Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 3. Episode 13.

5 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 3. Episode 13.

The Blacklist // Saison 3. Episode 13. Alistair Pitt.


Un mariage arrangé qui se termine en massacre ? Bon, on a connu beaucoup mieux. Heureusement pour nous, nos personnages préférés vont sortir de la situation et éviter un Red Wedding (la blague était facile, avouez le). Ce qui est dommage avec cet épisode c’est qu’il ne sort pas vraiment du lot ou qu’en tout cas il ne permet pas de se poser les bonnes questions de la bonne façon. Ce qui aurait dû permettre de se poser des questions sur Red, n’est qu’un épisode avec un fond discutable mais une forme plutôt entrainante dans son ensemble. Malgré un casting plus que réussi, tout ce que j’ai ressenti devant cet épisode c’est pas mal d’ennui. J’aime bien quand une série comme The Blacklist cherche à nous plonger dans le passé de ses personnages. Surtout que le passé de Red est quelque chose qui par certains aspects reste un peu mystérieux. On voit encore et encore que des gens qu’il aime sont touchés et je serais curieux d’en apprendre un peu plus au sujet de Josephine (toujours à défaut d’en apprendre plus sur le personnage qui était incarné par Marie Louise Parker et qui a été abandonné en cours de route sans que cela ne soit justifié de façon intelligente).

Quoi qu’il en soit, cet épisode est aussi celui où Liz décide de revenir au brun. En blonde elle voulait être plus bad-ass et montrer le changement. Dans cet épisode, elle est revenue à quelque chose de beaucoup plus classique et donc revenir plus ou moins à ce qu’elle était fût un temps. Par ailleurs, cet épisode accueille une bonne pléiade de guests a commencer par Tony Shalhoub (Monk) dans le rôle d’Alistair Pitt. Avec ses deux chiens il était tout de même assez flippant. La série use peut-être un peu trop de certains éléments narratifs mais ici, c’était un bon. L’épisode accueille également Bill Skarsgard (Hemlock Grove) et un autre acteur dont j’ai oublié le nom. Le casting est très important dans cet épisode car c’est justement ce sur quoi l’épisode repose énormément. C’est assez drôle de voir Liz et Red autant sur la même longueur d’ondes. Ils n’ont pas froid aux yeux et Liz a su prouver encore une fois qu’elle était capable de tout. Accessoirement, nous avons aussi une autre intrigue dans cet épisode, celle de Tom. Il se retrouve avec Ray Proscia (Vanilla Sky) mais surtout Margarita Levieva (Revenge) à ses côtés. L’histoire entre cette dernière et Tom fait de la concurrence à notre très cher duo Tom/Liz. Mais au fond, ce n’est pas une mauvaise chose.

Au contraire, je trouve que c’est une bonne idée qui fonctionne plutôt bien. Finalement, The Blacklist continue d’explorer certains éléments plus sentimentaux mais pas vraiment avec l’attrait que le scénario devrait avoir. Je pense que c’est justement dommage car il y avait tellement de belles choses à construire autour de tout ça mais pas nécessairement le temps de les faire. Par ailleurs, le fait que Liz ne soit pas capable d’en savoir plus sur sa mère n’est pas étonnant dans le sens où de toute façon, The Blacklist va probablement attendre la fin de la saison afin de nous faire une révélation de ce genre là et pas dans un épisode perdu au milieu de la saison.

Note : 4.5/10. En bref, malgré de bonnes idées et un rythme parfois entretenu, l’épisode s’ennui tout seul et tourne un peu en rond. Dommage.

Commenter cet article