Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 11.

11 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 11.

Jane the Virgin // Saison 2. Episode 11. Chapter Thirty-Three.


Je me demande parfois s’il existe une autre série que Jane the Virgin qui est capable d’être aussi constante dans ce qu’elle entreprend. A chaque épisode, j’ai l’impression que Jane the Virgin ne faiblit pas, que les personnages sont toujours excellents et que les intrigues vont avec. C’est impressionnant car après tout, Jane the Virgin est une série qui doit sortir 22 épisodes par an, on peut donc s’attendre à un moment de faiblesse. Il n’y en a d’ailleurs eu qu’un seul cette année pour le moment. C’est en soi une très bonne nouvelle, d’autant plus que le scénario colle toujours avec l’idée que je me fais de cette série. Il y a des tas d’intrigues que les scénaristes font évoluer et le casting est parfait chacun dans son propre rôle. Cette semaine, la série se concentre sur le fait de passer la barrière et délivre quelque chose d’assez riche, tant en conflits qu’en émotions. Michael J. Cinquemani, le scénariste de cet épisode fait ses débuts avec cet épisode. C’est la première fois qu’il écrit pour Jane the Virgin et ce vétéran du soap-opera est parfait pour une série comme celle-ci. Lui qui a travaillé dans d’autres soap auparavant prouve qu’il a une patte qui va bien avec l’idée que l’on peut se faire de cette série. Quoi qu’il en soit, l’épisode sait créer des scènes mélodramatiques fortes.

C’est dans cet épisode que l’on retrouve encore une fois tous les éléments qui font le succès de la série depuis ses débuts. A commencer par les flash-backs qui permettent de se remettre en condition et de donner le change. C’est aussi les flashbacks qui nous donnent plus d’informations sur les personnages et nous permettent de voir les choses un peu différemment. Xo est touchée, meurtrie, et c’est aussi là dedans que Jane the Virgin parvient à puiser quelque chose dans cet épisode. La façon dont les sentiments de Xo transpercent l’épisode permet aussi d’y voir quelque chose de neuf. Xo décide de ne pas aller à la soirée d’anniversaire que Rogelio avait organisé pour ses 40 ans quand elle se voit offrir une nouvelle chance de chanter dans un club qui l’avait viré car elle a annulé trop de fois sa venus sur scène. Maintenant qu’elle n’a plus besoin de se soucier pour Jane, Xo a envie de prendre soin d’elle et du temps pour ce dont elle a envie : être sur scène et chanter. C’est après une belle performance sur « Close to You » en espagnol que Xo a enfin la demande en mariage qu’elle attendait depuis longtemps de la part de Rogelio. Ce dernier aime Xo, cependant elle a du mal à dire oui quand il dit qu’il a envie d’élever des enfants avec elle alors qu’elle n’a pas envie d’avoir d’autres enfants.

Car elle s’est trop sacrifiée par le passé pour avoir envie de recommencer. Tout ce qui se passe de cet épisode, de Jane et Rogelio vis-à-vis de Mateo, ou encore Rogelio et Xo, etc. se retrouve au même endroit. L’épisode sait jongler entre les intrigues et les personnages à sa façon, délivrant quelque chose de neuf et d’inattendu. Je ne sais pas trop ce que Jane the Virgin cherche à faire du point de vue de Jane et Jonathan. Je ne pense pas que cela soit mauvais, mais disons que j’aurais peut-être apprécié que cela soit fait de façon légèrement différente. Quoi qu’il en soit, j’apprécie les tentatives qui fonctionnent et permettent à Jane the Virgin de sortir du lot. Jonathan est peut-être quelqu’un de terrible, on ne sait pas, mais pour le moment il est gentil, attentionné et attiré par Jane. Ce qui fait de lui un candidat parfait pour permettre à notre héroïne de perdre sa virginité (ce serpent de mer qui suit Jane the Virgin depuis le départ et qui commence peut-être à durer un peu trop). Quoi qu’il en soit, j’apprécie ce que la série fait aussi de façon beaucoup plus sous jacente en développant son univers thriller-resque à sa façon, prenant le temps de dérouler les ennemis et les personnages.

Note : 8/10. En bref, encore une réussite pour Jane the Virgin.

Commenter cet article

Vanessa 11/02/2016 17:48

Je ne connaissais pas cette série.
Je vais prendre plus d'info sur wikipedia.
Alexandre.
http://leizart.com/studio-d-enregistrement