Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 6. Episode 6.

23 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shameless

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 6. Episode 6.

Shameless (US) // Saison 6. Episode 6. NSFW.


S’il y a bien quelque chose qui me fascine avec Shameless c’est le fait qu’elle ait été capable de laisser derrière elle un élément à part entière de la série afin de trouver une façon de raconter de nouvelles histoires. C’était une étape difficile que de dire au revoir à la maison qui a vu naître les Gallagher sous nos yeux mais sincèrement, je pense que c’est une chouette idée même si le tout n’est pas toujours aussi bien utilisé que l’on ne pourrait probablement le souhaiter. « NSFW » est pourtant un épisode qui ne parvient pas à aller de l’avant comme la série semble vouloir nous le faire croire. Du coup, la série fait un gros pas en arrière dans cet épisode, comme si finalement Shameless n’était pas capable d’assumer certains de ses choix. Mais le truc le plus important dans cet épisode c’est Carl. Ce dernier est un personnage que j’aime bien mais son évolution, un peu cliché et drastique ne m’a jamais vraiment plu. J’aimais bien la façon dont Carl avait évolué l’an dernier aux côtés de Frank. C’était une évolution assez logique pour le personnage et beaucoup moins cliché. Cette saison a exploré plus ou moins l’idée d’un Carl, sorti de détention pour jeunes délinquants et pensant être un adulte. Oui, c’est logique qu’il pense avoir grandi mais ce n’est pas quelque chose qui est fait de façon aussi judicieuse que l’on pourrait probablement le souhaiter.

L’évolution de Carl tout au long de cet épisode est pourtant intéressante. Surtout pour la fin qui apparaît comme une grosse prise de conscience pour le personnage. Carl comprend certainement qu’il n’est peut-être pas si adulte que ça finalement. L’histoire de Nick va finir par faire peur à Carl par rapport à l’idée d’être un adolescent à nouveau. Mais même si l’histoire de Nick n’est pas totalement développée. D’un autre côté, je pense aussi que le fait que Nick ait attaqué et semble t-il tué le jeune garçon qui a volé son vélo est l’occasion de montrer à Carl quelque chose qu’il n’a pas envie de devenir dans le fond et pourtant, ce vélo représente une enfance que Carl n’a jamais eu. L’histoire de Carl est finalement plutôt bien gérée au travers de cet épisode, mais sans trop savoir pourquoi, j’ai l’impression que la première partie de l’épisode n’est pas à la hauteur de la seconde partie et notamment de sa fin. Si Carl prend une place importante dans cet épisode, les autres personnages ont eux aussi des choses à nous raconter. Mais ce n’est pas du même acabit, ou en tout cas aussi fort. L’histoire de Debbie par exemple évolue de façon très soluble. Disons que le fait que l’on sache le sexe de son bébé n’a rien de bien intéressant.

C’est une information, mais Shameless semble vouloir en faire beaucoup plus que cela n’a d’intérêt. Il en va de même avec l’histoire de Lip qui aurait dû évoluer un peu mieux après l’épisode précédent mais son histoire avec Helene, qui avait encore des choses à raconter, s’est éteinte de façon ridicule à cause de la revanche d’une ex. Finalement, Shameless n’embrasse pas pleinement son univers et ses personnages. En opérant un peu trop comme un soap de seconde zone, la série dégote une narration beaucoup moins fluide qu’auparavant. Reste alors des moments forts comme la fin avec Carl dans cet épisode ou encore Fiona dans l’épisode précédent.

Note : 6/10. En bref, hormis Carl, je ne suis pas convaincu…

Commenter cet article