. Cet épisode est une grande transition. On passe d’une phase de la vie de Meredith à une autre. Depuis la mort de Derek, j’ai l’impression que la pauvre doit aller de l’avant tout le temps. C’est passé par le retour de celle qui n’a pas réussi à sauver Derek plus tôt cette année, mais également par cette agression dans l’épisode précédent. Meredith vit les choses au jour le jour mais la conclusion et la morale de cet épisode c’est qu’elle n’a plus envie d’être seule. Elle ne peut pas être seule certes, mais elle n’a surtout pas envie de l’être même si elle ne veut pas forcément l’assumer. Finalement, même s’il y a des trucs qui ne fonctionnent pas forcément dans les cas, les personnages sont au rendez-vous. On sent qu’il y a une vraie envie d’aller de l’avant et Grey’s Anatomy s’efforce de nous prouver qu’elle sait comment faire pour justement nous surprendre.

Note : 7/10. En bref, des conséquences étonnantes.

Commenter cet article

vts 21/02/2016 13:17

Personne ne l'envoi chez un psy quand il lui arrive des trucs vraiment grave mais là par contre pour une attaque (je ne dis pas que c'est pas traumatisant mais beaucoup moins que le reste de son vécu) elle y est forcée par la chef. Je trouve que sa manque d'idée et de nouveau cas de médecine revenons aux saisons 1 à 6 !!