Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lucifer. Saison 1. Episodes 3 à 5.

26 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Lucifer

Critiques Séries : Lucifer. Saison 1. Episodes 3 à 5.

Lucifer // Saison 1. Episodes 3 à 5.


Ce n’est certainement pas facile d’être Lucifer tous les jours. Mais la série de FOX n’a rien de neuf. Elle s’est juste donné pour but de délivrer un duo charmant avec un brin d’humour, l’accent british de Tom Ellis et puis cela devrait faire le tout. Sauf que cela ne fait malheureusement pas tout. Je pense que Lucifer pourrait devenir une bien meilleure série si elle décidait de se concentrer un peu plus sur les éléments surnaturels et pas nécessairement sur le côté procédural. Ce n’est pas pour des cas de la semaine que je regarde Lucifer mais plutôt pour ce qu’elle a à offrir autour de ces cas de la semaine. Je trouve vraiment dommage que les enquêtes soient aussi classiques et peu originales car cela tire la série vers le bas. C’est sans compter que ce n’est déjà pas forcément brillant ailleurs… Il n’y a pas de grand intérêt à voir le roi des Enfers résoudre des affaires de meurtre. L’idée de base était déjà un peu bancale mais l’exécution l’est plus ou moins tout autant. Comment cela peut-il être plus intéressant que de torturer des âmes en Enfer. Si vous cherchiez une idée qu’un network ne pourrait pas transformer en série policière formulaïque, ne cherchez pas plus loin… car il n’y en a pas. Lucifer fait partie de cette lubie des networks de créer des séries policières avec un twist.

Il y a eu Forever l’an dernier sur ABC, il y a Lucifer cette année sur FOX (et accessoirement Seconde Chance aussi, avec l’univers de Frankenstein). Toute créature, toute entité, peut se mettre à devenir un enquêteur à ses heures perdues et résoudre des crimes. Même le criminel le plus recherché des Etats-Unis dans The Blacklist a pu devenir enquêteur pour le FBI… C’est dire à quel point Lucifer n’est pas si étrange que ça. Quoi qu’il en soit, le concept de cette série reste très complexe car il n’y a pas vraiment de perspectives d’évolution intéressante d’un point de vue policier. Les éléments les plus intéressants proviennent donc de l’humour, de Lucifer en lui-même (et donc de Tom Ellis) et des éléments surnaturels. Il n’y a rien de plus à comprendre là dedans. Derrière Lucifer se cache tout de même l’envie de raconter plus ou moins l’histoire d’un comics DC de Neil Gaiman : The Sandman, mais aussi du spin off Lucifer de Mike Carey. La vision de ces deux comics est un Lucifer qui s’ennuie dans sa gestion des Enfers et qui aimerait bien trouver de nouvelles perspectives dans sa vie. C’est plus ou moins ce qui se passe ici avec notre Lucifer, l’adaptation restant donc très libre. Il n’y a cependant rien de neuf dans la façon de tout développer en surface. Nous avons un duo proche de ce que Castle peut faire depuis des années, mais aussi ce que Mentalist a déjà fait par le passé et bien d’autres encore.

Vous savez, ces duos consultant/flic qui fonctionnent bien mais qui ne parviennent pas à se redéfinir. Depuis quelques années, ce genre semble revenir sur le devant de la scène comme si c’était nécessaire. Je ne suis pas sûr et certain que cela soit si passionnant que ça mais la tentative reste intéressante malgré tout. Si je suis cependant toujours présent, c’est en grande partie car je suis intrigué par la façon dont Lucifer peut réellement évoluer. Ces trois épisodes ne nous montrent pas forcément grand chose de ce dont la série est capable mais la fin de l’épisode 1.05 donne envie de revenir par exemple. C’est peu mais Lucifer tente d’embrasser (enfin) son côté surnaturel. Cela ne veut pas dire que le côté policier est abandonné mais peu importe, cela reste assez fun dans son ensemble et c’est tout ce dont j’avais besoin. Tout ce qui touche de près ou de loin au surnaturel dans Lucifer est finalement beaucoup plus efficace que la série ne voulait bien le démontrer au départ. Le pilote était assez faible, le second épisode encore plus faible, mais petit à petit Lucifer tente de se construire un monde. Cela prend beaucoup de temps d’ajuster tout ce qui doit être fait pour gagner du public en cours de route et continuer de garder celui gagné au départ.

Cependant, je trouve que Chloe est un personnage un peu surréaliste dans sa relation avec Lucifer. Après tout, pourquoi ce dernier a autant d’intérêt pour une femme mortelle comme elle. Je ne serais pas surpris qu’il y ait plus au sujet de Chloe que la série ne semble vouloir nous le dire pour le moment. J’imagine un twist « a la » Blacklist (même si le lien entre Red et Liz reste encore très étrange et pas complètement défini). J’espère vraiment que la suite saura être à la hauteur car Chloe reste encore un personnage décevant pour le moment. De plus, avec Maze et Amenadiel qui prennent potentiellement un peu plus de place dans les futurs épisodes, j’ai bon espoir que Lucifer ait encore des cartes à jouer.

Note : 5/10. En bref, la partie surnaturel de Lucifer reste accrocheuse. Le reste donne rapidement envie de fuir malgré la présence d’un Tom Ellis qui se donne à fond, quitte à cabotiner par moment.

Commenter cet article