Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Goldbergs. Saison 3. Episode 8.

2 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Goldbergs

Critiques Séries : The Goldbergs. Saison 3. Episode 8.

The Goldbergs // Saison 3. Episode 8. In Conclusion, Thanksgiving.


Depuis le début de la série, The Goldbergs a délivré deux épisodes de Thanksgiving et celui-ci est son troisième. Sincèrement, je trouve que les épisodes de Thanksgiving dans cette série sont toujours intéressants. C’est un bon moment pour faire apparaître Marvin, le frère de Murray, toujours incarné par Dan Fogler. C’était sacrement fun de faire revenir ce personnage. Les trois épisodes ont su donc maintenir une certaine forme de tradition outre le fait que Marvin est présent dans les trois épisodes. Cependant, cet épisode était différent des précédents. Thanksgiving est fêté de façon assez cocasse avec tout le charme que The Goldbergs peut avoir. Beverly est obsédée par Thanksgiving et forcément, cela donne tout un tas de scènes assez cocasses. J’aime bien la façon qu’a la série d’utiliser cette fête. On ne s’attend pas forcément à ce que cela aille dans cette direction mais l’on est forcés de constater que le résultat est bien présent. Bev est vraiment mon personnage préféré dans cette comédie. Elle peut apparaître un peu tarée par moment, je trouve que c’est au contraire une très bonne chose car cela permet aussi d’avoir un personnage qui part dans tous les sens. The Goldbergs me rappelle dans un sens Malcolm, notamment car dans cette comédie tout le monde est frappadingue.

Peut-être que certains personnages sont un peu moins déglingués que d’autres mais globalement, c’est une famille un peu fou-fou et c’est pour cela qu’on aime les Goldberg. En tout cas, c’est pour ça que je les aime profondément. Il y a toujours quelque chose de touchant chez ces personnages qui me séduit tout particulièrement et qui parvient justement à sortir un peu du lot. A chaque fois il y a des moments plus touchants que d’autres qui permettent de se plonger autrement dans cet univers qui reste pour le moins assez classique mais qui trouve toujours des astuces comiques afin de nous faire plaisir. Bev cherche à faire en sorte que Murray invite son père pour le dîner de Thanksgiving, Adam tente de manipuler son père même s’il ne cherche pas à faire ça au premier abord. Cela arrive uniquement par accident quand Adam, au milieu de son discours afin que Murray donne de l’argent pour l’aider à faire de meilleures vidéos. Comme n’importe quel père, Murray est touché par « Cat’s in the Cradle » d’Harry Chapin et va forcément se dire que donner à Adam ce qu’il veut est une très bonne chose. La vulnérabilité de Murray à ce moment là est une occasion intéressante, encore plus pour Bev de s’immiscer là dedans. Il va même tomber de soudoyer son père autour d’une historie de Donjons et Dragons.

A ce moment là, nous avons Marvin qui arrive et là aussi les choses vont encore une fois se retrouver dans une position intéressante. J’aime bien la façon dont The Goldbergs parvient à jouer avec les émotions de Murray alors que ce dernier est bien souvent le père de famille que rien ne semble faire bouger un cil. C’est aussi là que l’épisode parvient à utiliser Pop-Pop, le père de Murray. Pops décide que c’est le bon moment pour porter un toast et là, les choses deviennent forcément aussi émouvantes que cocasses. La façon dont la série regarde cette fête traditionnelle est vraiment original car sans sortir vraiment des classiques du genre, la série trouve le moyen de nous faire vivre cette fête avec ces personnages, comme si nous y étions. C’est comme si The Goldbergs nous faisait partager l’un de nos propres souvenirs. Je n’ai jamais vécu les années 80 et pourtant, j’ai vraiment l’impression parfois que cette série me fait vivre des choses que j’ai moi aussi vécu. Cela me rapproche énormément de The Goldbergs et c’est peut-être aussi pour cela que cette comédie est ma comédie préférée parmi les comédies actuellement diffusées sur les networks. Encore une fois cette année, The Goldbergs a délivré mon épisode de comédie sur Thanksgiving préféré de la saison.

Note : 10/10. En bref, comment ne pas aimer The Goldbergs après ça ?

Commenter cet article