Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episode 9.

23 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Madam Secretary

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episode 9.

Madam Secretary // Saison 2. Episode 9. Russian Roulette.


Dans cet épisode, Liz était prête à accuser la Russie de l’attaque contre Air Force One mais les choses ne pouvaient pas se passer de façon aussi simplistes pour notre Secrétaire d’état. C’était un épisode assez étonnant, bourré de twists et de retournements de situation et comme à la roulette russe, mon esprit s’en retrouve un peu retourné. Le Président Ostrov est tout de même quelqu’un de poigne. C’est une femme forte avec un caractère et elle sait aussi ce qu’elle fait, pensant que c’est la meilleure chose pour son pays. Elle est obnubilée par le pouvoir mais ce n’est pas comme si l’on n’avait pas déjà vu ça précédemment dans la série. Elle est aussi très importante en Russie car c’est elle qui a le plus de pouvoir. Je n’ai pas été surpris de voir le Président Ostrov dire qu’elle était prête à des représailles et je suis d’accord avec le fait que c’était quelque chose à attendre. Car de toute façon, ce qui se construit en ce moment dans Madam Secretary c’est une guerre Mondiale entre la Russie et les Etats-Unis. La carte du monde dans la salle de la gestion de crise avec tous les pays qui pourraient s’allier contre la Russie avec les Etats-Unis (dont l’Europe occidentale) est assez intéressante. C’est une représentation de ce que les Etats-Unis pourrait vivre (si la Russie décidait de se venger).

Par ailleurs, il semblerait que comme le Président Dalton et son staff tout entier, ils voient le Président Ostrov comme une femme colère qu’ils ont besoin de remettre en place. Sauf que Liz pense autrement et personne ne veut l’écouter. C’est quelque chose que j’aime bien car depuis le début de la saison Madam Secretary cherche à raconter l’histoire de Liz contre tous, alors qu’elle doit convaincre difficilement les personnages. Elle est très intelligente et sain aussi que Ostrov est une menace qu’il faut stopper avant qu’elle le gangrène un peu plus le gouvernement américain. L’attaque contre Air Force One est pour Liz l’attaque la plus importante de toute l’Histoire (ce n’est pas rien). C’est là que Henry confronte aussi Liz. Les deux ne peuvent pas partager les informations de l’autre mais c’est aussi une façon intéressante et intelligente de rappeler que ce couple ne travaille pas dans les mêmes institutions et que ce n’est pas toujours facile de gérer le point de vue de chacun. J’aime bien le fait que Liz et Henry se soit fait face dans cet épisode, cela change énormément des moments câlins qu’ils semblent partager régulièrement dans la série.

L’une des révélations les plus importantes de l’épisode c’est peut-être l’information que Henry détient sur le fait que la Russie n’est pas impliquée dans cette attaque. Bien entendu, Henry va abandonner ses supérieurs et aller voir directement Russell. Pourquoi aller voir Russell et pas plutôt Liz ? Telle est la question mais peu importe. Je ne sais pas trop ce que Henry a cherché à accomplir. S’ils faisaient une erreur et que le Président Dalton devrait s’en excuser alors les choses seraient terrible et ce n’est pas ce que veut Russell. Henry a dit des choses intéressantes quand il a dit à Liz ce qu’il savait. Cela ne veut pas forcément dire que chacun des personnages a eu raison. Cela reste assez drôle de voir notre couple parler de choses classées au milieu d’un stade plein de parents. Vous imaginez ? Vous êtes en train de regarder le match de football de vos enfants et à côté il y a des parents qui racontent qu’il y a des histoires avec la Russie et cie. Finalement, Madam Secretary continue de surprendre avec ici un épisode aux twists efficaces et intelligents. Si le Président de l’Ukraine est donc le responsable de l’attaque conduite contre Air Force One, cela a du sens puisqu’il voulait simplement que les Etats-Unis pensent que c’est la Russie afin que les Etats-Unis lui vienne en aide dans son attaque contre la Russie.

Note : 7/10. En bref, un épisode rythmé en révélations.

Commenter cet article