Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 6. Episode 4.

1 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shameless

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 6. Episode 4.

Shameless (US) // Saison 6. Episode 4. Going Once, Going Twice.


L’idée de cet épisode est clairement de casser ce que l’on connaît déjà. La série nous embarque donc dans une toute nouvelle histoire. La scène finale de l’épisode est préparée dès le début de l’épisode alors que les Gallagher se retrouve avec une note les obligeant à quitter leur maison. Ils ont cependant un moyen de la récupérer : la racheter aux enchères, le tout en faisant un prêt à la banque. C’est en tout cas la scène finale qui fait l’épisode dans son intégralité. Si la plupart des personnages ont leurs intrigues personnelles, le fait que la famille Gallagher se retrouve autour de cette aventure est un choix judicieux. Cela faisait depuis la saison 3 il me semble que l’on n’avait pas vu les Gallagher aussi unis. La vente aux enchères était vraiment importante et c’est un moment de tension ultime. J’ai adoré la façon dont la série fait tout évoluer. Fiona découvre notamment qu’elle peut avoir un crédit, ce qui est une chance parfaite pour récupérer la maison qu’ils sont en train de partir. Le but est juste de racheter une maison dans laquelle toute cette façon a vécu tant de choses. Je me demande ce que les Gallagher vont devenir maintenant qu’ils sont sensés être sans domicile fixe. Quand la vente commence, ils ont 100 000 dollars à dépenser, et dans une série différente ils auraient réussi à gagner la maison.

Mais nous sommes dans Shameless. Quand la vente commence, tout commence très mal et l’on comprend tout de suite ce qui se passe. Lip et Ian tentent de convaincre les gens que la maison est infectée et occupée par des squatters sauf qu’ils s’en moquent. Carl et Nick tentent d’intimider les autres personnes qui ont envie d’acheter la maison afin qu’ils n’aillent pas trop loin. Mais ils auraient dû voir le truc venir. J’étais nerveux durant toute la vente aux enchères et encore plus à la fin. Car l’on s’attend à ce qu’ils ne récupèrent pas la maison comme nous sommes dans Shameless mais l’on sait pertinemment que de toute façon cela se déroule de façon assez simple. Quoi qu’il en soit, l’intérêt de cet épisode est justement d’avoir réussi à nous conduire à la destruction de l’unité de cette famille, encore un peu plus que ce qu’ils n’étaient auparavant. Tout cela ne va que séparer un peu plus cette famille qui a passé tellement de temps à se retrouver. J’ai par ailleurs beaucoup aimé l’intrigue entre Debbie et Frank ou comment associer deux intrigues assez mauvaises ou en tout cas deux personnages qui n’évoluent pas très bien pour faire quelque chose de presque fascinant. Le duo fonctionne aussi car Frank rappelle qu’il a un petit fils ou une petite fille à venir, que Debbie est sa fille, etc.

C’est assez beau finalement comme message alors que Frank avait tendance à être tout le contraire. Bon, cela ne se fait pas sans un intéressement pour lui mais l’on peut tout de même apprécié l’idée qui fonctionne très bien en tout cas dans cet épisode. J’ai hâte de voir comment cela va pouvoir grandir par la suite. Contrairement à la relation entre Fiona et Sean qui est en train d’arriver à un point important alors que Sean révèle son passé criminel. Il a tué quelqu’un sous drogue alors forcément, avant de vivre ensemble, cela doit permettre à Fiona de se poser tout un tas de questions. A t-elle choisi le bon gars ? Telle est la question. Sean n’a jamais été intéressant à mon goût et ce n’est pas cet épisode qui va vraiment me donner envie d’en voir plus. Les intrigues de cette saison commencent à devenir beaucoup plus fluides. L’épisode précédent, était déjà un bon signe par rapport à l’évolution de la saison mais cet épisode confirme ce qui s’est passé avec l’épisode précédent. Je trouve ça assez rassurant, d’autant plus que je m’attendais à être extrêmement déçu compte tenu de l’évolution des deux premiers épisodes. Je reste cependant sur mes gardes, d’autant plus que Shameless n’est pas la série la plus facile à développer et que l’échec narratif peut encore pointer son nez. Surtout que les enjeux de la fin de cet épisode sont forts.

Note : 9/10. En bref, encore du très bon Shameless.

Commenter cet article